Stephen Joseph Perry

Stephen Joseph Perry, né à Londres le et décédé le en Guyane française, est un prêtre jésuite anglais, professeur de sciences et astronome de renom. Il prit part à diverses expéditions scientifiques organisées par la Royal Astronomical Society chargées d’observer des éclipses solaires[1],[2],[3],[4].

Pour les articles homonymes, voir Perry.
Stephen J. Perry
Le père Stephen J. Perry
Nom de naissance Stephen Joseph Perry
Naissance
Londres Angleterre
Décès
Ile du Diable Guyane
Nationalité anglaise
Pays de résidence Angleterre
Profession
Activité principale
Autres activités
Expéditions scientifiques
Formation
Mathématiques, astronomie, philosophie et théologie

Compléments

Le père Perry participe aux observations scientifiques de toutes les éclipses solaires de son époque: 1870, 1886, 1887 et 1889.

Biographie

Stephen Joseph Perry est né dans une famille catholique de notables. Après avoir étudié à l'abbaye bénédictine de Douai, il se rend à Rome dans le but de devenir prêtre. Souhaitant entrer dans la Compagnie de Jésus, il entame son noviciat le 2 novembre 1853, tout d'abord à Hodder, puis au Beaumont College. Il continue ses études au scolasticat de Saint-Acheul près d'Amiens et au Stonyhurst College. Son appétence pour les mathématiques le conduit à assister à Londres aux conférences d'Auguste de Morgan, célèbre mathématicien britannique, ainsi qu'à celles de Bertrand, Liouville, Delaunay, Cauchy et Serret à Paris. À l'automne 1860, il est rappelé à Stonyhurst afin d'y enseigner les mathématiques et la physique. Il supervise aussi, sans doute, les travaux de l'observatoire. En 1874, il devient membre de la Royal Society.

En 1863, il entame des études théologiques à St Beuno's College dans le Pays de Galles en vue du sacerdoce: il est ordonné prêtre en 1866. Il retourne ensuite à Stonyhurst où il reprend ses activités scientifiques et religieuses qu'il poursuivra jusqu'à la fin de sa vie, hormis les périodes où il s'absente pour participer à des missions scientifiques. Le 2 février 1871 le père Perry fait sa profession religieuse définitive dans la Compagnie de Jésus.

Expéditions

Il est missionné par la Royal Astronomical Society pour diriger l'équipe scientifique chargée de l'observation de l'éclipse solaire du 22 décembre 1870 à Cadix en Espagne. Le succès de cette expédition permet au père jésuite de participer à d'autres missions[5].

Le gouvernement britannique envoie cinq expéditions observer le transit de Vénus de 1874 à Hawaï, en Égypte, en Nouvelle-Zélande, sur l'île Rodrigues ainsi qu'à Kerguelen[6]. Le père Perry dirige la mission qui embarque au Cap à bord du HMS Volage et débarque dans la baie de l'Observatoire le 5 novembre 1874[7],[8]. Le transit de Vénus a lieu le 9 décembre 1874 mais la mission se poursuit jusqu'au 27 février 1875[7].

Il dirige une autre mission pour observer le transit de Vénus de 1882 sur l'île de Nosy Ve au large de Madagascar[9].

En 1886, il se rend sur l'île de Carriacou dans les petites Antilles pour observer une éclipse solaire puis sur les rives de la Volga en 1887 pour en observer une autre. Cette dernière expédition est un échec en raison des mauvaises conditions météorologiques[3].

En 1889, il part pour les îles du Salut en Guyane dans le but d'observer une éclipse solaire totale. Malade de dysenterie il y meurt le 27 décembre 1889. Il est enterré au cimetière catholique de Georgetown au Guyana[10].

References

  1. (en) Andrew A. Common, « Stephen Joseph Perry », Royal Society, London, vol. 48, , xii–xv (lire en ligne)
  2. (en) Edward B. Knobel, « Stephen Joseph Perry », Royal Astronomical Society, London, vol. 50, no 4, , p. 168–175 (DOI 10.1093/mnras/50.4.168, Bibcode 1890MNRAS..50..168., lire en ligne)
  3. (en) Herbert H. Turner, « Father Perry », The Observatory, vol. 13, , p. 81–86 (Bibcode 1890Obs....13...81T, lire en ligne)
  4. (en) C. M. Charroppin, « Stephen J. Perry, S. J. », Sidereal Messenger, vol. 9, , p. 197–200 (Bibcode 1890SidM....9..197C, lire en ligne)
  5. (en) Agustín Udías, Jesuit Contribution to Science: A History, Springer, (ISBN 9783319083650, lire en ligne)
  6. (en) Agustín Udías, Jesuit Contribution to Science: A History, Springer, (ISBN 9783319083650, lire en ligne), p. 199
  7. Paul Courbon et Jean-François Le Mouël 2009, p. 13
  8. (en) R. K. Headland, Chronological List of Antarctic Expeditions and Related Historical Events, Cambridge University Press, (ISBN 9780521309035, lire en ligne), p. 196
  9. The Transit of Venus: historical observations - work in progress
  10. (en) Herbert H. Turner, « Report of the Eclipse Committee », Royal Astronomical Society, London, vol. 50, , p. 265 et seq (DOI 10.1093/mnras/50.5.265, Bibcode 1890MNRAS..50..265T)

Bibliographie

  • George Bishop: Jesuit pioneers of Modern Science and Mathematics, Anand (India), Gujarat Sahitya Prakash, 2005, pp.201-216.
  • (en) Agnes M. Clerke et Anita McConnell, « Perry, Stephen Joseph », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, (consulté le 10 mai 2015)
  • (en) Peter D. Hingley, « The priest and the stuffed penguin: Father Stephen Perry, SJ and the transit of Venus expeditions to Kerguelen Island, 1874, and Madagascar, 1882 », Journal of the British Astronomical Association, vol. 115, no 3, , p. 150 (lire en ligne)
  • Paul Courbon et Jean-François Le Mouël, Mission archéologique internationale en Baie de l’Observatoire - Iles Kerguelen, 2006-2007, TAAF, (lire en ligne), p. 13
  • Portail de l’Angleterre
  • Portail de l’astronomie
  • Portail de la Compagnie de Jésus
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.