Villard de Honnecourt

Villard de Honnecourt est un maître d'œuvre du XIIIe siècle, célèbre pour son Carnet renfermant de nombreux croquis d'architecture, à présent conservé à la Bibliothèque nationale de France[1].

Pour les articles homonymes, voir Villard et Honnecourt.
Villard de Honnecourt
Autoportrait de Villard de Honnecourt, extrait de ses Carnets.
Biographie
Naissance
Décès
Activités

La vie de compagnon

Villard de Honnecourt, né autour de l'an 1200, est originaire du village de Honnecourt-sur-Escaut, situé près de Cambrai. Comme les compagnons de son temps, il fait son apprentissage en allant de ville en ville et de chantier en chantier. Il deviendra plus tard magister latomus, c'est-à-dire maître d'œuvre, profession qui englobe le métier d'architecte. Son activité professionnelle couvre les années 1225 à 1250.

Les hommes de métier de l'époque voyageant beaucoup, nous connaissons, grâce à son Carnet, quelques-unes des étapes de son périple : Vaucelles, où il travailla à la construction de l'abbaye cistercienne, Cambrai, où il assista à l'« élévation du chœur de Notre-Dame de Cambrai », Reims, Laon, Chartres et Lausanne, mais également, vers 1235, la Hongrie, où il édifia à Košice la cathédrale dédiée à sainte Élisabeth de Hongrie.

« Canon de division harmonieuse » conçu par Villard de Honnecourt.

On lui doit aussi le « canon de division harmonieuse », qui est utilisé en typographie soignée pour dessiner les proportions des marges dans le cadre d’une page[2]. Il s'agit d'une méthode de division d'un rectangle, réalisée sans recours à une règle graduée, permettant d'établir le bloc de composition (la partie écrite et donc les marges) de façon non arbitraire et avec un résultat harmonieux[2]. Cette méthode, qui permet de diviser une droite en parties égales sans limitations, est applicable quelles que soient les dimensions du rectangle[2]. Elle est toujours enseignée de nos jours[3],[4],[5].

Le Carnet

D'une dimension de 14 × 22 cm, le Carnet de Villard de Honnecourt se composait à l'origine de 41 feuillets de parchemin, dont 8 ont disparu[6]. Elles contiennent 250 dessins, dont 74 sont reliés à l'architecture. Ces croquis d'une grande précision sont souvent accompagnés de légendes. On y trouve :

  • des planches naturalistes ;
  • des représentations de personnages : allégories, scènes religieuses ou civiles ;
  • des croquis d'architecture et des études géométriques ;
  • des engins : machines militaires ou de chantier (y sont représentés pour la première fois une scie hydraulique ainsi qu'un vérin)[7], et même des ébauches de machines à mouvement perpétuel.

Notes et références

  1. Villard de Honnecourt, Album de dessins et croquis.
  2. Tschichold 1994, p. 60-66 (voir en particulier la figure 9, p. 63).
  3. Tschichold 1994, p. 62.
  4. Alain Hurtig, « L'outil typographique – Méthode d'empagement » (consulté le 5 février 2017).
  5. Cours de typographie, « Les tracés régulateurs de Villard de Honnecourt pour un imprimé de luxe », .
  6. Rafaele Brillaud, « Le carnet de Villard de Honnecourt », Les cahiers de Science & Vie, , p. 108-109.
  7. Bertrand Gille, Les ingénieurs de la Renaissance, Paris, Hermann, coll. « Points Sciences », , 283 p., p. 24.

Annexes

Bibliographie

  • Claude Lalbat, Gilbert Margueritte, Jean Martin, « De la stéréotomie médiévale : la coupe des pierres chez Villard de Honnecourt (I) », Bulletin monumental, 1987, no 145-4, p. 387-406 [lire en ligne].
  • Claude Lalbat, Gilbert Margueritte, Jean Martin, « De la stéréotomie médiévale : la coupe des pierres chez Villard de Honnecourt (II) », Bulletin monumental, 1989, no 147-1, p. 11-34 [lire en ligne].
  • Roland Bechmann, Villard de Honnecourt. La pensée technique au XIIIe siècle et sa communication, Picard Éditeur, Paris, 1991 (ISBN 2-7084-0367-2).
  • Roland Bechmann, Alain Erlande-Brandenburg, Jean Gimpel et Régine Pernoud, Carnet de Villard de Honnecourt : d'après le manuscrit conservé à la Bibliothèque nationale de Paris, no 19093, Paris, Stock, 1986.
  • Étienne Hamon, Une source insoupçonnée de l'architecture flamboyante parisienne. Le Carnet de Villard de Honnecourt, p. 281-288, Société française d'archéologie, Bulletin monumental, 2007, no 165-3 [lire en ligne].
  • Jan Tschichold (trad. Nicole Casanova), Livre et typographie – Essais choisis, Paris, Éditions Allia, , 244 p. (ISBN 978-2-904235-81-8, lire en ligne), p. 60-66.
  • Jean Wirth, Villard de Honnecourt, architecte du XIIIe siècle, Librairie Droz, Genève, 2015 (ISBN 978-2-600-00558-6), disponible sur OAPEN Online Library.
  • (en) Carl F. Barnes jr, Grove Art Online (ISBN 9781884446054, lire en ligne).
  • (en) Roland Bechmann, Encyclopedia of the Middle Ages (ISBN 9780227679319 et 9780195188172, lire en ligne).
  • (en) Nicola Coldstream, The Oxford Companion to Western Art (ISBN 9780198662037 et 9780191727597, lire en ligne).
  • (en) James Stevens Curl et Susan Wilson, The Oxford Dictionary of Architecture (ISBN 9780199674985 et 9780191752988, lire en ligne).
  • (en) James Stevens Curl, A Dictionary of Architecture and Landscape Architecture (ISBN 9780198606789 et 9780191726484, lire en ligne).
  • (en) Peter Murray, Linda Murray et Tom Devonshire Jones, The Oxford Dictionary of Christian Art & Architecture (ISBN 9780199680276 et 9780191744419, lire en ligne).
  • (en) Stephen Murray, Plotting Gothic (ISBN 9780226191805 et 9780226191942, lire en ligne)
  • (en) Bénézit (ISBN 9780199773787 et 9780199899913, lire en ligne).
  • (en) The Grove Encyclopedia of Medieval Art and Architecture (ISBN 9780195395365 et 9780195395372, lire en ligne).
  • (en) The Oxford Companion to Architecture (ISBN 9780198605683 et 9780199568857, lire en ligne).
  • (en) The Oxford Dictionary of the Middle Ages (ISBN 9780198662624 et 9780199574834, lire en ligne).

Film documentaire

  • Villard de Honnecourt, bâtisseur de cathédrales, de Georges Rebillard (1962).

Ouvrages de fiction

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail du Moyen Âge central
  • Portail du royaume de France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.