Virement bancaire

En finance, un virement bancaire est une opération d'envoi (transfert) et de réception (rapatriement) d'argent entre deux comptes bancaires :

  • soit ouverts dans la même banque (virement interne), soit dans deux banques différentes (virement externe) ;
  • soit réalisé dans le même pays (virement domestique), soit entre deux pays de l'espace économique européen et inférieur à 50 000 euros (virement SEPA ou SEPA Credit Transfer), soit dans les autres cas, entre deux pays (transfert international) (par exemple via le réseau SWIFT, le Western Union ou Ripple)
  • soit ponctuel, soit permanent (virement automatique, par exemple virement par le locataire de son loyer au propriétaire, programmé à date mensuelle fixe dans le système de la banque).
« Virement » redirige ici. Pour les autres signification du mot « virement », voir virer.

La personne physique ou morale qui demande l'émission du virement est dénommé le donneur d'ordre (improprement l'émetteur), celle qui reçoit l'argent le bénéficiaire.

Principe

Un virement suppose pour la banque émettrice d'utiliser des codes :

  • L’identifiant de la banque destinataire (appelé "BIC" ou "SWIFT code" normalisés au niveau international).
  • L'identifiant du compte courant du bénéficiaire (appelé IBAN) . Certaines banques se contentent du nom et adresse du bénéficiaire, mais cela est moins sûr pour l'émetteur, car il n'y a pas de traçabilité et donc aucun recours en cas d'imposture. L'IBAN est d'ailleurs désormais obligatoire pour les virements européens SEPA.

Ils figurent obligatoirement sur le RIB (relevé d'identité bancaire) ou l'extrait de compte du bénéficiaire.

Donner ses coordonnées bancaires pour recevoir un virement n'expose pas à la possibilité de prélèvements non autorisés. Seules les opérations de crédit sont possibles sans autorisation explicite du titulaire du compte.

Fonctionnement

Le bénéficiaire communique ses coordonnées bancaires au donneur d'ordre, qui remplit le montant, signe et transmet à sa banque. En Belgique, de fameux papiers dont la couleur varie selon la banque, allant du rose au brun en passant par la couleur saumon peuvent être retirés à sa banque. En cela le virement papier, qui est de plus en plus rarement gratuit en Belgique (pour privilégier le virement par Internet, qui, lui, est gratuit), est l'équivalent du chèque, qui est généralement gratuit en France. En Belgique, la généralisation du virement pour les paiements à distance est due au fait que les banques ne délivrent plus de chèques à leurs clients, sauf rares exceptions, notamment le chèque certifié.

En Belgique, les factures mentionnent toujours le numéro du compte bancaire de l'émetteur, afin de permettre le paiement par virement. Il est très courant en Belgique que l'émetteur d'une facture imprime un virement en bas de page, ce qui permet au client de détacher ce virement papier, le compléter, le signer et le remettre à sa banque (exemple : un magazine imprime un virement, afin que le client puisse payer son abonnement) Mais ce virement papier est de moins en moins utilisé car il est devenu payant dans beaucoup de banques. En France, ceci est appelé une autorisation de prélèvement ou un titre interbancaire de paiement (TIP). Pour éviter les erreurs dues à l'encodage des informations de paiement dans un système de banque mobile, il est également possible d'ajouter un QR code suivant les instructions du Conseil Européen des Paiements permettant d'initier un virement bancaire au sein de la zone SEPA.

Giro

Le Giro est un système de paiement, plus précisément un virement bancaire où le bénéficiaire n'intervient pas. Le bénéficiaire communique ses coordonnées bancaires au donneur d'ordre, généralement sur papier libre, comme on échangerait un numéro de téléphone. Le donneur d'ordre peut alors virer le montant de son choix vers le compte du bénéficiaire, sans que ce dernier n'ait à se manifester. Le donneur d'ordre est ensuite notifié du succès de l'opération. Il s'agirait d'une pratique millénaire, née à Alexandrie en Égypte. Le terme giro signifie virement en italien, et le système est très prisé en Allemagne où le chèque est quasi inexistant (tout comme en Belgique).

Le Swift est un système de virement Giro international très utilisé dans le Benelux.

En France cette pratique est très méconnue, car le chèque est généralement gratuit, mais aussi en raison d'une tradition selon laquelle le paiement ou le don manuel n'est valable que s'il est consenti par le bénéficiaire. Néanmoins, à l'époque du Livret A en papier, qui pouvait circuler physiquement, un tiers pouvait l'alimenter sans la présence du titulaire. De même, en se présentant dans une agence bancaire, une personne peut verser du liquide sur le compte d'un client de l'agence dont il connait le nom, parfois même sans connaitre le numéro de compte.

Virement commercial à échéance

Le virement commercial à échéance (VCOM) est un virement commercial automatisé à une date future. Il émane du débiteur. À la différence du virement traditionnel qui est une opération au comptant, le VCOM prévoit un règlement à une date future pour être en même temps un instrument de crédit. La banque indique au créancier qu’elle a reçu cet ordre de virement à terme. Le banquier informe le bénéficiaire de l'arrivée future des fonds à une date prévue d’avance et le virement est mobilisable. Le créancier recevant avis du paiement à une date future va pouvoir mobiliser ce crédit et pour ce faire, il peut s’adresser à la banque du donneur d’ordre ou à sa banque. C'est notamment faisable par le biais d'une cession Dailly. Ainsi le VCOM est une opération se rapprochant des effets de commerce tels que le billet à ordre ou la lettre de change relevé (LCR).

Articles connexes

Liens externes


  • Portail de l’économie
  • Portail de la finance
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.