Thelma (film, 2017)

Thelma est un film suédo-dano-franco-norvégien réalisé par Joachim Trier et sorti en 2017.

Pour les articles homonymes, voir Thelma.
Thelma
Réalisation Joachim Trier
Scénario Joachim Trier
Eskil Vogt
Acteurs principaux
Sociétés de production Motlys
Eurimages
Film i Väst
Pays d’origine Suède
Danemark
France
Norvège
Genre Fantastique,
romance saphique,
drame
Durée 116 minutes
Sortie 2017

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Synopsis

Thelma est une jeune étudiante norvégienne issue d'une famille très religieuse qui va à Oslo pour ses études. Elle tombe amoureuse de sa belle camarade Anja et découvre qu'elle a des pouvoirs surnaturels[1],[2],[3].

Fiche technique

Distribution

  • Eili Harboe (VF : Sophie Ostria) : Thelma
  • Kaya Wilkins (VF : Magali Mestre) : Anja (créditée comme Okay Kaya)
  • Henrik Rafaelsen (VF : Michaël Rudy Cermeno) : Trond, le père de Thelma
  • Ellen Dorrit Petersen (VF : Sylvie Santelli) : Unni, la mère de Thelma
  • Grethe Eltervåg : Thelma à 6 ans
  • Ludvig Algeback : le jeune frère
  • Isabel Christine Andreasen : l'étudiante
  • Camilla Belsvik (VF : Fanny Gatibelza) : l'infirmière
  • Lars Berge (VF : Eric Bonicatto) : le secouriste
  • Vanessa Borgli (VF : Juliette Chettle) : Vilde, la mère d'Anja
  • Sigve Bøe : l'homme en dehors de la voiture
  • Ingrid Jørgensen Dragland (VF : Caroline Lemaire) : l'infirmière
  • Vidar Fransson : le jeune frère
  • Ingrid Giæver : Julie
  • Gorm Alexander Foss Grømer (VF : Axel Pech) : le garçon à la soirée
Version Française 
  • Société de doublage : NEW CONNECTION
  • Direction Artistique : Michaël Rudy Cermeno
  • Traduction et adaptation : Pascal Strippoli & Nelson Caderon
  • Mixage : Carles Garcia
Source et légende : Version française (VF) sur carton du doublage français

Accueil

Critique

Thelma
Score cumulé
SiteNote
Metacritic74/100
Rotten Tomatoes93%
Allociné
Compilation des critiques
PériodiqueNote
Le Journal du Dimanche
La Croix
Le Monde
Les Inrockuptibles
Télérama
CinéSéries
Libération

En France, l'accueil critique est positif : le site Allociné recense une moyenne des critiques presse de 3,5/5, et des critiques spectateurs à 3,2/5[4].

Pour Céline Rouden de La Croix, « s'il y est bien question de phénomènes « surnaturels », le film lorgne toutefois davantage du côté de Hitchcock que du film d'horreur. Et excelle, grâce à une mise en scène très maîtrisée, à explorer les tourments de l'inconscient. [...] Le cinéaste explique avoir puisé son inspiration dans les films de Brian De Palma ou de David Cronenberg pour broder ce conte « où se joue quelque chose de très humain, auquel on peut s'identifier, même s'il s'inscrit dans le domaine du surnaturel ». [...] Si on peut regretter une symbolique parfois un peu appuyée et un dénouement hâtif, le film n'en est pas moins très réussi. »[5].

Pour Jacques Morice de Télérama, « le désir refoulé, le climat tout à la fois ouaté et inquiétant, l'apparition d'un superpouvoir potentiellement dangereux de l’héroïne : tout cela est captivant. Plusieurs pistes d'interprétation, plusieurs directions narratives s'offrent, également prometteuses. C'est dans la deuxième partie, avec les parents de Thelma, dévots ultra catholiques, que les choses se gâtent. Le film déçoit en dévidant les fils d’une intrigue traumatique tirée par les cheveux, sur fond de puritanisme un peu caricatural. On le regrette d'autant plus que la mise en scène talentueuse de Joachim Trier réserve des séquences éclatantes. »[6].

Pour Jean-François Rauger du Monde, « le film de Joachim Trier est un récit de sorcellerie moderne. Ce pourrait être un remake du Carrie au bal du diable, de Brian De Palma, mais un remake adapté à la froideur nordique, dénué des flamboyances romantiques du titre de référence. [...] dès lors qu'il est tenu par le carcan du thème, Trier ne peut qu'inventer des visions étonnantes et spectaculaires (le prologue, la piscine transformée en piège, etc.), dont on peut dire qu'elles sont assez convaincantes, même si elles ne désignent pas le film comme autre chose que l'exercice de style d’un élève doué. »[7].

Pour Marcos Uzal de Libération, « Thelma s'inscrit dans une tendance actuelle du cinéma fantastique consistant à se complaire dans le non-dit et le non-montré, moins pour jouer avec les pouvoirs de la suggestion que pour maintenir le récit ouvert aux diverses interprétations qu'il amorce à coups de béances et de symboles. Or, au cinéma, cette hauteur de vue allégorique est trop souvent une façon vague d’exprimer des choses lourdes ou, comme ici, d'aborder un genre volontiers rugueux et impur avec les pincettes de l'auteurisme chic. [...] ce film d'abord intrigant et inquiétant se perd dans l'abstraction psychologisante, jusqu'à atteindre le n'importe quoi lors d'un très mauvais dernier quart d'heure. Thelma serait comme une version exsangue du Carrie de Brian De Palma, dont toute la tension horrifique aurait été absorbée par des intentions sursignifiantes et dévitalisée par la froideur hautaine de la réalisation. »[8].

Pour Corentin Lê de CinéSéries, « Passés les quelques sursauts formels, "Thelma" de Joachim Trier fait tout à moitié sans oser exploiter jusqu’au bout l’iconographie surnaturelle dont il s’inspire. »[9]

Box-office

Distinctions

Récompenses

Sélections

Voir aussi

Bibliographie

Notes et références

  1. (en) Thelma 2017 – the supernatural lesbian film by Joachim Trier
  2. (en) Norwegian Thriller “Thelma” Follows A Newly Minted Lesbian
  3. (en) ‘Thelma’ Review: Ingmar Bergman Meets Stephen King in Joachim Trier’s Beguiling Lesbian Horror Movie
  4. « Thelma », sur Allociné (consulté le 22 novembre 2017).
  5. Céline Rouden, « « Thelma » dans les tourments de l’inconscient », sur La Croix, (consulté le 24 novembre 2017)
  6. Jacques Morice, « Thelma », sur Télérama, (consulté le 24 novembre 2017)
  7. Jean-François Rauger, « « Thelma » : ma sorcière bien givrée », sur Le Monde, (consulté le 24 novembre 2017)
  8. Marcos Uzal, « «Thelma», emprise de tête », sur Libération, (consulté le 24 novembre 2017)
  9. « Critique de Thelma (Film, 2017) — CinéSéries », CinéSéries, (lire en ligne, consulté le 28 novembre 2018)
  10. JP-Boxoffice.com ; page du film Thelma consulté le 7 février 2018.
  11. « ‘Jupiter’s Moon’ se alza con el premio a la mejor película en el Festival de Sitges 2017 », sur La Vanguardia, (consulté le 1er décembre 2017)
  12. « Mar del Plata: ‘Wajib,’ ‘Scourge,’ ‘Cocote,’ ‘Baronesa’ Top 2017 Fest », sur Variety, (consulté le 26 novembre 2017)

Liens externes

  • Portail de la fantasy et du fantastique
  • Portail de la Norvège
  • Portail des années 2010
  • Portail du cinéma français
  • Portail du Danemark
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.