Voiture UIC-Y

Les voitures UIC-Y (i.e. du type Y de l'UIC) sont un type standardisé de voitures de chemin de fer.

Voiture mixte UIC-Y des ex ČSD.

Les types X et Y ont été définis en 1961 dans le bulletin 567 de l'UIC, suivis par l'actuel type Z (1976). Cette standardisation permet l'utilisation de matériel de différents réseaux dans les trains internationaux. Une des innovations confortées par ces standards a été l'utilisation de bourrelets en caoutchouc à la place des soufflets d'intercirculation.

Les voitures UIC-Y, mises au point en Italie, ont été principalement utilisées en France et dans les pays de l'Est européen.

Voiture-couchettes UIC-Y SNCF à bogies Y16 interchangeables.

Le type Y

Ce sont des voitures longues de 24,50 m, à portes pliantes et bourrelets d'intercirculation. Plus courtes que les voitures de type X, elles peuvent être un peu plus larges et supporter des compartiments de 8 places en 2e classe pour 6 places en 1re classe. Leur taille respective est de 1900 mm et de 2113 mm. Les portes d'intercirculation sont coulissantes et vitrées. Les fenêtres sont larges de 1200 mm. Seule la vitre supérieure des fenêtres se baisse (hauteur 400 mm). Le chauffage s'effectue à la vapeur ou électriquement par air soufflé. La vitesse maximale est d'au moins 120 km/h.

Séries

Voitures italiennes

Les FS ont lancé en 1957 le développement des voitures qui allaient définir le type UIC-Y .

Ils ont acquis 24 voitures de ce type de 1961 à 1963  :

  • 20 Az de 9 compartiments de 1re classe (54 places), immatriculées 23.780 à 799 puis 50 83 19-78 400 à 419
  • 1 ABz de 4 compartiments de 1re classe et 5 de 2e classe (24 + 40 places), 64.799 puis 50 83 39-78 400
  • 1 Bz de 10 compartiments de 2e classe (80 places), 45.799 puis 50 83 20-70 400
  • 1 AcBcz de 4 compartiments de 1re classe et 5 de 2e classe (16 + 30 couchettes) + ½ pour le service, 64.499 puis 50 83 44-70 400
  • 1 Bcz de 9 compartiments de 2e classe (54 couchettes) + 1 pour le service, 33.899 puis 50 83 59-78 400

C'étaient les premières voitures modernes produites pour le marché italien. Elles pouvaient rouler à 160 km/h. Mais pour le renouvellement du parc, on leur a préféré les voitures de type UIC-X de conception ouest-allemande.

Si les voitures-couchettes sont restées à l'état de prototype, les autres se sont montrées fiables avec un retrait du service récent. Les voitures de première classe ont fait l'objet d'une modernisation en 1983.

Voitures françaises

La SNCF a acquis, de 1963 à 1976, 1 357 voitures de type UIC-Y, à 11 compartiments en 2e classe. Elles ont été étudiées par la division des études des voitures en remplacement des voitures DEV AO.

Voiture UIC-Y SNCF mixte (ex 1re classe) fourgon.

Voitures allemandes

Voitures de type B

Les ateliers de Bautzen ont livré à la DR de 1962 à 1964 :

  • 69 voitures Bg (appelées depuis Bme) à 10 compartiments de 2e classe,
  • 42 ABg,
  • 18 Ag à 9 compartiments de 1re classe,
  • 32 voitures-couchettes Bcg.

Il s'agissait de voitures du type B de l'OSJD. Ces voitures longues de 24.50 m et larges de 2.863 m pouvaient s'adapter à l'écartement russe de 1524 mm. Leur toit surélevé (4.250 m) abritait les conduits permettant d'assurer la ventilation de chaque compartiment. Leur bogies Görlitz V à roues de diamètre 950 mm leur permettaient de rouler à 140 km/h.

Elles ne correspondaient pas tout à fait au type Y de l'UIC ; notamment la distance entre toilettes était de 19.163 contre 19.188 m pour le type Y.

Voitures de type Y

La DR décida de dériver de ces voitures des modèles au normes UIC, dont elle prit livraison de 1966 à 1970[1] :

  • 22 Age
  • 66 ABge
  • 142 Bge (+1 prototype en acier inoxydable)

Elles se distinguent entre autres par leur largeur portée à 2.882 m et des tampons renforcés selon les spécifications de l'UIC.

Voitures de type Y/B 70

Le type Y/B, apparu avec 2 prototypes en 1969, se conforme encore plus aux normes UIC-Y. Le chauffage des compartiments est modifié avec une arrivée d'air sous les sièges et des réchauffeurs situés sous le plancher. Le plafond des compartiments n'est plus en forme de voûte. Néanmoins la toiture n'est pas rabaissée pour permettre de constituer des rames cohérentes avec des voitures des séries précédentes. Leurs bogies Görlitz VI à roues de diamètre 920 mm leur permettent de rouler à 160 km/h. L'acier utilisé passe du S235 au S355, plus résistant. L'adoption du câble 13 pôles UIC 568 permet une commande centralisée de l'éclairage et un système d'annonce dans les compartiments. De même les portes sont automatiquement condamnées au-delà de 5 km/h. Les marchepieds disposent d'un quatrième niveau.

Export

Bautzen a produit des voitures de type Y pour de nombreuses compagnies du bloc de l'Est : ČSD, PKP : les voitures des MÁV et des BDŽ se distinguent par leur toit bas, alors que celles des CFR sont quasi identiques aux voitures de la DR[note 1].

Ces voitures qui posaient des problèmes liés à l'amiante ont été retirées des effectifs allemands dans les années 1990.

Voitures tchèques et slovaques

Les ČSD ont commandé en 1976 des voitures Y/B 70 à l'industrie est-allemande :

  • 43 Ame
  • 60 Bme
  • 7 BDmse, mixtes fourgon.

Elles se distinguent par leurs bogies Görlitz V à roues de 920 mm et freins DAKO.

Voitures polonaises

En Pologne, les voitures UIC-Y sont des types suivants : 110A (Bc), 111A (Bdu), 112A (Adu), 113A (WRbd), 120A (Bh), 609A (BDsu) et de types dérivés.


Notes et références

Notes :

  1. sauf pour le sens des lamelles de la grille d'aération sur le côté de la caisse côté couloir…

Références :

Voir aussi

  • Portail du chemin de fer
  • Portail de la France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.