Veilsdorf

Veilsdorf est une commune allemande de l'arrondissement de Hildburghausen, Land de Thuringe.

Veilsdorf

Héraldique
Administration
Pays Allemagne
Land  Thuringe
Arrondissement
(Landkreis)
Hildburghausen
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
6
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Silvio Reimann
Code postal 98669
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
16 0 69 053
Indicatif téléphonique 03685
Immatriculation HBN
Démographie
Population 2 860 hab. (31 déc. 2014)
Densité 93 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 24′ 27″ nord, 10° 48′ 32″ est
Altitude 390 m
Superficie 3 091 ha = 30,91 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Veilsdorf
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Veilsdorf
Liens
Site web www.veilsdorf.de

    Géographie

    Veilsdorf se situe le long de la Werra.

    Communes limitrophes de Veilsdorf
    Hildburghausen Brünn Auengrund
    Eisfeld
    Straufhain Bad Rodach

    La commune se compose des quartiers de Goßmannsrod, Heßberg, Hetschbach, Kloster Veilsdorf, Schackendorf et Veilsdorf.

    Histoire

    Veilsdorf est mentionné pour la première fois en 817.

    Près du village, il y avait un couvent bénédictin mentionné pour la première fois en 1189. En 1446, il devient un monastère. Il est victime d'un incendie en 1525 pendant la révolte des paysans.

    Entre 1616 et 1635, Veilsdorf est la scène d'une chasse aux sorcières. Deux femmes passent en procès. Une femme est torturée gravement jusqu'à l'aveu puis libérée.

    En 1760, Eugène de Sachsen-Hildburghausen crée une manufacture de porcelaine.

    En 1863 et 1883, deux incendies détruisent la moitié du village.

    Pendant la Seconde Guerre mondiale, deux cents femmes et hommes de Pologne et de l'Union Soviétique sont contraints de travailler pour la manufacture.

    À Hessberg, le domaine d'Eichel-Streiber est rasé par l'armée soviétique en 1948 pour laisser place à la SMAD-Befehl 209 en dépit de la protestation des paysans.

    En novembre 1994, Hessberg intègre Veilsdorf.

    Personnalités liées à la commune

    Source, notes et références

      • Portail de la Thuringe
      Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.