Stasinos

Stasinos de Chypre (en grec ancien Στασίνος) est un poète grec semi-légendaire à qui sont traditionnellement attribués les Chants cypriens (Κύπρια), un des poèmes du cycle troyen. Il aurait vécu un ou deux siècles après Homère[1], ou en serait le gendre[2].

Attribution et mentions

Dans l'antiquité, plusieurs auteurs sont proposés pour les Chants cypriens : Stasinos de Chypre, Hégésinos de Salamine ou Homère lui-même[3]. Le texte aurait relaté l'origine et les premières années de la Guerre de Troie, antérieures à la colère d'Achille[1], mais l'épopée a disparu : seuls en restent quelques vers[1].

Un passage de la Souda soutient qu'une fille qu'Homère aurait eu à Chios aurait épousé Stasinos, un magistrat de Chypre[2]. Un autre fragment nomme cette fille Arsiphone et qualifie Stasinos d'« auteur des Chants cypriens », tout en précisant que la plupart disent que le texte est l'œuvre d'Homère, qui l'aurait offert à Stasinos en complément d'une somme d'argent comme dot de sa fille (tradition rapportée également par Pindare)[2].

Le préfixe « stasi » de Stasinos témoigne d'un nom chypriote typique[4],[5].

Références

  1. Mathieu Aref, Les Pélasges: précurseurs de la civilisation greco-romaine, Editions Publibook, (ISBN 9782753903005, lire en ligne), p. 150
  2. Gérard Lambin, Le roman d'Homère: Comment naît un poète, Presses universitaires de Rennes, (ISBN 9782753545861, lire en ligne), page xxxiii
  3. Marguerite Yon et Marie-José Chavane, Testimonia Salaminia, Diffusion de Boccard, (lire en ligne), p. 96
  4. Marguerite Yon, Colloques internationaux du Centre national de la recherche scientifique, (lire en ligne), p. 47
  5. Markus Egetmeyer, Le dialecte grec ancien de Chypre: Tome I: Grammaire. Tome II: Répertoire des inscriptions en syllabaire chypro-grec, Walter de Gruyter, (ISBN 9783110217520, lire en ligne), p. 370

Lien externe

  • Portail de la Grèce antique
  • Portail de la poésie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.