Stade Suphachalasai

Le stade Suphachalasai, aussi connu comme Stade national, est un stade multisport de Bangkok, en Thaïlande. Ouvert en 1935, il peut accueillir 26 000 spectateurs.

Stade Suphachalasai
Le stade Suphachalasai de nuit (2007).
Généralités
Adresse
Construction et ouverture
Ouverture
Utilisation
Clubs résidents
Propriétaire
Ministry of Tourism and Sports (Thailand) (en)
Équipement
Surface
gazon
Capacité
20 023 places assises (football)
Statut patrimonial
Site historique thaï inscrit (d) (-)
Localisation
Coordonnées
13° 44′ 44″ N, 100° 31′ 32″ E
Localisation sur la carte de Thaïlande

Il est principalement utilisé aujourd'hui pour les matchs de football.

Il a servi de stade principal pour les Jeux asiatiques de 1966, 1970 et 1978, ainsi que pour la Coupe d'Asie des nations de football 1972 et celle de 2007 (pour un seul match, Oman contre Irak, dans le groupe A). Il a également accueilli des épreuves des Jeux d'Asie du Sud-Est de 1959, 1967, 1975 et 1985.

Accès de la station National Stadium du SkyTrain de Bangkok.

Le stade est facilement accessible par la station National Stadium du SkyTrain de Bangkok (terminus de la ligne Silom).

Le stade est une structure à un seul niveau, dont seul un côté est couvert, par un toit simple, mais efficace, sur la tribune principale. La piste d'athlétisme est immédiatement au contact des spectateurs, contrairement à celle du stade Rajamangala, plus récent. Le confort des spectateurs a été amélioré en 2007 par l'installation de sièges sur les gradins de béton nu des trois côtés ouverts.

Les clubs de football thaïlandais jouent souvent au stade Suphachalasai pour les compétitions asiatiques, dans la mesure où leurs propres stades ne remplissent pas toujours les critères de la Confédération asiatique de football. Cependant l'équipe de Thaïlande de football y joue rarement, occupant habituellement le stade Rajamangala.

Liens externes

  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail du football
  • Portail de Bangkok
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.