Victor Baravalle

Victor Baravalle (parfois crédité Victor Baravelle), né le en Italie et mort le à Brentwood (Californie), est un chef d'orchestre et compositeur d'origine italienne.

Pour les articles homonymes, voir Baravalle.
Victor Baravalle
(photo sur Getty Images, prise durant le tournage de Rio Rita (en) (1929), avec assis en haut derrière Bebe Daniels, Victor Baravalle à gauche et le réalisateur Luther Reed)
Naissance
Italie
Nationalité Italien
Décès (à 53 ans)
Brentwood (Californie)
Profession Chef d'orchestre et compositeur
Films notables Directeur musical :
Show Boat (version 1929)
Imprudente Jeunesse
Show Boat (version 1936)
Amanda
La Grande Farandole

Biographie

Immigré aux États-Unis, Victor Baravalle mène une partie de sa carrière comme directeur musical à Broadway (New York) de dix-huit comédies musicales, deux opérettes et trois revues, depuis The Melting of Molly en 1918-1919 (comédie musicale sur une musique de Sigmund Romberg, avec Maude Turner Gordon et Edgar Norton) jusqu'à L'Auberge du Cheval-Blanc en 1936-1937 (opérette sur une musique de Ralph Benatzky, avec Kitty Carlisle et William Gaxton).

Entretemps, il collabore notamment à dix comédies musicales de Jerome Kern, dont Show Boat (1927-1929, avec Helen Morgan et Charles Winninger). Mentionnons encore la revue Ziegfeld Follies of 1924 produite par Florenz Ziegfeld (1924, avec Ann Pennington et Lupino Lane), ainsi que la comédie musicale Mozart de Sacha Guitry et Reynaldo Hahn (1926, avec Irène Bordoni dans le rôle-titre et Lucile Watson.

Au cinéma, il contribue à près de vingt films américains (surtout musicaux), depuis Show Boat d'Harry A. Pollard (première adaptation de la comédie musicale éponyme précitée, 1929, avec Laura La Plante et Joseph Schildkraut) jusqu'à La Grande Farandole d'H. C. Potter (avec Fred Astaire et Ginger Rogers). Ce dernier sort le , moins d'un mois après la mort prématurée de Victor Baravalle, à 53 ans.

Dans l'intervalle, citons aussi Imprudente Jeunesse de Victor Fleming (1935, avec Jean Harlow et William Powell), Show Boat de James Whale (deuxième adaptation de la même comédie musicale, 1936, avec Helen Morgan et Charles Winninger reprenant leurs rôles créés à Broadway), ou encore Amanda de Mark Sandrich (son avant-dernier film, 1938, également avec le duo Astaire-Rogers).

Amanda vaut à Victor Baravalle une nomination en 1939 à l'Oscar de la meilleure musique de film (catégorie meilleure adaptation musicale) qu'il ne gagne pas.

Théâtre à Broadway (sélection)

Good Morning Dearie (comédie musicale, 1921-1922)
Roberta (comédie musicale, 1933-1934)

(comme directeur musical)

Comédies musicales

Opérettes

Revues

Filmographie partielle

Amanda (poster, 1938)

(comme directeur musical, sauf mention complémentaire)

Distinction

Liens externes

  • Portail du cinéma américain
  • Portail du théâtre
  • Portail des comédies musicales
  • Portail de l’Italie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.