Source ferrugineuse de Laifour

La Source ferrugineuse de Laifour est une source d'eau ferrugineuse située à Laifour une commune française, située dans le département des Ardennes en région Champagne-Ardenne.

Source ferrugineuse de Laifour

La Source d'eau ferrugineuse
Géographie
Pays France
Arrondissement de Charleville-Mézières Département des Ardennes
Commune Laifour
Cours d'eau Minérale-Ferrugineuse
Gestion
Propriétaire Commune
Accès et transport
Gare Laifour
Localisation
Coordonnées 49° 54′ 55″ nord, 4° 41′ 41″ est
Géolocalisation sur la carte : Ardennes
Géolocalisation sur la carte : France

Localisation

La source est située face au village, sur la rive droite de la Meuse, territoire de la commune de Revin.

Description

L’eau sort de la source au bas du massif schisteux, riche en fer comme en témoigne une forte présence d'hématite rouge sur les parois de la source dont l'écoulement trace un large réservoir et sillon de couleur rouge-orange résultat de dépôts d'oxyde.

Histoire

Les origines de la source sont inconnues, mais probablement très anciennes. En 1812, l'eau de la source a fait l'objet d'analyses :

« Que l'eau de Laifour est une eau minérale froide ; qu'elle contient du gaz acide carbonique libre et du fer, et par cette raison doit être rangée avec les eaux de Pongues, de Forges, de Vichy »[1]

La source était renommée en 1835, comparée à celle de Spa, des malades venant même s'y soigner[2] et pourrait être utilisée à des fins médicales[3].

« Cette eau est gazeuse et ferrugineuse. On use de cette eau en boisson à la dose d'une bouteille par jour; on peut en boire dans toutes les saisons. Le transport n'altère point les eaux de Laifour, lorsqu'elles ont été puisées avec les précautions convenables. »

En 1894 il était question d'y établir une station thermale[4].

Légendes

La vierge assassinée

L'origine de la source proviendrait d'une histoire de seigneurie du Moyen Âge. À l'époque de Charlemagne, un des fils Renaud aurait tué à cet endroit une vierge dont le sang mélangé à l’eau lui donnerait sa couleur caractéristique.

Paysanne poursuivie et assassinée

Une jeune paysanne voulant échapper à un seigneur local aurait été rattrapée sur le site et devant sa résistance, aurait succombé sous l'épée de celui-ci. La couleur de la source rappellerait soit le sang de la jeune fille, soit le fer rouillé de l’épée.

Notes et références

  1. Collegiale, Dictionnaire chronologique et raisonne des decouvertes ..., vol. 10, Lous Colas, (lire en ligne)
  2. La France littéraire, Paris, (lire en ligne)
  3. Philibert Patissier, Manuel des eaux minérales de France, Paris, (lire en ligne)
  4. « La source rouge révèle ses secrets », sur Lasemainedesardennes.fr (consulté le 4 août 2014)

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de l’eau
  • Portail des Ardennes
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.