Walter Mosley

Walter Mosley, né le à Los Angeles en Californie aux États-Unis, est un écrivain, dramaturge, producteur et scénariste afro-américain, principalement connu pour ses romans policiers. Son travail le plus populaire est la série introduisant le détective privé Easy Rawlins dont le premier volume, Le Diable en robe bleue, a été adapté au cinéma sous le même titre, avec Denzel Washington dans le rôle de Rawlins.

Pour les articles homonymes, voir Mosley.
Walter Mosley
Walter Mosley en 2007
Nom de naissance Walter Ellis Mosley
Naissance
Los Angeles, Californie, États-Unis
Activité principale
Distinctions
Prix Nero 2004
Prix Edgar-Allan-Poe 2019 du meilleur roman
Auteur
Langue d’écriture Anglais américain
Genres

Œuvres principales

  • Le Diable en robe bleue

Biographie

Walter Mosley[1] est né dans le sud-est de Los Angeles en 1952 et a grandi à Watts. Son père , Leroy Mosley[2], est un Afro-Américain de la Louisiane[3] et sa mère, Ella, était une femme blanche d'origine polonaise de confession juive. Ce double héritage afro-américain et juif l'a confronté aux préjugés racistes dès son enfance et différentes violences et persécutions dont les Juifs et Afro-américains sont les victimes[4].

Après ses études secondaires, il entre au Johnson State College (en) dans le Vermont où il obtient en 1977 son Bachelor of Arts.

Il rencontre une danseuse et chorégraphe, Joy Kellman[5],[6] ils vivent ensemble à New York à partir de 1982 et se marient en 1987, ils divorceront en 2001[7].

Dans un premier temps, Mosley travaille comme informaticien. Et pendant ses loisirs, il lit les romans de Raymond Chandler, Dashiell Hammett et Ross MacDonald et des romans tels que L'étranger d’Albert Camus. Ce mélange de suspense et de philosophie seront le fil de son inspiration pour les romans qu'il écrira ultérieurement.

C'est en lisant The Color Purple d'Alice Walker que Walter prend la décision de devenir écrivain en 1986. Il commence à écrire pendant ses nuits, les week-ends et chaque fois qu'il pouvait trouver du temps.

Afin de se perfectionner, Walter quitte son poste d'informaticien et s'inscrit au City College de New York pour participer à des séminaires de création littéraire sous la direction et les animations du romancier Frederic Tuten, (en) et d'autres écrivains new-yorkais.

En 1989, Mosley montra à l'un de ses professeurs d'écriture Devil in a Blue Dress , ce dernier le montre à son agent littéraire, Gloria Loomis[8],[9] qui parvient à le faire publier par la maison d'édition W.W. Norton. Gloria Loomis deviendra par la suite l'agent littéraire de Walter Mosley[10],[11],[12]. Lors de sa publication en 1990, le New York Times a déclaré qu'il "marquait les débuts d'un auteur talentueux[13]".

Walter Mosley publiera plus d'une cinquantaine d’ouvrages d’une grande variété de genres, incluant des essais, de la science-fiction ou des polars traduits en 21 langues.

Plusieurs de ses ouvrages sont devenus des films de cinéma, des téléfilms ou des épisodes de série télévisée.

Sa célébrité aux États-Unis s’est accrue à partir de 1992 quand Bill Clinton, amateur de romans policiers, a désigné Mosley comme étant un de ses auteurs favoris[14].

Le héros récurrent de l’œuvre de Walter Mosley est un détective privé noir, vétéran de la Seconde Guerre mondiale vivant dans le quartier noir de Watts à Los Angeles dans les années 1950, Ezechiel (Easy) Rawlins[15]. Cette série est le portrait de l'Amérique ségrégationniste des années 1950 et 1960. Mosley y propose une reconstitution élaborée et sans manichéisme de l’atmosphère de l’époque. Il fait de son héros un personnage attachant détective malgré lui subissant souvent les événements mais jamais dupe du monde qui l’entoure[16].

Walter Mosley a aussi écrit autre chose que des romans policiers. Son chef-d’œuvre est consacré à l’exploration du blues : La Musique du diable rend hommage au bluesman Robert Johnson : Soupspoon Wise[17], vieux bluesman rongé par le cancer est recueilli par sa voisine, une blanche alcoolique qui va se démener pour le soigner, allant jusqu'à en perdre son travail, et presque, la vie. Grâce à elle, le vieux bluesman hanté par ses souvenirs, se remet à jouer et à chanter le blues. C’est un ouvrage chargé d’émotion et de poésie.

Œuvres (sélection)

Romans policiers

Série Easy Rawlins

  1. Le Diable en robe bleue, Gallimard, coll. « Série noire » no 2268, 1991 ((en) Devil in a Blue Dress, 1990), trad. Jean-Bernard Piat, 279 p. (ISBN 2-07-049268-0)
    Réédition Albin Michel, 1996, 238 p. (ISBN 2-226-07821-5)
  2. Une mort en rouge, Albin Michel, 1994 ((en) A Red Death, 1991), trad. Gabrielle Merchez, 294 p. (ISBN 2-226-06729-9)
    Réédition Seuil, coll. « Points policier » no P226, 1996, 294 p. (ISBN 2-02-025989-3)
  3. Papillon blanc, Albin Michel, 1995 ((en) White Butterfly, 1992), trad. Gabrielle Merchez, 295 p. (ISBN 2-226-07944-0)
    Réédition Seuil, coll. « Points policier » no P341, 1997, 295 p. (ISBN 2-02-025988-5)
  4. Black Betty, Albin Michel, 1998 ((en) Black Betty, 1994), trad. Gabrielle Merchez, 330 p. (ISBN 2-226-09601-9)
    Réédition Seuil, coll. « Points policier » no P693, 1999, 330 p. (ISBN 2-02-025987-7)
  5. Un petit chien jaune, Albin Michel, 1999 ((en) A Little Yellow Dog, 1996), trad. Gabrielle Merchez, 344 p. (ISBN 2-226-10827-0)
  6. (en) Gone Fishin', 1997
  7. Le Casseur, Seuil, coll. « Policier », 2004 ((en) Bad Boy Brawly Brown, 2002), trad. Mireille Vignol, 290 p. (ISBN 2-02-057419-5)
    Réédition Seuil, coll. « Points policier » no 1309, 2005, 331 p. (ISBN 2-02-079839-5)
  8. (en) Six Easy Pieces, 2003
  9. Little Scarlet, Seuil, coll. « Policier », 2005 ((en) Little Scarlet, 2004), trad. Mireille Vignol, 280 p. (ISBN 2-02-057420-9)
    Réédition Seuil, coll. « Points policier » no P1453, 2006, 313 p. (ISBN 2-02-086475-4)
  10. Noirs Baisers, Seuil, coll. « Policier », 2007 ((en) Cinnamon Kiss, 2005), trad. Mireille Vignol, 290 p. (ISBN 978-2-02-084590-8)
  11. (en) Blonde Faith, 2007
  12. (en) Little Green, 2013
  13. (en) Rose Gold, 2014
  14. (en) Charcoal Joe, 2016

Série Leonid McGill

  1. Le Vertige de la chute, Jacqueline Chambon, 2010 ((en) The Long Fall, 2009), trad. Oristelle Bonis, 323 p. (ISBN 978-2-7427-9296-2)
    Réédition Actes Sud, coll. « Babel noir » no 104, 2014, 383 p. (ISBN 978-2-330-02697-4)
  2. Les Griffes du passé, Jacqueline Chambon, 2011 ((en) Known to Evil, 2010), trad. Oristelle Bonis, 354 p. (ISBN 978-2-330-00220-6)
    Réédition Actes Sud, coll. « Babel noir » no 125, 2015, 416 p. (ISBN 978-2-330-03940-0)
  3. En bout de course, Jacqueline Chambon, 2012 ((en) When the Thrill Is Gone, 2011), trad. Oristelle Bonis, 324 p. (ISBN 978-2-330-01266-3)
    Réédition Actes Sud, coll. « Babel noir » no 149, 2016, 387 p. (ISBN 978-2-330-05871-5)
  4. Une erreur de jugement, Jacqueline Chambon, 2016 ((en) All I Did Was Shoot My Man, 2012), trad. Denis Beneich, 301 p. (ISBN 978-2-330-07056-4)
  5. (en) And Sometimes I Wonder About You, 2015
  6. (en) Trouble Is What I Do, 2020

Série Fearless Jones

  1. (en) Fearless Jones, 2001
  2. (en) Fear Itself, 2003
  3. (en) Fear of the Dark, 2006

Série Socrates Fortlow

  1. L’Âme d’un héros, Albin Michel, 2000 ((en) Always Outnumbered, Always Outgunned, 1997), trad. Bernard Cohen, 260 p. (ISBN 2-226-11680-X)
  2. (en) Walkin' the Dog, 1999
  3. (en) The Right Mistake, 2008

Autres romans policiers

  • La Musique du diable, Albin Michel, 1997 ((en) RL's Dream, 1995), trad. Bernard Cohen, 322 p. (ISBN 2-226-08930-6)
    Réédition Seuil, coll. « Points policier » no P586, 1999, 322 p. (ISBN 2-02-032313-3)
  • Un homme dans ma cave, Seuil, coll. « Policier », 2006 ((en) The Man in My Basement, 2004), trad. Mireille Vignol, 263 p. (ISBN 2-02-067958-2)
  • Archibald Lawless, anarchiste de la tête aux pieds, Calmann-Lévy, coll. « Littérature étrangère », 2009 ((en) Walking the Line, 2005), trad. Florence Mortimer, 314 p. (ISBN 2-7021-3731-8)
    Publiée dans l'anthologie Transgressions volume II
  • Lucky boy, Liana Levi, coll. « Littérature étrangère », 2009 ((en) Fortunate Son, 2006), trad. Michelle Herpe-Woslinski
  • Tuer Johnny Fry, Michel Lafon, 2007 ((en) Killing Johnny Fry: A Sexistential Novel, 2006), trad. Jean-Bernard Pascal, 305 p. (ISBN 978-2-7499-0641-6)
  • (en) Diablerie, 2007
  • (en) The Tempest Tales, 2008
  • (en) The Last Days of Ptolemy Grey, 2010
  • (en) Parishioner, 2012
  • (en) Debbie Doesn't Do It Anymore, 2014
  • (en) The Further Tales of Tempest Landry, 2015
  • (en) Inside a Silver Box, 2015
  • (en) Down the River unto the Sea, 2018
  • (en) John Woman, 2018

Roman de science fiction

Série Crosstown to Oblivion

  1. (en) The Gift of Fire / On the Head of a Pin, 2012
  2. (en) Merge/Disciple, 2012
  3. (en) Stepping Stone / The Love Machine, 2013

Autres romans de science fiction

  • (en) Blue Light, 1998
  • (en) Futureland: Nine Stories of an Imminent World, 2001
  • (en) The Wave, 2005

Roman pour la jeunesse

Pièces de théâtre

  • (en) The Fall of Heaven, 2011
  • (en) Lift, 2014

Essais

  • (en) Workin' on the Chain Gang: Shaking off the Dead Hand of History, 2000
  • (en) What Next: An African American Initiative Toward World Peace, 2003
  • (en) Life Out of Context: Which Includes a Proposal for the Non-violent Takeover of the House of Representatives, 2006
  • (en) This Year You Write Your Novel, 2007
  • (en) Twelve Steps Toward Political Revelation, 2011

Bande dessinée

Prix et distinctions

Filmographie

Comme auteur adapté et/ou scénariste

Au cinéma

À la télévision

Comme producteur

Au cinéma

À la télévision

Comme acteur

Notes et références

  1. (en) « Walter Mosley | Biography, Books, & Facts », sur Encyclopedia Britannica (consulté le 16 juin 2019)
  2. (en-US) « Walter Mosley (1952- ) • BlackPast », sur BlackPast, (consulté le 16 juin 2019)
  3. (en-GB) Maya Jaggi, « Profile: Walter Mosley », The Guardian, (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 16 juin 2019)
  4. (en-US) « Walter Mosley | Encyclopedia.com », sur www.encyclopedia.com (consulté le 16 juin 2019)
  5. (en-US) « Joy Kellman », sur tisch.nyu.edu (consulté le 16 juin 2019)
  6. (en) « Excellent novelist, Walter Mosley », sur African American Registry (consulté le 16 juin 2019)
  7. (en-US) « The Curious Case of Walter Mosley | Page 3 of 6 », sur Moment Magazine - The Next 5,000 Years of Conversation Begin Here, (consulté le 16 juin 2019)
  8. (en-US) Sarah Lyall, « AT DINNER WITH: Walter Mosley; Heroes in Black, Not White », The New York Times, (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 16 juin 2019)
  9. (en-US) Mark Malatesta, « Gloria Loomis Literary Agent - Watkins Loomis Agency », sur literary-agents.com, (consulté le 16 juin 2019)
  10. (en-US) « Walter Mosley’s Lifetime Acceptance Speech from the Edgars », sur Literary Hub, (consulté le 16 juin 2019)
  11. (en) Dave McNary et Dave McNary, « Walter Mosley’s ‘Killing Johnny Fry’ Movie in the Works », sur Variety, (consulté le 16 juin 2019)
  12. (en-US) « Parishioner », sur www.publishersweekly.com (consulté le 16 juin 2019)
  13. (en-US) « Books of The Times », sur archive.nytimes.com (consulté le 16 juin 2019)
  14. (en-US) Michael K. FrisbyStaff Reporter of The Wall Street Journal, « Walter Mosley's Mysteries Capture Clinton's Attention », sur WSJ (consulté le 16 juin 2019)
  15. (en-US) Samuel Fitzpatrick, Descent into the Easy Rawlins mysteries series: Walter Mosley and the return of the Black detective, The University of Iowa, (lire en ligne)
  16. By David L. Ulin, Los Angeles Times Book Critic, « Welcome to Easy Rawlins' world: a Q&A with Walter Mosley », sur latimes.com (consulté le 16 juin 2019)
  17. (en-US) Gary Giddins, « Soupspoon's Blues », The New York Times, (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 16 juin 2019)
  18. Palmarès prix Edgar-Allan-Poe
  19. The Associated Press, « Walter Mosley examines issues of race in 'Down the River' », sur latimes.com (consulté le 16 juin 2019)
  20. (en) Roger Ebert, « Devil In A Blue Dress Movie Review (1995) | Roger Ebert », sur www.rogerebert.com (consulté le 16 juin 2019)
  21. (en-US) « Devil in a Blue Dress », The New York Times, (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 16 juin 2019)

Liens externes

  • Portail de la littérature américaine
  • Portail des Afro-Américains
  • Portail du polar
  • Portail de la littérature d'enfance et de jeunesse
  • Portail de la science-fiction
  • Portail des États-Unis
  • Portail de la culture juive et du judaïsme
  • Portail de la Californie
  • Portail de Los Angeles
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.