Stepnogorsk

Stepnogorsk (en russe Степногорск) ou Stepnogor (en kazakh Степногор) est une ville de l'oblys d'Aqmola, dans le nord-est du Kazakhstan. Sa population s'élevait à 46 401 habitants en 2012.

Stepnogorsk
kazakh Степногор, russe Степногорск

Centre ville
Administration
Pays Kazakhstan
Province (oblys) Aqmola
Démographie
Population 46 401 hab. (2012)
Densité 293 hab./km2
Géographie
Coordonnées 52° 20′ 59″ nord, 71° 53′ 24″ est
Superficie 15 836 ha = 158,36 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Kazakhstan
Stepnogorsk
Liens
Site web stepnogorsk.kz

    Géographie

    Stepnogorsk est située à 135 km au nord d'Astana et à 196 km au sud-est de Kokchetaou[1].

    Histoire

    Créée en secret en 1959 sous les noms de Tselinograd-25 (en russe Целиноград-25) et de Makinsk-2 (en russe Макинск-2), la localité est un centre nucléaire et biochimique[2]. Elle obtient le statut de ville en 1964.

    Population

    Démographie

    Stepnogorsk a vu sa population fortement décroître après la dislocation de l'Union soviétique. Elle s'est stabilisée au cours des premières années du XXIe siècle.

    Recensements (*) ou estimations de la population[3]

    Évolution démographique
    1970 1979 1989 1999
    25 95645 79458 20047 372
    2009 2011 2012 -
    46 71246 33246 401-

    Nationalités

    Le recensement de 2010[4] révèle une composition fortement marquée par la présence de populations russe (50 %), kazakhe (34 %), ukrainienne (5 %), allemande (3 %) et tatare (2 %). Les autres ethnies (Biélorusses, Polonais, Bachkirs, Mordves, Tchétchènes, Moldaves, Azéris et Grecs) représentent individuellement moins de 1 % de l’ensemble.

    Cultes

    Économie

    En 2004, Kazatomprom reçoit en gestion fiduciaire le « combinat minier chimique de Stepnogorsk ».

    Stepnogorsk est également le siège de la société minière KazakhGold.

    Source

    Notes et références

    Voir aussi

    Article connexe

    Lien externe

    • Portail du Kazakhstan
    • Portail du nucléaire
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.