Université du Texas à Dallas

L’université du Texas à Dallas (University of Texas at Dallas en anglais), souvent nommée UT Dallas ou simplement UTD, est une université américaine située dans la ville de Richardson (près de Dallas) au Texas, États-Unis. Elle fait partie de l’université du Texas, système d’enseignement secondaire public comprenant plusieurs universités et centres de recherche.

Université du Texas à Dallas
Histoire et statut
Fondation
Type
Université d’état
Nom officiel
University of Texas at Dallas
Fondateur
Eugene McDermott, Cecil Howard Green et J. Erik Jonsson
Président
David Daniel
Localisation
Campus
Urbain (1.88 km²)
Localisation
Pays
Géolocalisation sur la carte : États-Unis
Géolocalisation sur la carte : Dallas
Chiffres-clés
Étudiants
17128[1]
Enseignants-chercheurs
963[1]
Budget
217 653 723 $ (2010)[2]
Divers
Devise
Disciplina praesidium civitatis
Membre de
Site web

À l’origine un centre de recherche et de formation fondé par Texas Instruments dès 1961, l’université acquiert officiellement son statut d’institution publique en 1969. En 2010, on y dénombre un peu plus de 17 000 étudiants répartis dans 145 filières différentes.

Historique

L’université du Texas à Dallas était à l’origine un centre de recherche et d’enseignement privé, le Graduate Research Center of the Southwest, créé en 1961 par les fondateurs de Texas Instruments : Eugene McDermott, Cecil Howard Green et J. Erik Jonsson[3]. Ces derniers estimaient en effet que les étudiants formés par les institutions du Texas n’étaient à l’époque pas assez qualifiés dans le domaine des nouvelles technologies pour leur entreprise. Puis, suivant des recommandations internes de l’État, l’université du Texas à Dallas est officiellement fondée le par le gouverneur Preston Smith[3].

L’établissement croît alors rapidement, tant en taille qu’en nombre d’écoles et d’organismes de recherche – historiquement, la recherche y occupe une place importante[4]. D’abord réservée uniquement aux doctorats, l’université ouvre en 1975 les premières filières graduates et undergraduates. Les années 80 voient de nettes évolutions dans la vie étudiante, avec par exemple la rédaction du journal étudiant UTD Mercury en 1980, la création de l’association des anciens étudiants en 1982 ou, plus tard en 1995, l’instauration d’un festival de musique nommé « Sounds of Class ». En 1998, l’université entre également dans l’American Southwest Conference, conférence sportive universitaire de la NCAA[3].

Dans les années 2000, l’université engage divers travaux d’agrandissement et de diversification des enseignements[5]. En 2001 s’ouvre également un institut dédié aux nanotechnologies. En 2010, elle est classée parmi les 300 à 400 meilleures universités du monde par le classement académique des universités mondiales[6], et 143e aux États-Unis par l’hebdomadaire U.S. News & World Report[7].

Listes des présidents

  1. Francis S. Johnson (1969–1971)
  2. Bryce Jordan (1971–1981)
  3. Alexander L. Clark (1981–1982)
  4. Robert Rutford (1982–1994)
  5. Franklyn Jenifer (1994–2005)
  6. David Daniel (2005–en cours)

Composantes

L’université du Texas à Dallas est structurée autour de sept écoles (pour 145 filières au total) recouvrant chacune un thème général d’enseignement, qui sont : arts et lettres, sciences comportementales et sociales, ingénierie et d’informatique, économie, sciences politiques et d’évaluation des politiques, sciences naturelles et mathématiques, interdisciplinarité et enfin management. Chaque école délivre des diplômes universitaires de cycle undergraduate, graduate et doctoral.

Campus

Le campus principal de l’université s’étend sur 1,88 km² sur la commune de Richardson, mais plusieurs bâtiments se trouvent dans la ville de Dallas même[8].

Professeurs notables

Johanna Drucker, historienne et philosophe de l'art

Anciens élèves

Parmi les anciens élèves de l’université les plus fameux se trouvent les prix Nobel de physique Russell Alan Hulse et Polykarp Kusch, le prix Nobel de chimie Alan MacDiarmid, le géographe Brian Berry, l’astronaute James F. Reilly, II ou encore le poète Frederick Turner[5].

Notes et références

  1. Sources effectifs : personnel, étudiants, « cycles undergraduate et graduate »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogle • Que faire ?), « par école, par année »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogle • Que faire ?), site officiel
  2. (en) « University of Texas–Dallas », College Sustainability Report Card, (consulté le 21 novembre 2010)
  3. (en) « About UT Dallas », site officiel de l’UT Dallas (consulté le 21 novembre 2010)
  4. (en) Anthony Champagne, « University Of Texas At Dallas », Texas State Historical Association (consulté le 21 novembre 2010)
  5. (en) « A Pioneering Past and Promising Future », site officiel de l’UT Dallas (consulté le 21 novembre 2010)
  6. (en) « Academic Ranking of World Universities - 2010 », Université Jiao-tong de Shanghai, (consulté le 21 novembre 2010)
  7. (en) « Best Colleges 2011, University of Texas--Dallas », U.S. News & World Report (consulté le 21 novembre 2010)
  8. (en) « Facilities Management Home Page », site officiel de l’UT Dallas (consulté le 21 novembre 2010)

Annexes

Articles connexes

Lien externe

  • Portail de Dallas-Fort Worth
  • Portail des universités américaines
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.