Uvulite

En oto-rhino-laryngologie, une uvulite (du latin uva qui signifie grain de raisin et qui a donné le terme uvule autre nom de la luette, et du grec -itis [-ite], suffixe désignant, en médecine, une maladie inflammatoire) est une inflammation de la luette, organe situé à la base du voile du palais, bien visible au fond de la gorge.

Luette gonflée et orange
Luette posée sur la langue

Causes

Comme toute infection de la sphère ORL, l'uvulite peut être due à une contamination par des virus ou par des bactéries comme les streptocoques du groupe A, l'Hemophilus influenzae[1], voir des bactéries anaérobies[2]. Chez l'enfant, elle a parfois été associée à la maladie de Kawasaki[3].

Elle peut aussi être secondaire à une réaction à un produit chimique ou à un irritant comme le tabac ou le haschich, en particulier quand elle apparaît isolée[4],[5],[6], ou à un traumatisme, comme une fibroscopie par exemple[7].

Elle est généralement accompagnée de l'inflammation des organes environnants : pharyngite, stomatite; rarement elle peut s'associer à une épiglottite[8],[9].

Symptomatologie

Elle est d'autant plus marquée que le volume de la luette est important: parfois, la membrane muqueuse autour de la luette peut gonfler ce qui peut faire multiplier la taille de la luette par 3 à 5. L'augmentation de taille de la luette fait qu'elle tend à obstruer le carrefour oropharyngé : la luette vient au contact du fond de la gorge ou de la langue, donnant l'impression d'un corps étranger. Le patient peut alors ressentir une gêne à l'élocution ou à l'alimentation; une gêne respiratoire est présente dans les formes les plus sévères.

Physiopathologie

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2019). 
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Différents mécanismes peuvent expliquer le gonflement de la luette :

  • inflammation qui peut être associée à une infection, une irritation, ou un traumatisme et aggraver l'effet de ces différentes étiologies ;
  • action directe d'un agent infectieux : virus, bactérie ou champignon ;
  • action directe d'un irritant : alcool, tabac, haschich, liquides gastriques (lors de vomissements, du fait de leur acidité) ;
  • effet d'un traumatisme direct de la luette.

Traitement

Le traitement symptomatique peut faire appel à un aérosol, des anti-inflammatoires et des antalgiques. Le traitement étiologique sera, selon les cas des antibiotiques, en fait souvent prescrits dans la crainte d'une cause bactérienne, des médicaments anti-allergiques (adrénaline), ou une réhydratation. En cas d'allergie avérée, les personnes sensibles peuvent avoir à transporter un EpiPen contenant de l'adrénaline ou de l'épinephrine pour se faire une injection quand l'uvulite commence.

L'uvulite, si elle est désagréable, et parfois angoissante pour le patient, est le plus souvent non grave et ne nécessite pas, en règle, d'hospitalisation[10] ; l'évolution se fait favorablement dans un délai relativement court, 24 à 48 heures.

Notes et références

  1. (en) Lathadevi HT, Karadi RN, Thobbi RV, Guggarigoudar SP, Kulkarni NH. « Isolated uvulitis: An uncommon but not a rare clinical entity » Indian J Otolaryngol Head Neck Surg. 2005 Apr;57(2):139-40. PMID 23120151
  2. (en) Brook I. « Uvulitis caused by anaerobic bacteria » Pediatr Emerg Care. 1997 Jun;13(3):221 PMID 9220512
  3. (en) Kazi A, Gauthier M, Lebel MH, Farrell CA, Lacroix J. « Uvulitis and supraglottitis: early manifestations of Kawasaki disease » J Pediatr. 1992 Apr;120(4 Pt 1):564-7. PMID 1552395
  4. (en) Rawal SY, Tatakis DN, Tipton DA. « Periodontal and oral manifestations of marijuana use » J Tenn Dent Assoc. 2012;92(2):26-31. PMID 23420976
  5. (en) Boyce SH, Quigley MA. « Uvulitis and partial upper airway obstruction following cannabis inhalation » Emerg Med (Fremantle). 2002 Mar;14(1):106-8. PMID 11993827
  6. (en) Guarisco JL, Cheney ML, LeJeune FE Jr, Reed HT. « Isolated uvulitis secondary to marijuana use » Laryngoscope. 1988 Dec;98(12):1309-12. PMID 3059117
  7. (en) Peghini PL, Salcedo JA, Al-Kawas FH. « Traumatic uvulitis: a rare complication of upper GI endoscopy » Gastrointest Endosc. 2001 Jun;53(7):818-20. PMID 11375603
  8. (en) McNamara R, Koobatian T. « Simultaneous uvulitis and epiglottitis in adults ». Am J Emerg Med. 1997 Mar;15(2):161-3. PMID 9115519
  9. (en) Jerrard DA, Olshaker J. « Simultaneous uvulitis and epiglottitis without fever or leukocytosis » Am J Emerg Med. 1996 Oct;14(6):551-2. PMID 8857802
  10. (en) McNamara RM. « Clinical characteristics of acute uvulitis » Am J Emerg Med. 1994 Jan;12(1):51-2. PMID 8285973
  • Portail de la médecine
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.