Vagotonique

Ce « tempérament », décrit par Mounier à la suite de Pende[Lequel ?] se manifeste par une accentuation des fonctions gérées par le système nerveux parasympathique.

Signes physiques

  • palpitations
  • pouls lent
  • brûlures d’estomac
  • nausées fréquentes (sensible au mal de mer, au contre-sens en train)
  • tendance à la colite
  • tendance à engraisser (proche du « type rond » de Pende)
  • crises sudorales, surtout aux mains et aux pieds
  • fortes sécrétions lacrymales
  • faible exophtalmie
  • léger myosis
  • teint pâle
  • troubles respiratoires fréquents
  • tremblements
  • excitation sexuelle
  • relâchement des sphincters
  • fatigabilité

Au niveau psychologique

Il n’aime pas la lutte, mais plutôt la paix et la jouissance, le farniente, dormir et manger. Il est prompt au découragement, à la tristesse, voire à la dépression.

Bibliographie

Emmanuel Mounier, Traité du Caractère, Seuil, 1947 (cf. surtout p. 177)

Voir aussi

  • Portail de la psychologie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.