Spyker C8 Spyder GT2-R

La Spyker C8 Spyder GT2-R est une voiture de course du constructeur Spyker Cars homologuée pour courir dans la catégorie GT2 de l'Automobile Club de l'Ouest et de la Fédération internationale de l'automobile.

Spyker C8 Spyder GT2-R
L'une des deux Spyker C8 Spyder GT2-R officielles lors des 24 Heures du Mans 2007.
Présentation
Équipe Spyker Squadron
Constructeur Spyker Cars
Année du modèle 2005
Spécifications techniques
Cylindrée 3 799 cm3
Configuration V8 atmosphérique
Boîte de vitesses Manuelle
Nombre de rapports 5
Poids 1 100 kg
Dimensions Longueur : 4 177 mm
Largeur : 1 920 mm
Hauteur : 1 110 mm
Carburant Empattement : 2 575 mm
Voie avant : 1 710 mmVoie arrière : 1 910 mm
Histoire en compétition
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour

Chronologie des modèles (2005 - 2007)

Aspects techniques

La Spyker C8 Spyder GT2-R est dotée d'un moteur V8 Audi de 3,8 L de cylindrée[1].

Historique

Elle entre pour la première fois en compétition à l'occasion des 12 Heures de Sebring 2005[2]. La même année, elle participe aux 24 Heures du Mans[3].

En 2006, elle est engagée aux 24 Heures de Spa[4],[5].

Notes et références

  1. (en) Wouter Melissen, « Spyker C8 Spyder GT2-R Specifications », sur ultimatecarpage.com, (consulté le 14 octobre 2018)
  2. (en) Wouter Melissen, « Spyker C8 Spyder GT2-R Article », sur ultimatecarpage.com, (consulté le 14 octobre 2018)
  3. (en) « Complete Archive of Spyker C8 Spyder GT2R », sur racingsportscars.com (consulté le 14 octobre 2018)
  4. (nl) Gregory Eyckmans, « FIA-GT: Spyker met een C8 Spyder in de 24Hours of Spa », sur racexpress.nl, (consulté le 14 octobre 2018)
  5. (en) « All Results of Spyker C8 Spyder GT2R », sur racingsportscars.com (consulté le 14 octobre 2018)
  • Portail de l’automobile
  • Portail du sport automobile
  • Portail de l'endurance automobile
  • Portail des Pays-Bas
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.