Tsuka

La tsuka (柄) désigne la poignée des armes blanches japonaises : katana, tachi, wakisashi, saï et tanto.

Photographie d'une tsuka.

Elle est faite de 2 demi-coques de bois de magnolia, collées à la colle de riz, entourant le nakago (la soie de la lame), recouvertes de peau de requin ou de raie[1] (respectivement same-hada et same-kawa) et liées par un cordon de coton, de soie ou de cuir tressé.

Il existe de nombreux types de tressage différents. Le blocage du nakago de la lame est assuré par une cheville en bambou, le mekugi, le jeu contre le tsuba est assuré par un ou plusieurs seppa (petites pièces découpées dans une feuille de cuivre ou de laiton).

Tsukas avec maki-ito de guerre (4° à/c de la gauche en haut et 1° à/c de la gauche en bas) et de paix par Michael Sabatier, forgeron.

Notes et références

  1. « Autres parties du katana », sur www.artkatana.com (consulté le 14 janvier 2020).

Voir aussi

Article connexe

Lien externe

  • Portail des armes
  • Portail du Japon
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.