The Hoover Company

The Hoover Company est une entreprise américaine basée à Glenwillow dans l'Ohio et Merthyr Tydfil au pays de Galles. Elle est notable pour avoir dominé le secteur des aspirateurs au point de faire de la marque, par antonomase, un synonyme du produit ou de l'usage de celui-ci, au Royaume-Uni[1] et en Irlande.

The Hoover Company

Création à North Canton (Ohio)
Fondateurs W. H. "Boss" Hoover
Siège social Glenwillow
 États-Unis
Actionnaires Quéquette Blues
Produits Machine à laver le linge
Société mère Techtronic Industries (Bain Capital)
Site web http://hoover.com/

La partie de Hoover aux États-Unis faisait partie de la Whirlpool Corporation avant son rachat en 2006 par Techtronic Industries (TTI). La partie de Hoover en Europe a été séparée de sa partie américaine en 1993 et acquise par le fabricant italien d'électroménager Candy.

Histoire

L'entreprise est fondée en 1908 par W. H. « Boss » Hoover. La famille Hoover s'en sépare en 1986. En 1989, Maytag Corporation (en) en prend le contrôle, avant de passer elle-même dans le giron de Whirlpool Corporation en 2006. Ce dernier décide de revendre Hoover à TTI.

Produits vendus par la marque

Selon le marché, les produits vendus sous la marque Hoover varient du fait que la marque Hoover en Europe est exploité par Candy depuis 1993[2], alors que la marque Hoover en Amérique du Nord est exploitée par Techtronic Industries.

En Europe, les produits vendus sous la marque Hoover par Candy sont des appareils de petit-électroménager (aspirateurs et fers à repasser) et des appareils de gros-électroménager (lave-linge, sèche-linge...).

En Amérique du Nord, seuls des aspirateurs sont vendus sous la marque Hoover par Techtronic Industries.

Sites de production

Sites de production en Europe

En 1993, Maytag ferme son usine de Dijon qui fabriquait des aspirateurs Hoover, le groupe transfère la production sur le site de Cambuslang en Écosse ce qui entraine plus de 600 licenciements[3],[4].

En 2003, Candy annonce la fermeture du site de Cambuslang en Écosse qui produisait des aspirateurs Hoover. L'usine a fermé en 2005[5] et la production a été transférée en Chine[6].

En mai 2009, le site de Merthyr Tydfil, qui fabriquait des machines à laver et des sèche-linge arrête sa production ce qui entraîne 337 licenciements[7]. Seule la partie logistique du site reste active[8].

Sites de production en Amérique du Nord

Après avoir racheté les activités de Hoover en Amérique du Nord à Whirlpool, Techtronic Industries ferme le site historique de North Canton (Ohio) en septembre 2007[9].

Modèles d'aspirateurs Hoover

Notes et références

  1. Sylvie Hancil, Histoire de la langue anglaise, Publication Univ Rouen Havre, (ISBN 978-2-87775-528-3, notice BnF no FRBNF43648459, lire en ligne)
  2. LSA – Libre Service Actualités, « Electroménager : voyage au pays de Candy, le petit italien resté indépendant », lsa-conso.fr, (lire en ligne, consulté le 3 octobre 2017)
  3. « Hoover ferme définitivement son usine d'aspirateurs de Dijon », sur lesechos.fr, (consulté le 24 février 2017)
  4. L'Usine Nouvelle, « Electromenager : Les mauvaises surprises de Candy avec Hoover europe - Investissements industriels », usinenouvelle.com/, (lire en ligne, consulté le 24 février 2017)
  5. (en) « Green light for nearly 200 homes on Cambuslang Hoover site », sur Scotland Build 2017, (consulté le 5 août 2017)
  6. (en-GB) David Gow, « Hoover shifts production to China », The Guardian, (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 24 février 2017)
  7. WalesOnline, « End of an era at Merthyr Hoover plant », walesonline, (lire en ligne, consulté le 24 février 2017)
  8. (en) « Hoover cuts 300 jobs with Welsh plant closure », Telegraph.co.uk, (lire en ligne, consulté le 24 février 2017)
  9. (en) Shane Hoover, « North Canton moves forward almost a decade after Hoover Co. », The Repository, (lire en ligne, consulté le 9 mars 2017)
  • Portail des entreprises
  • Portail des États-Unis
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.