Union de Krewo

L’union de Krewo (ou union de Krevo) était un accord politique et dynastique entre la reine de Pologne, Hedwige d'Anjou et le grand-duc de Lituanie, Jogaila Algirdaitis. Ce fut le commencement de l'union de Pologne-Lituanie.

Christianisation des Lituaniens en 1387, par Jan Matejko.

Histoire

Le document a été signé dans la ville de Kreva[1], le . Les termes en étaient :

Dans un premier temps, la noblesse polonaise n'était pas satisfaite des arrangements dynastiques, et était partagée entre l'opposition aux chevaliers teutoniques et la menace croissante des Russes. Mais les chefs des deux États jugèrent que l'union ferait une plus grande force face aux menaces extérieures.

Tandis que Ladislas II et Hedwige d'Anjou régnaient sur la Pologne et la Lituanie, le réel pouvoir en grande principauté de Lituanie était décerné au cousin de Ladislas, Vytautas le Grand, qui suivit une politique généralement indépendante. À la mort de la reine Hedwige en 1399, Ladislas resta le souverain de la Pologne et devient ainsi le fondateur de la dynastie jagellonne. L'union des forces de Pologne et de Lituanie vint à bout des chevaliers teutoniques en leur infligeant une défaite décisive à la bataille de Grunwald en 1410.

Notes et références

Annexes

Bibliographie

  • Orest Subtelny, Ukraine: A History. Presse de l'université de Toronto, 1988. (ISBN 0-8020-5808-6).

Articles connexes

Lien externe


  • Portail de l’histoire
  • Portail des relations internationales
  • Portail du Moyen Âge
  • Portail des croisadesCroisades baltes
  • Portail de la Pologne
  • Portail de la Lituanie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.