Sound of My Voice

Sound of My Voice est un thriller psychologique américain réalisé par Zal Batmanglij et sorti en 2011.

Sound of My Voice
Titre québécois La Voix du futur
Réalisation Zal Batmanglij
Scénario Zal Batmanglij
Brit Marling
Acteurs principaux

Christopher Denham
Nicole Vicius
Brit Marling

Sociétés de production Skyscraper Films
Pays d’origine États-Unis
Genre Thriller psychologique
Durée 85 minutes
Sortie 2011

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Il met en scène un couple, Peter Aitken (Christopher Denham) et Lorna Michaelson (Nicole Vicius), dont le projet est de réaliser un documentaire sur une secte en l’infiltrant.

Cette œuvre a reçu l’Octopus d'or du meilleur long métrage fantastique international du Festival européen du film fantastique de Strasbourg de 2012[1].

Résumé

Lorna et Peter, deux reporters amateurs, souhaitent infiltrer une secte pour réaliser un documentaire dénonçant ses pratiques.

Après plusieurs entrevues avec des membres, ils sont conviés par le gourou, Maggie (Brit Marling), à se présenter dans le garage d'une villa et d'y attendre de nouvelles instructions.

Après avoir été fouillés et avoir remis leurs effets personnels à un adepte inconnu, ils sont invités à se doucher et à revêtir une tunique d'hôpital. Au terme d'une attente indéterminée, leurs yeux sont bandés, ils sont attachés et conduits, en compagnie d'un autre couple d'impétrants, Christine (Constance Wu) et Lam (Alvin Lam), dans le sous-sol d'une autre villa en vue de leur initiation.

Un adepte, Klaus (Richard Wharton), leur fait effectuer les signes d'identification qui consistent en une poignée de main suivie de plusieurs gestes de reconnaissance. Ils sont alors introduits au sein du groupe et assistent à une prise de sang sur un enfant. Klaus leur demande de ne poser aucune question et leur indique que les premiers moments, s'ils sont les plus difficiles, sont également les plus importants.

Klaus appelle alors Maggie. Les disciples se prosternent et la « déesse » du groupe apparaît. Habillée d'une tunique blanche, couverte d'un voile diaphane, elle entraine derrière elle un appareil d'oxygénation et s'installe parmi ses fidèles.

Ôtant son respirateur et l'étole qui couvre son visage, Maggie invite les participants à l'écouter avec leurs cœurs, à se départir de leur préjugés et à lui accorder la confiance dont elle fait preuve vis-à-vis d'eux en livrant son histoire.

Maggie indique que deux ans auparavant elle s'est retrouvée quasi nue à vagabonder dans les rues sans connaître son identité et qu'ensuite de cette errance elle fut recueillie par Klaus qui l'a remise sur pieds.

Maggie révèle ainsi au groupe qu'elle vient du futur, qu'elle est née en 2054. Elle fait savoir à son auditoire que l'avenir est des plus noirs et qu'ils sont tous "Les Élus" qu'elle a sélectionnés en vue de préparer des lendemains meilleurs.

Peter, dont le scepticisme initial est particulièrement virulent, et Lorna participent aux différents exercices et entraînements ordonnés par le Gourou qui exerce un pouvoir allant jusqu'à obtenir que les couples se désunissent.

Lors d'une séance particulièrement intense, Peter est confronté à des vérités qui bouleversent les évènements.

Fiche technique

Distribution

Légende : VQ = Version québécoise[6]

Récompenses

Réception

Le film n'est pas sorti en France mais a fait l'objet de résumé sur les sites notamment de Télérama et Première (textes identiques)[7],[8]. Un article plus long et plus approfondi a été rédigé par Manohla Dargis et publié dans le New York Times[9].

Liens externes

Notes et références

  1. « Arte - Cinéma Trash - FEFFS 2012 », sur Arte TV,
  2. (en) Charlie Schminidlin, « Director Zal Batmanglij Talks Making 'The East,' Harnessing The Power Of Young Filmmakers & Creating An Anarchist Collective », IndieWire / The Playlist, (lire en ligne)
  3. (en) « Box office/business for Sound of My Voice », sur www.imdb.com
  4. (en) « Sound of My Voice - Technical specifications », sur IMDb (consulté le 26 août 2014)
  5. (en) « Sound of My Voice - Release info », sur IMDb (consulté le 26 août 2014)
  6. (fr) "Fiche du doublage québécois du film" sur Doublage Québec, consulté le 14 février 2015
  7. « Sound of My Voice », sur www.telerama.fr
  8. « Sound of My Voice », sur www.premiere.fr
  9. (en) Manohla Dargis, « The Guru in the Basement Promises a Journey to ... Something », New York Times, 26 avril 2012 (lire en ligne)
  • Portail du cinéma américain
  • Portail des années 2010
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.