Strangeways, Here We Come

Strangeways, Here We Come est le quatrième et dernier album studio de The Smiths, paru en 1987. Son nom est une référence à la prison de Manchester, anciennement appelée Strangeways Prison.

Strangeways, Here We Come

Album de The Smiths
Sortie
Enregistré Printemps 1987
Durée 36:37
Genre Indie pop, rock alternatif
Producteur Stephen Street
Label Rough Trade
Critique

Albums de The Smiths

Il est cité dans l'ouvrage de référence de Robert Dimery Les 1001 albums qu'il faut avoir écoutés dans sa vie et dans différentes autres listes[2].

Liste des titres

Tous les titres sont composés par Morrissey et Johnny Marr.

  1. A Rush and a Push and the Land Is Ours
  2. I Started Something I Couldn't Finish (en)
  3. Death of a Disco Dancer
  4. Girlfriend in a Coma
  5. Stop Me If You Think You've Heard This One Before
  6. Last Night I Dreamt That Somebody Loved Me
  7. Unhappy Birthday
  8. Paint a Vulgar Picture
  9. Death at One's Elbow
  10. I Won't Share You

Références

  1. (en) Stephen Thomas Erlewine, « Strangeways, Here We Come », Allmusic (consulté le 30 octobre 2018)
  2. (en) « Strangeways, Here We Come », sur www.acclaimedmusic.net (consulté le 30 octobre 2018)

Liens externes

Ressources relatives à la musique :
  • Portail du rock
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.