Takahisa Zeze

Takahisa Zeze (瀬々 敬久, Zeze Takahisa), né le , est un réalisateur et scénariste japonais. Avec les réalisateurs Kazuhiro Sano, Toshiki Satō et Hisayasu Satō, il est connu comme l'un des « quatre dieux du pink » (ピンク四天王, Pinku shitennō)[1].

Takahisa Zeze
Takahisa Zeze en 2017
Naissance
Bungotakada (Japon)
Nationalité  Japonais
Profession Réalisateur
Scénariste
Films notables Moon Child
Heaven's Story

Biographie

Takahisa Zeze réalise des films indépendants en 8 mm et 16 mm alors qu'il est encore étudiant à l'université de Kyoto[1]. Il rejoint la Shishi Productions après l'obtention de son diplôme et fait ses débuts en tant que réalisateur de pinku eiga[1].

Dans les années 1990, il acquiert un statut d'auteur en étant reconnu comme l'un des « quatre dieux du pink » (ピンク四天王, Pinku shitennō), en parallèle il signe des scénarios sous divers pseudonymes[1].

Dans les années 2000, Takahisa Zeze tourne aussi bien des documentaires que des films traditionnels[1].

Filmographie sélective

Jusqu'à l'année 2007, les titres en anglais et en rōmaji se basent sur la filmographie de Takahisa Zeze dans l'ouvrage A Critical Handbook of Japanese Film Directors - From the Silent Era to the Present Day d'Alexander Jacoby[2].

  • 1989 : Extracurricular Activity: Rape! (課外授業 暴行, Kagai jugyō: Bōkō)
  • 1989 : Beast Lust: Devil Rampage (獣欲魔 乱行, Jūyokuma: Rankō)
  • 1990 : Molestor Train: Rie's Loincloth (痴漢電車 りえのフンドシ, Chikan densha: Rie no fundoshi)
  • 1990 : Indecent Tongue Technique (破廉恥舌戯テクニック, Harenchi zetsugi tekunikku)
  • 1991 : Obscene Runaway Gang: Beast (猥褻暴走集団 獣, Waisetsu bōsō shūdan: Kedamono)
  • 1992 : Amazon Garden: Uniform Lesbians (禁男の園 ザ・制服レズ, Kindan no sono: Za seifuku rezu)
  • 1992 : Molester's Train: Mischievous Wives (痴漢電車 いけない妻たち, Chikan Densha: Ikenai tsumatachi)
  • 1993 : The Widow: Anguish at the Seventh-Day Memorial Service (未亡人 初七日の悶え, Mibōjin: Shonanuka no Modae)
  • 1993 : Widow: Anguish in a Mourning Dress (未亡人 喪服の悶え, Mibōjin: Mofuku no modae)
  • 1994 : High Class Bathhouse Sex Technique: Blissful Secret Acts (高級ソープテクニック4 悶絶秘戯, Kōkyū Sōpu tekunikku 4: Monzetsu higi)
  • 1994 : Genuine Lesbian: Embarrassing Position (本番レズ 恥ずかしい体位, Honban rezu: Hazukashii taii)
  • 1995 : Lots of Dirty Stuff (すけべてんこもり, Sukebe tenkomori)
  • 1995 : Endless Sex (終わらないセックス, Owaranai sekkusu)
  • 1996 : Red Liaison (赫い情事, Akai jōji)
  • 1997 : Kokkuri (KOKKURI こっくりさん, Kokkuri-san)
  • 1997 : Woman with Black Underwear: Snake-Headed Fish (黒い下着の女 雷魚, Kuroi shitagi no onna: Raigyo)
  • 1998 : Dirty Maria (汚れた女 (マリア), Yogoreta onna (Maria))
  • 1998 : The Cold-Blooded Trap (冷血の罠, Reiketsu no wana)
  • 1999 : Anarchy in Japansuke: The Woman Who Comes When Watched (アナーキー・インじゃぱんすけ 見られてイク女, Anākii in Japansuke: Mirarete iku onna)
  • 2000 : Hysteric
  • 2001 : Rush!
  • 2001 : Tokyo X Erotica (トーキョー×エロティカ 痺れる快楽, Tōkyō X erotika: Shibireru kairaku)
  • 2002 : Dog Star (ドッグ・スター, Doggu sutā)
  • 2002 : SF Whip Cream (SFホイップクリーム, SF hoippu kuriimu)
  • 2003 : Moon Child (ムーンチャイルド, Mūn chairudo)
  • 2004 : Secret Journey (ユダ, Yuda)
  • 2005 : A Gap in the Skin (肌の隙間, Hada no sukima)
  • 2006 : Sanctuary (サンクチュアリ, Sankuchuari)
  • 2007 : Shisei: Ochita jorōgumo (刺青 堕ちた女郎蜘蛛)
  • 2009 : Pandémie (感染列島, Kansen rettō)
  • 2010 : Heaven's Story (ヘヴンズ ストーリー, Hevunzu sutōrii)
  • 2011 : Antoki no inochi (アントキノイノチ)
  • 2014 : Maria no chibusa (マリアの乳房)
  • 2015 : Sutoreiyāzu kuronikuru (ストレイヤーズ・クロニクル)
  • 2016 : Rokuyon (64(ロクヨン))
  • 2017 : Saitei. (最低。)
  • 2017 : The 8-Year Engagement (8年越しの花嫁, 8 nen-goshi no hanayome)
  • 2018 : Yūzai (友罪)
  • 2018 : The Chrysanthemum and the Guillotine (菊とギロチン, Kiku to girochin)[3]
  • 2019 : The Promised Land (楽園, Rakuen)[4]

Notes et références

  1. « The Chrysanthemum and the Guillotine », sur kinotayo.fr (consulté le 21 décembre 2018)
  2. (en) Alexander Jacoby, A Critical Handbook of Japanese Film Directors - From the Silent Era to the Present Day, Stone Bridge Press, , 398 p. (ISBN 978-1-933330-53-2), p. 370-373
  3. The Chrysanthemum and the Guillotine (2018) : titre du film lors du 13e Festival du cinéma japonais contemporain Kinotayo du 17 au 26 janvier 2019
  4. The Promised Land (2019) : titre du film lors du 14e Festival du cinéma japonais contemporain Kinotayo du 26 novembre 2019 au 2 février 2020

Liens externes

  • Portail du cinéma japonais
  • Portail de la réalisation audiovisuelle
  • Portail de la pornographie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.