Trimble (entreprise)

Trimble, anciennement Trimble Navigation Limited, est une entreprise américaine spécialisée dans les logiciels géo-spatiaux tels que les systèmes de positionnement par satellites (GNSS), les télémètres laser, etc. Son siège est à Sunnyvale, en Californie.

Trimble
Création
Forme juridique Société anonyme avec appel public à l'épargne
Action NASDAQ (TRMB)
Siège social Sunnyvale
Direction Robert Painter (depuis 2020)
Produits Logiciel
Filiales Trimble (Germany) (d)
Effectif 4 400 ()
Site web www.trimble.com

Capitalisation 7 467 millions USD en 2020
Chiffre d'affaires 3 271 millions USD en janvier 2019
Résultat net 514 millions USD en janvier 2019[1]

Histoire

L’entreprise Trimble Navigation Limited est créée en 1978 par Charles Trimble et deux anciens salariés de Hewlett-Packard, à Los Altos, en Californie, dans la Silicon Valley[2].

Trimble développe progressivement sa participation dans le secteur du BIM, la représentation géométrique de bâtiments en 3D. Ainsi, en , Google revend Sketchup à Trimble[3].

La division Transport et Logistique de Trimble connait au début des années 2010 une croissance de 20 % par an. À l’été 2015, Trimble rachète l’entreprise éditrice du logiciel Solid qui permet de gérer les déplacements dans une entreprise, notamment dans le secteur du transport routier. Ce logiciel est utilisé par le ministère du travail français pour ses deux-mille contrôleurs[4].

En 2016, la société raccourcit son nom pour s’appeler plus simplement « Trimble »[5]. Elle décompte alors 8 388 salariés dont plus de la moitié travaillent en dehors des États-Unis[6]. La même année, elle acquiert Sefaira (en), un logiciel d’analyse de durabilité permettant la modélisation de l’énergie et la visualisation de la lumière du jour.

En , Trimble engage un partenariat avec Hitachi Construction Machinery et Kobelco, notamment en réponse au plan i-Construction du ministère du Territoire, des Infrastructures, des Transports et du Tourisme du Japon, qui vise à améliorer la productivité des chantiers par le biais des technologies de l'information et de la communication[7].

En avril 2018, Trimble annonce l'acquisition auprès de Bain Capital de Viewpoint, entreprise de logiciel pour le secteur de la construction, pour 1,2 milliard de dollars[8].

Le , une nouvelle division de l’entreprise est créée sous le nom de Trimble MAPS (Maps and Applications for Professional Solutions, « cartes et applications pour les solutions professionnelles »). Elle réunit les entreprises ALK Technologies et TMW Appian Final Mile détenues par Trimble[9].

Acquisitions

L’entreprise a acquis les sociétés et produits suivants[2].

Modélisation de bâtiments

Dans le secteur du BIM, Trimble possède[10] :

  • Tekla (modélisation),
  • SketchUp,
  • Vico Office (gestion de données de BIM),
  • Gehry Technologies (coordination de projets).

Cartographie

Dans le secteur des logiciels liés aux cartes, Trimble possède :

  • ALK Technologies,
  • TMW Systems[11],
  • TopoSys[12].

Autres secteurs

  • Pocket Mobile AB[13],
  • @Road[14],
  • Cengea Solutions[15],
  • Datacom Software Research,
  • Spectra Precision Group,
  • Tripod Data Systems,
  • Advanced Public Safety,
  • Apache Technologies,
  • Acutest Engineering Solutions,
  • Applanix (en)
  • Géo-3D,
  • INPHO,
  • Gatewing,
  • Meridian Systems (en),
  • NTech Industries,
  • Pacific Crest,
  • Quantm (en)
  • Accubid Systems,
  • QuickPen International,
  • SECO Manufacturing Company,
  • Visual Statement,
  • Stabiplan,
  • XYZ Solutions,
  • ThingMagic,
  • Spime,
  • Punch Telematix NV[16].

Références

  1. https://www.zonebourse.com/Trimble-11147/fondamentaux/
  2. (en) « Company History » [« Histoire de l’entreprise »], sur Trimble.com (consulté le 24 avril 2019).
  3. « Trimble to Enhance its Office-to-Field Platform with the Acquisition of Google's SketchUp 3D Modeling Platform », Trimble (consulté le 8 juin 2012)
  4. Wilfried Maisy, « Vers une gestion sociale anticipée », L’Officiel des Transporteurs, , p. 34 (lire en ligne).
  5. (en-US) News Desk, « Trimble changes name to reflect company's technology evolution », sur GeospatialWorld.net, (consulté le 24 avril 2019)
  6. (en) « Annual Report », , copie archivée le depuis le document d’origine sur le site officiel.
  7. « Equipements – Trimble : double accord avec Hitachi Construction Machinery et Kobelco », sur ChantiersDeFrance.fr, (consulté le 24 avril 2019)
  8. « Trimble to buy privately-held Viewpoint in $1.2 billion deal », sur Reuters,
  9. (en) « Trimble Launches Division Dedicated to Advancing Commercial Map-Centric Technology » [« Trimble ouvre une nouvelle division dédiée aux technologies commerciales de pointe liée à la cartographie. »], sur Trimble.com, (consulté le 24 avril 2019).
  10. (en) « Trimble Launches Trimble Connect, New Cloud-based Collaboration Platform for Construction and Operation of Buildings » [« Trimble lance Trimble Connect, une nouvelle plateforme de collaboration basée sur l’infonuagique pour la construction et la gestion de bâtiments »], sur Trimble.com, (consulté le 24 avril 2019)
  11. Trimble to Acquire North American Trucking Industry Enterprise Software Leader TMW Systems, Expanding Transportation and Logistics Reach, news from company website, retrieved 2015-05-09
  12. http://investor.trimble.com/releasedetail.cfm?releaseid=336903
  13. (en) « Trimble Acquires PocketMobile to Accelerate its Development in the Field-to-Office Mobility Market » [« Trimble acquiert PocketMobile pour accélérer son développement dans le secteur de la bureautique connectée sans fil »], sur Trimble.com, (consulté le 24 avril 2019).
  14. (en) « Trimble to Acquire @Road », sur Investor.Trimble.com, (consulté le 24 avril 2019)
  15. (en) « Trimble Acquires Cengea to Expand its Forestry Solutions », sur Trimble, Inc., (consulté le 24 avril 2019)
  16. Trimble plots route to European growth in Mobile Resource Management with acquisition of Punch Telematix, news from company website, retrieved 2011-07-11
  • Portail de l’informatique
  • Portail des entreprises
  • Portail des États-Unis
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.