Synthèse sonore soustractive

La synthèse sonore soustractive est un procédé de synthèse sonore qui consiste à générer un signal riche en harmoniques, puis à l'adoucir à l'aide de filtres fréquentiels. Ce signal est soit un signal périodique caractérisé par une hauteur et un timbre perceptible, soit un signal apériodique, issu d'une oscillation aléatoire, ce dernier sera appelé bruit.

Description

Le signal de base est le plus souvent un signal simple, de la fréquence de la note voulue : signal carré, triangulaire, ou en dents de scie. Ces signaux bruts, étant riches en harmoniques aigues, sonnent de manière agressive.

La partie soustractive de la synthèse provient du filtrage fréquentiel qui va atténuer une partie du spectre fréquentiel du son, et donc modifier son timbre en ne conservant qu'une partie de ses harmoniques. Le plus souvent, on utilise un filtre passe-bas mais d'autres types de filtres peuvent également être utilisés : filtre passe-haut, passe-bande, coupe-bande.

Utilisation

Synthétiseurs

La synthèse soustractive est une des techniques de synthèse les plus courantes en musique électronique, et est utilisée dans de nombreux synthétiseurs, notamment les synthétiseurs analogiques modulaires des années 1960 et 1970.

Cette solution s'est imposée naturellement car les signaux carrés ou en dents de scie sont faciles à réaliser. En effet, on peut produire un signal carré en produisant un courant continu et en inversant périodiquement les bornes. De même une oscillation de relaxation génère facilement un signal en dents de scie. Enfin un filtre est un montage électronique simple à mettre en place.

Comme pour les autres types de synthèse sonore, il peut être souhaitable de faire évoluer dans le temps l'amplitude du signal avec une enveloppe temporelle, pour lui donner un caractère percussif (comme une note de piano) ou au contraire constant (comme un son d'orgue).

Voix humaine

La voix humaine fonctionne sur un principe de synthèse soustractive : Les cordes vocales génèrent un son riche en harmoniques, qui est filtré par la gorge et la bouche.

Wah-wah

L'effet wah-wah, appliqué de différentes manières suivant l'instrument de musique (guitare électrique, trompette, harmonica), est en fait le produit d'une synthèse soustractive.

Voir aussi

  • Portail de la musique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.