Tour du Maroc

Le Tour du Maroc est une compétition cycliste à étapes qui fait partie de l'UCI Africa Tour en catégorie 2.2. La première édition prit le départ en 1937 et fut remportée par l'Espagnol Mariano Cañardo.

Tour du Maroc
Tawaf Al-Maghrib (ar)
Généralités
Sport cyclisme sur route
Création 1937
Organisateur(s) Fédération royale marocaine de cyclisme
Éditions 32 (en 2019)
Catégorie UCI Africa Tour 2.2
Type / Format course à étapes
Périodicité annuel (mars-avril)
Lieu(x) Maroc
Statut des participants professionnels
Directeur Mohamed Belmahi
Site web officiel www.marocainecyclisme.com

Palmarès
Tenant du titre Laurent Evrard
Plus titré(s) Mohamed El Gourch
(3 victoires)

Jusqu'en 1955, le Tour du Maroc est une compétition s'adressant aux coureurs professionnels. L'édition de l'année 1957 est nommée "Petit Tour du Maroc". Ouvert aux coureurs "indépendants" quand cette catégorie existait, le Tour du Maroc est ouvert aux coureurs amateurs après 1964. Il se dispute alors par équipes nationales. Les différents Tour du Maroc des années 1960 sont marqués par l'omniprésence de Mohamed El Gourch, qui remporte de nombreuses étapes et termine trois fois à la première place finale. Au tournant des années 1970 l'épreuve marocaine devient un des terrains de "mise en forme" des coureurs des Pays de l'Est européen, et ne correspond pas à l'état réel du cyclisme marocain, d'où n'émerge que Mustafa Nejari. Le tour est disputé tous les deux ans. Les coureurs de l'URSS enregistrent 5 victoires individuelles.

La compétition, dont l'organisation est interrompue pendant la dernière décennie du XXe siècle, à une exception près, reprend à partir de 2001. Depuis quarante ans, les coureurs cyclistes locaux n'avaient jamais pu triompher sur leur terrain jusqu'à la victoire de Mouhssine Lahsaini en 2011.

L'édition 2020 est annulée en raison de la pandémie de maladie à coronavirus[1].

Palmarès

Année Vainqueur Deuxième Troisième
1937[2] Mariano Cañardo Antonio Prior Nello Troggi
1938 Mariano Cañardo Louis Aimar Ahmed Djelalhli
1939 Oreste Bernardoni François Adam Julián Berrendero
1940-1948Pas de course
1949 André Brulé Pierre Brambilla Albert Dolhats
1950 Olimpio Bizzi Adolphe Deledda Roger Pontet
1951 Attilio Redolfi Gino Sciardis Kléber Piot
1952 Franco Giacchero Marcel Huber Maurice Blomme
1953 Hilaire Couvreur Ugo Anzile Lucien Teisseire
1954 Marcel Huber Siro Bianchi Louis Caput
1955 Jean Adriaensens François Mahé Georges Meunier
1957[3] Francis Anastasi Carmelo Morales Armand Di Caro
1959[4] André Bar Stéphane Lach Mohamed El Gourch
1960 Mohamed El Gourch Robert Aubry Pierre Tymen[5]
1964 [6] Mohamed El Gourch Joseph Timmermann Antonio Tous
1965 Mohamed El Gourch Abderahmane Farak Pierre Campagnaro
1967 Gösta Pettersson Mohamed El Gourch Erik Pettersson
1968[7] Curt Söderlund Gabriel Moiceanu Mohamed El Gourch
1969[8] Abderahmane Farak Walter Bürki Mohamed El Gourch
1971 Claude Magni Zbigniew Gorski Zdristan Budek
1972[9] Valeri Likhatchev Fedor den Hertog Anatoli Starkov
1974[10] Andres Jacobson Alexandre Yudine Alexandre Gussiatnikov
1976[11] Viktor Panchenkov[12] Aavo Pikkuus Vikenti Basko
1981 Ladislav Ferebauer Mustafa Nejari Jiří Škoda
1983 Andreas Petermann Falk Boden Mustafa Nejari
1985 Marat Ganeïev Poloni Komisaruk
1987 Artūras Kasputis Vassili Schpundov Ivan Romanov
1988-1992Pas de course
1993[13] Régis Simon Youri Sourkov Pankov
1994-2000Pas de course
2001 Nathan Dahlberg Fortunato Baliani Marcin Lewandowski
2002-2003Pas de course
2004 Jeremy Maartens Marcin Sapa Ilya Krestyaninov
2005Pas de course
2006 Ján Šipeky Alexeï Bauer Vassili Katuntsev
2007 Nicholas White Neil McDonald Waylon Woolcock
2008 Alexey Shchebelin Sławomir Kohut Ian McLeod
2009 Alexandr Dymovskikh Bartlomej Matisiak Ioánnis Tamourídis
2010 Dean Podgornik Valery Kobzarenko Radoslav Rogina
2011 Mouhssine Lahsaini Daryl Impey Johann Rabie
2012 Reinardt Janse van Rensburg Adil Jelloul Ivaïlo Gabrovski
2013 Mathieu Perget Maroš Kováč Andrey Mizurov
2014 Julien Loubet Mouhssine Lahsaini Alessandro Mazzi
2015 Tomasz Marczyński Vladimir Gusev Anass Aït El Abdia
2016 Stefan Schumacher Patrik Tybor Alessandro Malaguti
2017 Anass Aït El Abdia Christopher JonesDésattribué[14],[15]
2018 David Rivière Alexey Vermeulen Nikodemus Holler
2019 Laurent Evrard Edmund Bradbury Louis Pijourlet

Statistiques

Vainqueurs multiples

VictoiresCoureurPaysAnnées
3Mohamed El Gourch Maroc1960, 1964 et 1965
2Mariano Cañardo Espagne1937 et 1938

Victoires par pays

VictoiresPays
8 France
5 Maroc
Union soviétique
4 Belgique
3 Afrique du Sud
2 Espagne
Italie
Suède
1 Allemagne
Allemagne de l'Est
Kazakhstan
Lituanie
Nouvelle-Zélande
Pologne
Russie
Slovaquie
Slovénie
Suisse
Tchécoslovaquie

Notes et références

  1. Cyclisme : Le Tour du Maroc annulé à cause du coronavirus
  2. Le site Mémoire du cyclisme fournit les podiums de 1937 à 1955, pour le Tour du Maroc, course professionnelle
  3. Les résultats de l'édition 1957 du Tour du Maroc proviennent du mensuel Sport mondial, numéro 15, mai 1957, en page 62 : "tous les résultats". Francis Anastasi de l'équipe Mercier, triomphe au terme de 35 heures, 41 minutes de course. Le coureur classé 4e, Garcia, est donné pour marocain. Le 5e est Raymond Elena (France)
  4. Le Tour du Maroc 1959, est ouvert aux coureurs "indépendants". Le coureur belge André Bar relève de cette catégorie. Les deux premiers courent pour le même groupe sportif, Peugeot BP. Le coureur classé 4e est le marocain Ghandora. Ref. :Sport mondial, N° 41, juillet 1959
  5. Le podium 1960 est issu de Sport mondial, numéro 53, juillet 1960. Les 4e et 5e sont les coureurs portugais Battista et Antonio Pedro. Mohamed El Gourch, coureur indépendant, est attaché à l'équipe Libéria-Gramont. Robert Aubry, indépendant également, court dans l'équipe Kas.
  6. Les podiums à partir de 1964, proviennent des résultats mensuels livrés par le magazine français Miroir du cyclisme, le Tour du Maroc étant disputé fin avril/début mai. On les retrouve dans le livre d'or annuel de cette publication. Ils sont recoupés par les données figurant dans l'annuaire belge Velo, la source la plus complète en matière de palmarès de compétitions cyclistes professionnelles et amateurs.
  7. Tour du Maroc 1968 : 1 720 kilomètres de parcours
  8. Cf annuaire Velo, édition de 1970 (résultats 1969). Le Tour du Maroc 1969 fut entaché d'irrégularités. Faute d'autre source, les sites cyclistes étant d'une insigne pauvreté en matière de courses "amateurs" et faisant l'impasse sur trente années d'existence du Tour du Maroc, c'est le classement de l'annuaire belge qui est livré ici, sous réserve de déclassement du vainqueur, sur "tapis vert".
  9. Tour du Maroc 1972 : 1 739 kilomètres. Première participation de l'URSS. Valeri Likhatchev remporte trois victoires d'étapes, individuellement, l'équipe soviétique remportant le Contre-la-montre par équipes, et deux autres victoires d'étapes (par Yuri Kravchenko et Anatoli Starkov). Le coureur néerlandais Fedor den Hertog remporte la première étape, mais il s'incline au classement final, pour 13 secondes..
  10. Tour du Maroc 1974 : 1 576 kilomètres. "Fantasia soviétique au Tour du Maroc", titre le journaliste Claude Parmentier ainsi un article pour Miroir du cyclisme. Invité à suivre la course, il donne au magazine français 5 pages de reportage sur la course, décimée lors d'une étape courue sous la neige et le vent. Dans un climat sibérien, l'équipe soviétique place 5 hommes dans les ... 5 premiers au classement final. (4e Valeri Tchaplyguine, 5e Vikenti Basko), et remporte 9 étapes
  11. Tour du Maroc 1976, 9 victoires d'étape pour l'équipe soviétique : Viktor Panchenkov, 3 victoires, Vikenti Basko, 2 victoires, Guennadi Komnatov, Alexandre Averine, Aavo Pikkuus, Valeri Tchaplyguine, chacun un bouquet. Le futur champion olympique, Bernt Johansson (Suède) triomphe en deux occasions, le hollandais Prinsen complète la galerie des vainqueurs. Le premier non-soviétique au classement final est Hubert Linard, classé 5e.
  12. L'orthographe du nom du vainqueur 1976 est donnée pour « Banchenkov » dans l'annuaire belge Velo de l'année 1977, au Tour du Maroc, mais à tort semble-t-il. Le même annuaire livre les résultats du Championnat d'URSS contre la montre et nomme le coureur classé troisième : Viktor Panchenkov... Le Miroir du cyclisme de mai 1976, nomme le vainqueur Panchenkov...Viktor Panchenkow participe au Tour d'Autriche 1977 sous cette orthographe (il termine 47e), que l'on reprend ici.
  13. Tour du Maroc 1993 du 1er au 16 mai, résultats dans le livre d'or de Miroir du cyclisme, N° 472, nov 1993.
  14. Initialement troisième, Kirill Pozdnyakov est disqualifié pour dopage (VRAD - Sanctions
  15. (it) Antidoping, otto mesi di squalifica per Kirill Pozdnyakov)

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du cyclisme
  • Portail du Maroc
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.