Stromatoporoidea

Les stromatoporoïdés, ou plus simplement stromatopores, forment un ordre d’invertébrés aquatiques vivant en colonie et constructeurs de récifs en particulier au Silurien et au Dévonien. Les paléontologues ont d'ailleurs longtemps cru qu'ils s'étaient éteints à la fin du Dévonien.

Stromatoporoidea
Stromatoporoïdé du Dévonien.
Classification
Règne Animalia
Sous-règne Parazoa
Embranchement Porifera
Classe Demospongiae

Ordre

Stromatoporoidea
Nicholson & Murie, 1878
Un stromatopore : Densastroma pexisum du Silurien de Saaremaa en Estonie.

Cependant des stromatopores fossiles ont été trouvés dans d'autres niveaux stratigraphiques allant du Cambrien à l’Oligocène[1]. Ces invertébrés ont contribué de façon importante à la formation de récifs pendant le Paléozoïque, mais plus spécialement de l’Ordovicien au Dévonien ainsi qu'à la fin du Crétacé[1].

Le groupe a d’abord été rattaché aux coraux et placé dans le phylum Cnidaria ; il est maintenant considéré comme un groupe particulier d'éponges (Porifera), les calcisponges (Sclerospongiae), éponges au squelette massivement calcifié[2]. Il y a de nombreuses formes fossiles, avec des squelettes calcaires sphériques, arborescents, ou encroûtants.

Les membres vivants de ce groupe sont classés par les zoologues comme calcispongiaires (Sclerospongiae), mais sont identiques à ce que les paléontologues ont identifié comme stromatoporoïdés. Les stromatoporoïdés modernes survivent dans des régions où les autres formes benthiques récifales ne peuvent survivre.

Références

  • Une partie de cet article est issue de l’article anglais.
  1. (en) Clarkson, E.N.K. (ed.) 1998, Invertebrate Paleontology and Evolution, 4th ed., Blackwell Science, Ltd., Oxford.
  2. Les Stromatopores, dans le cours « Planète Terre » de Pierre-André Bourque, Chapitre 4 (Histoire de la planète), section 4.3.3 (La biodiversité de l'écosystème récifal)

Compléments

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la paléontologie
  • Portail de la zoologie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.