Sony Tower

La Sony Tower est un gratte-ciel de bureaux de 197 mètres de hauteur construit à New York de 1980 à 1984. Conçu par Philip Johnson et son associé John Burgee, il a rompu avec le style international purement géométrique en vigueur depuis les années 1950 et marque l'entrée de l'architecture moderne dans le post-modernisme.

Sony Tower
Histoire
Architectes
Ingénieur
Leslie E. Robertson Associates (d)
Construction
Usage
Architecture
Style
Hauteur du toit
197 m
Hauteur
197 m
Étages
36
Administration
Occupant
Localisation
Pays
Ville
Adresse
Coordonnées
40° 45′ 41″ N, 73° 58′ 24″ O

Le gratte-ciel qui s'appelait initialement AT&T Tower est devenu Sony Tower quand il a été vendu en 1992 à la société Sony qui abrite dans l'immeuble son siège social pour les États-Unis. La façade est revêtue de plaques de granite.

En janvier 2013, Sony annonce la vente de l'immeuble pour un montant proche de 1,1 milliard de dollars. En faisant à cette occasion une plus-value de 770 millions de dollars, cette vente fait partie du plan d'économie de Sony alors en difficulté financière. Néanmoins, la société occupera les bureaux pendant encore 3 ans[1].

Références

  1. Cécile Bolesse, « Sony vend son siège new-yorkais », sur 01net.com, (consulté le 18 janvier 2013)

Liens externes

  • Portail des gratte-ciel
  • Portail de New York
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.