Thierry Tuborg

Thierry Tuborg, Thierry La Barthe pour l'état civil, est un écrivain français né à Paris le 23 mai 1961. Il a vécu à Montpellier de 1994 à 2019, avant de se poser définitivement dans le bordelais. Il est le petit-fils du détective-écrivain Ashelbé (Henri La Barthe, auteur de Pépé le Moko et Dédée d'Anvers).

Thierry Tuborg en 2012 (51 ans)

S'il est né dans la capitale française, il passe toute son enfance à Bordeaux. Il y traverse une adolescence mouvementée (qu'il relate dans ses Premières Gymnopédies, éditions Le Cercle Séborrhéique, 2007), adolescence qui le conduira de la fugue à l'incarcération en Allemagne à l'âge de seize ans, en passant par l'émancipation administrative.

Il est donc écroué durant deux mois dans un pays dont il ne parle pas la langue, puis, de nouveau libre, il regagne Bordeaux et crée son groupe de punk rock, Stalag, dont il sera le chanteur et l'auteur jusqu'en 1982, année de la dissolution du groupe après de nombreux concerts et un 45-Tours devenu aujourd'hui collector, Date Limite de Vente.

Il se met alors sérieusement à l'écriture de romans, tout en enchaînant divers petits boulots (manœuvre, serveur, vendeur de glaces, enquêteur d'opinion, reprographe, opérateur de saisie, employé de bureau, standardiste) dans diverses villes (Toulouse, Paris, Perpignan, Narbonne, Montpellier), et pour des salaires de misère.

Ses premiers romans, qu'il propose aux éditeurs traditionnels sans grand succès si ce n'est quelques vagues encouragements, teintés d'un romantisme assez candide, cèderont la place dans les années 2000 à une plume plus noire, avec L'Affaire Sotomayor, publié aux éditions du Serpent à Plumes en 2005.

Il met sur pied dans la foulée sa propre petite structure éditoriale, les éditions Le Cercle Séborrhéique (devenues depuis les éditions Relatives), et distribue directement tous ses romans via son site Internet. Les portes du milieu germanopratin lui seront définitivement fermées lorsqu'il publiera sur ce même site toutes les réponses parfois cocasses que les éditeurs lui avaient adressées à ses débuts.

Ses influences vont de Boris Vian à Jean-Paul Dubois, en passant par les premiers Philippe Djian (la période des éditions Bernard Barrault). Ses romans noirs mettent toujours en scène des personnages principaux un peu losers qui peuvent parfois lui ressembler, et qui évoluent souvent dans le milieu du rock. Il a d'ailleurs repris le micro de 2004 à 2008 avec le groupe montpelliérain Stalingrad (album Loseland sorti en février 2007 chez Julie Records).

En 2012, on lui décerne le Prix du Livre de La Grande-Motte, pour Procès d'une fleur de nuit noire, mais l'ouvrage, publié pour l'occasion chez un petit éditeur local vacillant, est une somme d'erreurs d'édition qui le rendent invendable.

Le karma.

Il rédige depuis 1995 son journal intime, qu'il intitule Journal Perso, et qu'il a publié en direct sur son site jusqu'au 26 décembre 2015, date à laquelle il interrompt brutalement cette diffusion pour la remplacer par des recueils annuels "papier".

Bibliographie

  • Même pas mal !... Journal 1995-2000, éditions Le Cercle Séborrhéique (avril 2001)
  • Un bleu baléare suivi de La Psychotronique pour tous, éditions Le Cercle Séborrhéique (décembre 2002)
  • La Dune aux chats suivi de Danza Caracteristica, éditions Le Cercle Séborrhéique (avril 2004)
  • L’Affaire Sotomayor, éditions Le Serpent à Plumes-Le Rocher (mars 2005)
  • Les Écrivains en costard-cravate, éditions Le Cercle Séborrhéique (mars 2007)
  • Premières Gymnopédies, les années Stalag, éditions Le Cercle Séborrhéique (septembre 2007)
  • Search and Destroy, éditions Le Cercle Séborrhéique (novembre 2008)
  • Rock'n'roll Psychose, éditions Kicking Books (septembre 2010)
  • Au désarroi et au sang, éditions Le Cercle Séborrhéique (mars 2012)
  • Procès d'une fleur de nuit noire, éditions Grau-Mots (mai 2012)
  • Lucas D'Amour-Léger, Les Éditions Relatives (octobre 2014)
  • Journal Perso 2016, Les Éditions Relatives (janvier 2017)
  • Les Fantômes du paradis, Les Éditions Relatives (mai 2017)
  • Journal Perso 2017, Les Éditions Relatives (janvier 2018)
  • Journal Perso 2018, Les Éditions Relatives (janvier 2019)
  • Ne plus écrire - Tome 1 (roman), Les Éditions Relatives (mars 2019)
  • Le Titre du roman, Les Éditions Relatives (mars 2020)

Contributions

  • L'Honneur du chômeur, sous la direction de Claire Gallois, éditions Denoël, 1998
  • Explosions textiles, mon premier T-shirt de groupe, sous la direction de Nasty Samy, coédition Kicking Books / Every Day is like Sunday Éditions, 2014
  • Parce que ça nous plaît, 20 nouvelles électriques autour d'OTH, sous la direction de Jean-Noël Levavasseur, Kicking Books, 2019

Liens externes

  • Portail de la littérature française
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.