Vilhelm Bjerke-Petersen

Vilhelm Bjerke-Petersen, né à Frederiksberg (Danemark) le 24 décembre 1909 et mort le 13 septembre 1957 à Halmstad (Suède), est un peintre danois, fils de l'historien d'art Carl-Vilhelm Petersen, installé en Suède à partir de 1944 [1].

Vilhelm Bjerke-Petersen
Naissance
Décès
(à 47 ans)
Halmstad
Nationalités
Activités
Formation
Académie nationale des beaux-arts (en) (-)
Bauhaus (-)
Maîtres
William Scharff (en), Henrik Ingvar Sørensen (en), Alf Rolfsen (en), Paul Klee, Axel Revold (en), Harald Giersing, Peter Rostrup Bøyesen (d), Vassily Kandinsky
Conjoints
Elsa Thoresen (d)
Eva-Lisa Lennartsson (d) (depuis )

Biographie

Élève d'Axel Revold à l'Académie norvégienne des Beaux-arts entre 1927 et 1929, il a également fréquenté les ateliers de Paul Klee et de Vassily Kandinsky au Bauhaus de Dessau en 1930-1931. Parti de l'abstraction, il se rallie au surréalisme dont il devient le principal représentant scandinave en animant aux côtés de Wilhelm Freddie un groupe rassemblé autour des revues Linien (1934-1935) puis Konkretion (1935-1936). Il a cherché à articuler sa pratique surréaliste avec sa connaissance des lois de l'art abstrait, théorisant ses positions artistiques dans l'ouvrage Symboler i abstrakt kunst (Des symboles dans l'art abstrait). Ce livre a eu une importance capitale pour l'art abstrait spontané danois et le mouvement CoBrA qui en est immédiatement issu, lequel est caractérisé par Asger Jorn comme «une nouvelle optique de l'art […] un art abstrait qui ne croit pas à l'abstraction» : «La prise de conscience de cette nouvelle optique est exprimée d'une façon nette et précise dans l'étude Symboler i abstrakt kunst du peintre danois Vilhelm Bjerke-Petersen, où il démontre pour la première fois, d'une façon originale, le contenu symbolique des abstractions.» (Asger Jorn, Pour la forme, Paris, 1957). Bjerke-Petersen participe au numéro spécial surréaliste des Cahiers d'art (1937), puis aux grandes expositions internationales de Paris en 1938 et 1947. Il se tournera vers une peinture d'inspiration constructiviste à la fin de sa vie.

Bibliographie en français

  • Vilhelm Bjerke-Petersen, Des symboles dans l'art abstrait, postface de Troels Andersen, traduit du danois par Joël Gayraud et Johan-Peter Ölund, éditions Yves Rivière, Paris, 1980.

Notes et références

  1. Henriksen, Peter (2007) : Vilhelm Bjerke-Petersen Store norske leksikon, Oslo : Kunnskapsforlaget (en norvégien)


Liens externes

  • Portail de la peinture
  • Portail du Danemark
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.