Sunrise (studio)

Sunrise Inc. (株式会社サンライズ, Kabushiki gaisha Sanraizu) est un studio d'animation japonaise, fondé en et filiale depuis 1994 de Bandai.

Pour les articles homonymes, voir Sunrise.

Sunrise Inc.
株式会社サンライズ

[1]


Logo de Sunrise

Création [1]
Personnages clés Takayuki Yoshii, Président[1]
Forme juridique Kabushiki kaisha[1]
Siège social Suginami, Tokyo[1]
 Japon
Actionnaires Namco Bandai Holdings
Activité Médias et divertissement
Produits Séries et longs métrages d'animation (anime)[1]
Société mère Namco Bandai Holdings Inc.
Filiales Animax, Sunrise interactive (en) et Bandai Namco Pictures
Effectif 220[1]
Site web (ja) www.sunrise-inc.co.jp

Le studio a produit et animé de nombreuses séries comme Nicky Larson, Vision d'Escaflowne, Cowboy Bebop, Inu-Yasha, Code Geass mais aussi à l'origine de la grande saga des Gundam.

Histoire

Siège du studio dans l’arrondissement de Suginami à Tokyo.

En 1972, des employés de Mushi Pro, alors en difficulté financière, partent fonder un nouveau studio : Sunrise Studio (サンライズスタジオ). À ces débuts, le studio ne produit pas de projet seul mais reçoit des commandes d'autres entreprises comme Tohokushinsha Film. En 1976, le studio change son nom pour Nippon Sunrise (日本サンライズ) puis produit en 1977 sa première série seul : Muteki Choujin Zanbot 3.

Des séries comme Mobile Suit Gundam (1979), premier volet de la saga phare Gundam, et Sōkō Kihei Votoms (1983-1984) permettent au studio de gagner en notoriété au début des années 80 et de se placer comme spécialiste du genre mecha.

En 1985, le studio produit ses premiers OAV mais qui sont, au contraire du Dallos de studio Pierrot, inspiré des séries à succès du studio.

À la fin des années 80, le genre mecha commence à s'essouffler et donc le studio se diversifie en produisant des comédies comme Nicky Larson et Mister Ajikko qui sortent en 1987. L'année suivante, le studio simplifie son nom en Sunrise, son nom actuel.

En 1994, l'entreprise de jouet Bandai rachète le studio et fait donc de Sunrise l'une de ses filiales.

Productions

Source (hors coproduction et sous traitance)[2]

Séries télévisées

  • Hazedon (26 épisodes) (pour Soueisha) (1972-1973)
  • Zero Tester (66 épisodes) (pour Soueisha) (1973-1974)
  • Yūsha Raideen (Brave Raideen) (50 épisodes) (pour Tohokushinsha) (1975-1976)
  • La Seine no Hoshi (39 épisodes) (pour Unimax) (1975)
  • Wanpaku Omukashi Kumu Kumu (26 épisodes) (pour UTC Japan) (1975-1976)
  • Cho Denji Robo Combattler V (54 épisodes) (pour Toei) (1976-1977)
  • Kyoryu Tankentai Born Free (26 épisodes) (pour Tsuburaya Productions) (1976-1977)
  • Robokko Beeton (50 épisodes) (pour Tohokushinsha) (1976-1977)
  • Choudenji Machine Voltes V (40 épisodes) (pour Toei) (1977-1978)
  • Muteki Choujin Zanbot 3 (23 épisodes) (1977-1978)
  • Muteki Kojin Daitarn 3 (44 épisodes) (1978-1979)
  • Toushou Daimos (44 épisodes) (pour Toei animation) (1978-1979)
  • Majokko Tickle (45 épisodes) (pour Toei) (1978-1979)
  • Cyborg 009 (50 épisodes) (pour Toei) (1979-1980)
  • Mobile Suit Gundam (Kidō Senshi Gundam) (43 épisodes) (1979-1980)
  • The Ultraman (50 épisodes) (pour Tsuburaya Productions et TBS) (1979-1980)
  • Mirai Robo Darutaniasu (47 épisodes) (pour Toei) (1979-1980)
  • Kagaku Bokentai Tansar 5 (34 épisodes) (1979-1980)
  • Densetsu Kyojin Ideon (39 épisodes) (1980-1981)
  • Muteki Robo Trider G7 (50 épisodes) (1981)
  • Saikyou Robo Daiouja (50 épisodes) (1981)
  • Taiyou no Kiba Dougram (75 épisodes) (1981-1983)
  • Sentou Mecha Xabungle (50 épisodes) (1982-1983)
  • Shiroi Kiba White Fang Monogatari (épisode spécial) (1982)
  • Aura Battler Dunbine (49 épisodes) (1983-1984)
  • Armored Trooper Votoms (52 épisodes) (1983-1984)
  • Ginga Hyouryuu Vifam (46 épisodes) (1983-1984)
  • Juusenki L-Gaim (54 épisodes) (1984-1985)
  • Giant Gorg (26 épisodes) (1984)
  • Kikou Kai Galient (25 épisodes) (1984-1985)
  • Choriki Robo Galatt (25 épisodes) (1984-1985)
  • Dan et Danny (Dirty Pair) (24 épisodes) (1985)
  • Mobile Suit Zeta Gundam (Kidō Senshi Z Gundam) (50 épisodes) (1985-1986)
  • Aoki Ryūsei SPT Layzner (38 épisodes) (1985-1986)
  • Mobile Suit Gundam ZZ (Kidō Senshi Gundam ZZ) (47 épisodes) (1986-1987)
  • Nicky Larson (City Hunter) (140 épisodes) (1987-1988)
  • Kiko Senki Dragonar (48 épisodes) (1987-1988)
  • Mister Ajikko (99 épisodes) (1987-1989)
  • Les Samouraïs de l'Éternel (Yoroiden Samurai Trooper) (39 épisodes) (1988-1989)
  • Adrien le sauveur du monde (Mashin Eiyūden Wataru) (45 épisodes) (1988-1989)
  • Jushin Riger (43 épisodes) (1989-1990)
  • Madoh Oh Granzort (41 épisodes) (1989-1990)
  • Patlabor (47 épisodes) (pour Headgear) (1989-1990)
  • Obatarian (6 épisodes) (1990)
  • Mashin Eiyūden Wataru 2 (46 épisodes) (1990-1991)
  • Brave Exkaiser (48 épisodes) (1990-1991)
  • Future GPX Cyber Formula (Seiki GPX Saibaa Fōmyura) (37 épisodes) (1991)
  • Kikou Keisatsu Metal Jack (37 épisodes) (1991)
  • Zettai Muteki Raijin-ō (51 épisodes) (1991-1992)
  • Sun Brave Fyvard (48 épisodes) (1991-1992)
  • Mama wa Shougaku Yonensei (51 épisodes) (1992)
  • Genki Bakuhatsu Ganbaruger (47 épisodes) (1992-1993)
  • Densetsu no Yuusha Da Garn (46 épisodes) (1992-1993)
  • Mobile Suit Victory Gundam (Kidō Senshi V Gundam) (50 épisodes) (1993-1994)
  • Nekketsu Saikyo Gozaurer (51 épisodes) (1993-1994)
  • Yuusha Tokkyuu Might Gaine (46 épisodes) (1993-1994)
  • Iron Leaguer (52 épisodes) (1993-1994)
  • Mobile Fighter G Gundam (Kidō Butōden G-Gundam) (49 épisodes) (1994-1995)
  • Yuusha Keisatsu J-Decker (48 épisodes) (1994-1995)
  • Haou Taikei Ryu Knight (52 épisodes) (1994-1995)
  • Juusenshi Gulkeeva (26 épisodes) (1995)
  • Gundam Wing (Mobile Suit Gundam Wing) (49 épisodes) (1995-1996)
  • Golden Brave Goldran (48 épisodes) (1995-1996)
  • After War Gundam X (Kidō Shin Senshi Gundam W) (39 épisodes) (1996)
  • Yuusha Shirei Dagwon (48 épisodes) (1996-1997)
  • Gambalist! Shun (30 épisodes) (1996-1997)
  • Reideen the Superior (Chouja Reideen) (38 épisodes) (1996-1997)
  • Vision d'Escaflowne (Tenkū no Escaflowne) (26 épisodes) (1996)
  • Chō Mashin Eiyūden Wataru (51 épisodes) (1997-1998)
  • Yuusha ō Gaogaigar (49 épisodes) (1997-1998)
  • Outlaw Star (26 épisodes) (1998)
  • Brain Powerd (26 épisodes) (1998)
  • Sentimental Journey (12 épisodes) (1998)
  • Cowboy Bebop (26 épisodes) (1998-1999)
  • Gasaraki (25 épisodes) (1998-1999)
  • DT Eightron (en) (26 épisodes) (1998)
  • Ginga Hyouryuu Vifam 13 (26 épisodes) (1998)
  • Seikai no Monshō (13 épisodes) (1999)
  • Betterman (26 épisodes) (1999)
  • Turn A Gundam (∀ Gundam) (50 épisodes) (1999-2000)
  • Infinite Ryvius (Mugen no Ryvius) (1999-2000)
  • The Big O (26 épisodes) (1999-2003)
  • Seraphim Call (12 épisodes) (1999)
  • Angel Links (13 épisodes) (1999)
  • Aesop's World (26 X 11 minutes) (1999)
  • Nyaniga Nyanda Nyander Kamen (83 épisodes) (2000-2001)
  • Seikai no Senki (13 épisodes) (2000)
  • Brigadoon (26 épisodes) (2000-2001)
  • Gear Fighter Dendou (26 épisodes) (2000-2001)
  • Inu-Yasha (167 épisodes) (2000-2004)
  • Argento Soma (25 épisodes) (2000-2001)
  • s-CRY-ed (26 épisodes) (2001)
  • Seikai no Senki II (10 épisodes) (2001)
  • Gekito! Crush Gear Turbo (68 épisodes) (2001-2003)
  • Zone of the Enders: Dolores, i (26 épisodes) (2001)
  • Mobile Suit Gundam Seed (Kidō Senshi Gundam SEED) (2002-2003)
  • Overman King Gainer (26 épisodes) (2002-2003)
  • Witch Hunter Robin (26 épisodes) (2002)
  • Planetes (26 épisodes) (2003-2004)
  • Shutsugeki! Machine Robo Rescue (53 épisodes) (2003-2004)
  • Crush Gear Nitro (50 épisodes) (2003-2004)
  • Tank Knights Portriss (52 épisodes) (2003-2004)
  • SD Gundam Force (SD Gundam Force) (52 épisodes) (2004)
  • Mobile Suit Gundam Seed Destiny (Kidō Senshi Gundam SEED DESTINY) (50 épisodes) (2004-2005)
  • Mai-HiME (26 épisodes) (2004-2005)
  • Onmyou Taisenki (52 épisodes) (2004-2005)[3]
  • Keroro Gunso (? épisodes) (2004-2006?)
  • Zorori le magnifique (117 épisodes) (avec Asia-Do) (2004-2006)
  • Yakitate!! Japan (69 épisodes) (2004-2006)[4]
  • Mai-Otome (26 épisodes) (2005-2006)
  • Brave King GaoGaiGar Final Grand Glorious Gathering (12 épisodes) (2005)
  • Cluster Edge (26 épisodes) (2005-2006)
  • Gintama (201 épisodes) (2006 - 2010)
  • Kekkaishi (52 épisodes) (2006-2008)
  • Zegapain (26 épisodes) (2006)
  • Bakumatsu Kikansetsu Irohanihoheto (26 épisodes) (2006-2007)
  • Code Geass (Code Geass hangyaku no rurushu) (25 épisodes) (2006-2007)
  • Kodai Ōja Kyōryū King D-Kids Adventure (49 épisodes) (2007-2008)
  • iDOLM@STER: XENOGLOSSIA (26 épisodes) (2007)
  • Mobile Suit Gundam 00 (Kidō Senshi Gundam 00) (25 épisodes) (2007-2008)
  • Kodai Ōja Kyōryū King D-Kids Adventure: Yokuryū Densetsu (13 épisodes) (2008)
  • Code Geass R2 (Code Geass hangyaku no rurushu R2) (25 épisodes) (avril 2008 - septembre 2008)
  • Battle Spirits: Shōnen Toppa Version (50 épisodes) (septembre 2008 - septembre 2009)
  • Mobile Suit Gundam 00 S2 (Kidō Senshi Gundam 00 S2) (25 épisodes) (octobre 2008 - mars 2009)
  • Tales Of The Abyss (26 épisode) (octobre 2008 - mars 2009)
  • Sora wo Kakeru shōjo (26 épisodes) (janvier 2009 - juin 2009)
  • Kurokami (23 épisodes + 1 épisode spécial) (janvier 2009 - juin 2009)
  • Battle Spirits: Shōnen Toppa dan (50 épisodes) (septembre 2009 - octobre 2010)
  • Inuyasha Kanketsu-hen (26 épisodes) (octobre 2009 - mars 2010)
  • Battle Spirits Brave (39 épisodes) (septembre 2010 - juin 2011)
  • Hipira: The Little Vampire (12 épisodes de 5 min) (décembre 2011)
  • Tiger and Bunny (25 épisodes) (avril 2011 - septembre 2011)
  • Gintama S2 (51 épisodes) (avril 2011 - mars 2012)
  • Sacred Seven (12 épisodes) (juillet 2011 - septembre 2011)
  • Horizon on the Middle of Nowhere (12 épisodes) (octobre 2011 - décembre 2011)
  • Danshi Koukousei No Nichijou (12 épisodes) (2011)
  • Phi Brain: Kami no Puzzle (25 épisodes) (octobre 2011 - avril 2012)
  • Mobile Suit Gundam AGE (49 épisodes) (octobre 2011 - septembre 2012)
  • Battle Spirits Heroes (50 épisodes) (octobre 2011 - octobre 2012)
  • Natsuiro Kiseki (12 épisodes) (avril 2012 - juin 2012)
  • Accel World (avril 2012 - juin 2012)
  • Binbō-gami ga! (juillet 2012 - septembre 2012)
  • Horizon on the Middle of Nowhere S2 (juillet 2012 - septembre 2012)
  • Love Live! (13 épisodes) (janvier 2013 - mars 2013)
  • Kakumeiki Valvrave (12 épisodes) (avril 2013 - juin 2013)
  • Gundam Build Fighter (25 épisodes) (octobre 2013 - mars 2014)
  • Kakumeiki Valvrave S2 (12 épisodes) (octobre 2013 - décembre 2013)
  • Love Live! S2 (13 épisodes) (avril 2014 - juin 2014)
  • Tribe Cool Crew (septembre 2014 - en cours)
  • Mobile Suit Gundam Gundam: Reconguista in G (26 épisodes) (octobre 2014 - mars 2015)
  • Gundam Build Fighters Try (25 épisodes) (octobre 2014 - mars 2015)
  • Cross Ange: Tenshi to Ryū no Rondo (25 épisodes) (octobre 2014 - mars 2015)
  • Mobile Suit Gundam: Iron-Blooded Orphans (octobre 2015 - avril 2017)
  • Gintama° (51 épisodes) (avril 2015 - mars 2016)
  • Love Live! Sunshine!! (juillet 2016 - août 2016)
  • Love Live! Sunshine!! S2 (octobre 2017 - décembre 2017)
  • Double Decker! Doug & Kirill (octobre 2018 - décembre 2018)

Films

OAV

Personnalités ayant travaillé chez Sunrise

  • Yasunao Aoki, réalisateur (Mobile Suit Gundam Wing: Endless Waltz, Inu-Yasha, Yakitate!! Japan)[5]
  • Gorō Taniguchi, réalisateur (Infinite RYVIUS, s-CRY-ed, Planetes, Code Geass)[6]
  • Yoshiyuki Tomino, réalisateur (La Seine no Hoshi, Yūsha Raideen, Muteki Chōjin Zanbotto 3, Mobile Suit Gundam, Mobile Suit Zeta Gundam, Mobile Suit Gundam ZZ, Mobile Suit Victory Gundam, Turn A Gundam…)[7]
  • Mitsuo Fukuda, réalisateur (Mobile Suit Gundam Seed, Mobile Suit Gundam Seed Destiny)[8]
  • Shinichirō Watanabe, réalisateur (Cowboy Bebop)[9]
  • Hisashi Hirai, chara-designer (Infinite Ryvius, s-CRY-ed, Mobile Suit Gundam Seed, Mobile Suit Gundam Seed Destiny)[10]
  • Shukō Murase, réalisateur (Witch Hunter Robin ) et chara-designer (Mobile Suit Gundam Wing, Argento Soma)[11]
  • Yoshikazu Yasuhiko, chara-designer (Yūsha Raideen, Zambot 3, Mobile Suit Gundam, Mobile Suit Zeta Gundam)[12]
  • Ichirō Ōkouchi (Turn A Gundam, Planetes, Code Geass)[13]
  • Toshihiro Kawamoto, chara-designer, directeur de l'animation (Mobile Suit Gundam 0083, Cowboy Bebop…)
  • Hajime Yatate
Plusieurs fans des séries Sunrise ont remarqué le nom d'une personne nommée Hajime Yatate apparaître dans les crédits de toutes ces séries. Ce n'est pas le nom d'un membre de l'équipe de Sunrise, mais c'est en fait la signature de toute l'équipe de Sunrise.

Notes et références

Voir aussi

Liens externes

  • Portail de la télévision
  • Animation et bande dessinée asiatiques
  • Portail des entreprises
  • Portail du cinéma japonais
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.