Vasoconstriction

La vasoconstriction est un mécanisme physiologique correspondant à la diminution du diamètre des vaisseaux sanguins.
Elle intervient normalement en réponse immédiate à la lésion d'un vaisseau pour en arrêter le saignement. C'est la première étape de l'hémostase.

Les facteurs qui induisent ce processus

Ce sont :

  • la lésion mécanique des cellules musculaires lisses sous l'endothélium vasculaire,
  • certaines substances libérées par les tissus lésés,
  • des substances libérées par les plaquettes, dont la sérotonine,
  • l'activation des nocirécepteurs (de la douleur) passant par le système nerveux orthosympathique (catécholamines, adrénaline, noradrénaline),
  • certains toxiques ou produits présents dans les aliments (caféine par exemple),
  • l'activation du système nerveux orthosympathique, principalement via les récepteurs adrénergiques alpha1.

L'écoulement du sang est ralenti au niveau du vaisseau atteint et les surfaces endothéliale du vaisseau vont s’accoler : elles deviennent adhésives.

D'autres processus complètent la vasoconstriction : la formation d'un clou plaquettaire, la coagulation et la fibrinolyse.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • (fr)

Bibliographie

Notes et références

    • Portail de la médecine
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.