Umberto Veronesi

Umberto Veronesi (prononcé en italien [umˈbɛrto veroˈneːzi] ou [-ˈneːsi]), né le à Milan en Italie et mort le dans la même ville), est un oncologue et homme politique italien connu internationalement pour ses contributions à la prévention et au traitement du cancer du sein. Il obtient le 1er prix Galilée en 2007.

Umberto Veronesi
Umberto Veronesi en 2011.
Fonctions
Président
Agence pour la sécurité nucléaire (d)
-
-
-
Sénateur italien
-
Franco Monaco (d)
Ministre de la Santé
-
Girolamo Sirchia (en)
Directeur scientifique (d)
Institut européen d'oncologie (en)
-
Président
Organisation européenne pour la recherche et le traitement du cancer
-
Directeur général (en)
Institut national du cancer (d)
depuis
Biographie
Naissance
Décès
(à 90 ans)
Milan
Nom de naissance
Umberto Veronesi
Nationalités
Italien ( - ), Italien ( - )
Domicile
Formation
Université de Pavie
Université de Milan (inconnu) (jusqu'en )
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Institut européen d'oncologie (en)
Parti politique
Membre de
Buenos Aires National Academy of Medicine (en)
Septième commission permanente du Sénat italien (d) (-)
Distinctions
Liste détaillée
Médaille d'or de la santé publique (d) ()
Chevalier grand-croix de l'ordre du Mérite de la République italienne ()
Prix Leopold-Griffuel ()
Prix Komen Brinker (en) ()
Prix international roi Fayçal pour la médecine ()
Premio America (d) ()
Honorary citizen of Vinci (d) (-)
Honorary citizen of Inveruno (d) (-)
Honorary citizen of Asti (d) (jusqu'en )
signature

Biographie

Il est mort le à Milan[1].

Activité scientifique

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2016). 
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Fondateur et président de la fondation (it) qui porte son nom, Umberto Veronesi a été directeur scientifique émérite de l'Institut européen d'oncologie (it)[2], ainsi que de l'Institut national des tumeurs (it) de Milan de 1976 à 1994.

Son activité clinique et de recherche s'est concentrée pendant plusieurs décennies sur la prévention et le soin du cancer. En particulier, il s'est occupé du carcinome mammaire. Umberto Veronesi a été le premier théoricien et un partisan de la quadrantectomie (it).

Activité politique

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2016). 
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Il a été ministre de la Santé du 25 avril 2000 au 11 juin 2001 dans le gouvernement Amato II.

Prises de position

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2016). 
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Il a soutenu à plusieurs occasions la supériorité intellectuelle et morale de la femme sur l'homme[3],[4].

Il a également milité pour la défense des droits des animaux.

Diplôme

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2016). 
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

[style à revoir]

Distinctions

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2016). 
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

[style à revoir]

Notes et références

  1. (it) « È morto Umberto Veronesi », sur focus.it, (consulté le 20 novembre 2016)
  2. (it) Nuova struttura Direzione Scientifica, 22 septembre 2014, consulté le 16 novembre 2016.
  3. (it) Umberto Veronesi, Maria Giovanna Luini, Il mio mondo è donna, i valori di una vita, Mondadori, 2015, p. 7.
  4. (it) Veronesi Umberto, La forza delle donne in dieci punti Ora serve un nuovo femminismo

Voir aussi

Bibliographie

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de la politique
  • Portail de la médecine
  • Portail de l’Italie
  • Portail de Milan
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.