Stalwart

Les Stalwarts étaient, vers la fin du XIXe siècle, aux États-Unis, une faction du Parti républicain. Ils s'opposaient alors aux Half-Breeds (modérés) pour le contrôle du parti. Les Stalwarts étaient de fervents partisans du président Grant[1]. Le mot anglais, stalwart, est un nom synonyme de « celui qui soutient fermement une cause ». Il est aussi un adjectif qui signifie « fort ».

La faction est dirigée par le sénateur américain Roscoe Conkling. Ses membres étaient les républicains traditionnels qui se sont opposés la réforme de la fonction publique de Rutherford B. Hayes. La réforme de la fonction publique rédigée par le démocrate George H. Pendleton finit par être votée sous la présidence de Chester Arthur. Vers la fin des années 1880, les deux factions se sont dissoutes, leur opposition n'ayant plus de raison d'être.

Notes et références

  1. Louis Arthur Coolidge, Ulysses S. Grant, Boston, Houghton Mifflin 1917. (OCLC 397507), p. 537.
  • Portail de la politique aux États-Unis
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.