Ultima Necat

Les éditions Ultima Necat[3] ont été fondées en 2012 à Perpignan (Pyrénées-Orientales)[4] par Florence Moreau alias Gil Graff[5] et Philippe Salus, créateur des éditions Mare Nostrum et six autres passionnés de littérature[6],[7].

Repères historiques
Création 18-05-2012
Fondée par Gil Graff et Philippe Salus[1]
Fiche d’identité
Forme juridique Société à responsabilité limitée SIREN 751 584 129
Statut éditeur indépendant
Slogan « La dernière tue »
Siège social Perpignan (France)
Dirigée par Florence Graff Moreau
Spécialités romans noirs, histoire régionale
Langues de publication français
Diffuseurs Soleils diffusion, Le Comptoir du Livre
Société mère Mare Nostrum (éditions)[2]
Site web http://ultimanecat.cat/
Données financières
Chiffre d'affaires comptes non disponibles

Catalogue

Fiction
  • Paul Arquier-Parayre, Les treize exorcismes de Salomon Joch : nouvelles, , 132 p. (ISBN 978-2-36771-004-4, notice BnF no FRBNF43906851)[6]
  • Sylvie Gaillaguet, Les Ganguesses : roman noir, , 298 p. (ISBN 978-2-36771-001-3, notice BnF no FRBNF43906862)[8]
  • Gil Graff, Chronodrome : Requiem pour une racaille : Roman uchronique, (ISBN 978-2-36771-000-6)[9]
  • Gil Graff, Personne ne parlera de nous lorsque nous serons morts, , 337 p. (ISBN 978-2-36771-005-1, notice BnF no FRBNF43906845)[10],[11]
  • Joan Tocabens (ill. Michèle Vert-Nibet), 13 contes et légendes du Pays Catalan, , 98 p. (ISBN 978-2-36771-007-5)
Essais
  • Thierry Blaise, Coïncidences : Chroniques de la magie ordinaire, (ISBN 978-2-36771-003-7, notice BnF no FRBNF44227959)
  • Fabricio Cárdenas, 66 petites histoires du Pays Catalan, coll. « Les vieux papiers », , 141 p. (ISBN 978-2-36771-006-8, notice BnF no FRBNF43886275)[14],[15]
  • Joan Tocabens, Herbes magiques et petites formules : Sorcellerie en Roussillon et autres Pays Catalans, , 141 p. (ISBN 978-2-36771-002-0, notice BnF no FRBNF43906857)
  • Joan Tocabens, Herbes sauvages et petites recettes : Plantes sauvages comestibles du Pays Catalan, (ISBN 978-2-36771-008-2)
Gil Graff, Fabricio Cárdenas et Joan Tocabens à Canet-en-Roussillon (2011)

Références

Liens externes

  • Portail des entreprises
  • Portail de l’édition
  • Portail des Pyrénées-Orientales
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.