T. F. Powys

Theodore Francis Powys, plus connu sous la forme T. F. Powys, est un écrivain britannique né le à Shirley, dans le Derbyshire, et mort le à Mappowder, dans le Dorset. Il est le frère des écrivains John Cowper Powys et Lewelyn Powys[1].

Theodore Francis Powys
Biographie
Naissance

Shirley (en)
Décès
(à 77 ans)
Dorset
Sépulture
Nationalité
Activité
Autres informations
Archives conservées par
Œuvres principales
Mr. Weston’s Good Wine (d)

Inspiré par la Bible ainsi que par les écrits d'auteurs tels que Jonathan Swift, Thomas Hardy ou Friedrich Nietzsche, T. F. Powys est connu pour ses nouvelles et romans souvent allégoriques situés dans l'Angleterre rurale, où l'humour se mêle aux thèmes de la religion, de la mort ou de la cruauté[2]. Il est notamment connu pour son roman Le bon vin de M. Weston[2],[3], dans lequel Dieu s'incarne en la personne d'un marchand de vin en visite dans un village.

Biographie et œuvre

Theodore Francis Powys est né à Shirley dans le Derbyshire, où son père Charles Francis Powys (1843–1923) officie comme pasteur. Il fait partie d'une fratrie de onze enfants, dont John Cowper Powys[4] et Llewelyn Powys, qui deviendront également des écrivains de renom. Ses autres frères et sœurs s'illustreront également dans les arts ou la littérature.

Son père ayant été nommé vicaire à Dorchester, il emménage avec sa famille dans le comté de Dorset en 1879. À l'âge de 20 ans, après avoir suivi un apprentissage dans l'agriculture, T. F. Powys s'établit comme fermier dans le comté de Suffolk. Il revient sur la côte du Dorset en 1901, où il se retire à Studland pour lire et écrire, puis s'installe dans le village de Chaldon Herring où il demeurera jusqu'en 1940. Il y épouse en 1905 Violet Dodd, âgée de dix-huit ans, fille d'un notaire des environs. Le couple aura deux fils et adoptera une fille[2].

Ses premiers écrits parus se composent d'un commentaire de la Genèse ainsi que de l'essai The Soliloquy of a Hermit (« Le monologue d'un ermite ») en 1918. À partir de 1923, il publie de nombreuses œuvres de fiction dont les très remarqués Le bon vin de M. Weston en 1927 (traduction française de Henri Fluchère, Gallimard, 1950) et De vie à trépas en 1931 (traduction de Marie Canavaggia, Gallimard, 1961)[2].

Notes et références

  1. Encyclopædia Universalis, « JOHN COWPER POWYS », sur Encyclopædia Universalis (consulté le 30 août 2019)
  2. (en) « Powys, Theodore Francis (1875–1953), novelist and short-story writer | Oxford Dictionary of National Biography », sur www.oxforddnb.com (DOI 10.1093/ref:odnb/9780198614128.001.0001/odnb-9780198614128-e-40705, consulté le 21 mars 2020)
  3. « Le purgatoire de John Cowper Powys », Le Monde.fr, (lire en ligne, consulté le 21 mars 2020)
  4. « Theodore Francis Powys - Site Gallimard », sur www.gallimard.fr (consulté le 21 mars 2020)

Liens externes

  • Portail de la littérature britannique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.