Sunwook Kim

Sunwook Kim (en coréen : 김선욱), né le à Séoul en Corée du Sud, est un pianiste qui s'est fait connaître après avoir gagné le Concours International de piano Clara Haskil et le concours international de piano de Leeds à 18 ans en 2006, faisant de lui le plus jeune gagnant de ce prix depuis sa création et le premier lauréat originaire du continent asiatique[1].

Sunwook Kim
Biographie
Naissance
Romanisation révisée
Gim Seonuk
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Instrument

Son répertoire se concentre essentiellement sur Beethoven, Schumann, Chopin et Brahms[1]. Il est mis en avant en Corée du Sud comme l'exemple de ces nouveaux artistes « maison », dont le talent a été entièrement cultivé en Corée sans qu'ils aient été envoyés à l'étranger encore enfants[2].

Études

Il a commencé l'apprentissage du piano à l'âge de trois ans et a passé des concours sud-coréens très tôt. Comme beaucoup d'enfants sud-coréens, il participe à de nombreuses activités extra-scolaires, et en particulier il pratique le taekwondo de manière assidue, décrochant une ceinture noire[2]. De même il a pratiqué le violon durant quatre ans, mais en a abandonné l'étude pour des raisons pratiques[2].

Il choisit d'entrer à l'université nationale des arts de Corée plutôt qu'au collège de manière à se consacrer au piano[2].

À l'université il devient élève de Dae-jin Kim[2].

Début de carrière

Sunwook Kim se produit environ six fois par an à partir de sa sortie de l'université. Remporter le concours de Leeds transforme cependant nettement son emploi du temps : 2006 marque ses débuts en Europe et une intensification des tournées, avec environ quarante récitals et concerts par an[2]. Il est le premier pianiste sud-coréen à être produit en Argentine, où sa prestation est particulièrement saluée en août 2013[3].

Il a signé en 2008 avec Askonas Holt pour gérer sa carrière[2].

Il explique vouloir jouer essentiellement « pour lui » plutôt que pour le public[2].

Prix et concours

Sun-wook Kim a gagné plusieurs concours nationaux sud-coréens et internationaux, dont[2] :

Notes et références

  1. (en) Guy Dammann, « Sunwook Kim review – a young pianist to watch out for », sur The Guardian,
  2. (en) Hyo-won Lee, « Prodigy Pianist Kim Sun-wook Goes International », sur The Korea Times,
  3. (en) Wi Tack-whan, Lee Seung-ah, « Korean pianist Kim Sun-wook debuts in Argentina », sur Korea.net,
  • Portail de la musique classique
  • Portail de la Corée du Sud
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.