Tonkori

Le tonkori (トンコリ) est un instrument de musique issu de la culture des Aïnous, une ethnie aborigène minoritaire du Japon. Sorte de cithare, le tonkori est un témoin des traditions uniques des Aïnous.

Lutherie

Un tronc est évidé pour composer le corps de l’instrument, au-dessus duquel est attaché un morceau de bois plat. Il mesure entre 70 et 150 cm de long et approximativement 15 cm de large. On y attache en général 5 cordes, mais on peut en voir moins souvent avec soit 3 soit 6 cordes fixées sur de grandes chevilles à friction.

Pour composer le corps, on utilise en général l’épicéa de Sakhaline, l’if japonais ou le magnolia japonais à l’écorce blanche… Pour les cordes, ce sont des fibres d’une variété d’orties (ezoirakusa, nom latin : Urtica platyphylla) qui sont étroitement torsadés en un seul fil, ou alors des tendons de baleines, de cerf ou de renne. La table d'harmonie est décorée.

Jeu

Le tonkori est porté et joué en pinçant les cordes avec les deux mains mais en prenant soin de ne pas poser les doigts sur les cordes. C’est un art complexe qui demande une grande dextérité. Le plus célèbre joueur de tonkori est aïnu et se nomme Oki Kano.

L'archéologue japonais Hiroshi Udagawa a consacré un ouvrage à cet instrument.

  • Portail des musiques du monde
  • Portail du Japon
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.