Taira no Tokiko

Taira no Tokiko (平 時子, 1126–1185) est l'épouse de Taira no Kiyomori, la mère de Taira no Tokuko et la grand-mère de l'empereur Antoku. Nom bouddhiste - Nii no Ama 二位尼. Selon le Heike monogatari, Taira no Tokiko se noie au cours de la bataille de Dan-no-ura avec l'empereur Antoku encore enfant et l'épée sacrée, c'est-à-dire l'un des trésors sacrés du Japon[1].

Taira no Tokiko est un nom japonais traditionnel ; le nom de famille (ou le nom d'école), Taira, précède donc le prénom (ou le nom d'artiste).
Taira no Tokiko
Nii no Ama (nom bouddhiste) sauve d'un dragon l'empereur Antoku encore enfant ; impression de Yoshitsuya Ichieisai.
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
平時子
Activité
Conjoint

Bibliographie

  • Brown, Delmer and Ichiro Ishida, eds. (1979). Jien (1221), Gukanshō; "The Future and the Past: a translation and study of the 'Gukanshō,' an interpretive history of Japan written in 1219" translated from the Japanese and edited by Delmer M. Brown & Ichirō Ishida. Berkeley: University of California Press. (ISBN 0-520-03460-0)
  • Kitagawa, Hiroshi and Bruce T. Tsuchida. (1975). The Tale of the Heike. Tokyo: University of Tokyo Press. (ISBN 0-86008-189-3)
  • McCullough, Helen Craig. (1994). Genji and Heike. Selections from The Tale of the Genji and The Tale of the Heike. Stanford: Stanford University Press. (ISBN 978-0-8047-2257-5)
  • Watson, Burton and Haruo Shirane. (2006). The Tales of the Heike (abridged). New York: Columbia University Press. (ISBN 0-231-13802-4)

Notes et références

  1. McCullough, Helen Craig. (1988) The Tale of the Heike. Stanford, Calif. : Stanford University Press. (ISBN 978-0-8047-1418-1)


  • Portail de l'histoire du Japon
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.