Wavell Wakefield

William Wavell Wakefield, 1er baron Wakefield de Kendal, né le à Beckenham et mort le à Kendal, est un joueur anglais de rugby à XV évoluant au poste de deuxième ou de troisième ligne aile. Joueur des Harlequins tout au long de sa carrière, il est sélectionné avec l'équipe d'Angleterre avec laquelle il remporte trois Grands Chelems en 1921, 1923 et 1924. Après sa carrière sportive, il est élu député au Parlement. En 1963, il est anobli par la Reine et devient le premier baron Wakefield de Kendal[1].

Wavell Wakefield
Fiche d'identité
Nom complet William Wavell Wakefield
Naissance
à Beckenham (Angleterre)
Décès (à 85 ans)
à Kendal (Angleterre)
Taille 1,86 m (6 1)
Surnom Wakers
Poste deuxième ligne, troisième ligne aile
Carrière en junior
PériodeÉquipe 
Sedbergh
Carrière en senior
PériodeÉquipeM (Pts)a
1919-1930Harlequins136 (340)
Carrière en équipe nationale
PériodeÉquipeM (Pts)b
1920-1927 Angleterre31 (18)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.

Biographie

Wavell Wakefield effectue sa scolarité au lycée Sedbergh où il joue pour l'équipe de rugby à XV dont il est le capitaine. Lors de la Première Guerre mondiale, il intègre sous le grade de lieutenant la Royal Flying Corps de la Royal Air Force (RAF)[2]. Il continue la pratique du rugby au sein de la RAF mais il s'adonne à d'autres sports tels le cricket et l'athlétisme. Il devient même champion de Grande-Bretagne militaire du 440 yards après le premier conflit mondial[2]. Il rejoint le club londonien des Harlequins avec qui il joue son premier match le contre Richmond. Il reste fidèle au club anglais tout au long de sa carrière jusqu'à sa retraite sportive en 1930[3] même s'il lui arrive de jouer ponctuellement pour d'autres équipes. En 1922, il joue notamment en tant que capitaine avec le Cambridge University RUFC avec lequel il remporte le Varsity Match contre Oxford. Il effectue son dernier match avec les Quins le contre Cambridge. Au total, il dispute 136 matches avec le club anglais dont 82 en tant que capitaine, et il marque 51 essais, 14 transformations et une pénalité soit un total de 340 points[4].

Il obtient sa première cape internationale le contre le pays de Galles à l'occasion du Tournoi des Cinq Nations. Il remporte le Tournoi à quatre reprises avec l'Angleterre en 1920, 1921, 1923 et 1924, réussissant le Grand Chelem lors des trois dernières éditions victorieuses. Au total, il dispute trente rencontres du Tournoi, dont vingt-huit consécutives de 1920 à 1926. En 1925, il dispute un test match contre les All-Blacks[5] lors de leur tournée dans l'hémisphère nord. Il honore sa dernière sélection le contre la France.

Au cours de sa carrière, il invente le travail spécifique de la mêlée pour donner aux Anglais une longueur d’avance au niveau des avants[2]. En fin de carrière, il écrit un livre référence intitulé Rugger dans lequel il détaille son approche du rugby et propose des améliorations potentielles des règles de son sport, notamment par la notion de ligne d'avantage qui sépare l'attaque de la défense. Cette notion est encore à la base des stratégies du rugby aujourd'hui[6].

À sa retraite, il est élu membre du Parlement du Royaume-Uni en 1935 pour Swindon (Wiltshire) en tant que député du parti conservateur dans la Chambre des communes. Lors des élections de 1945, il devient représentant pour St Marylebone jusqu'en 1963[1]. Il est fait chevalier en 1944[2] et, quand il prend sa retraite en 1963, la Reine l'anoblit et fait de lui le premier baron Wakefield de Kendal[1].

Wakefield préside un temps la Rugby Football Union en 1950 et il est un fervent défenseur de l'esprit d'amateurisme du rugby à XV. Son engagement est tel qu'il demande l'exclusion de la France du Tournoi en 1951 car la Fédération française a payé les meilleurs joueurs du championnat[6]. Il devient président des Harlequins en 1950 et le reste jusqu'en 1980. Il décède le chez lui, à Kendal. Il passe à la postérité à la fin des années 90 puisqu'il intègre le Temple international de la renommée du rugby en 1999[2] et le Hall of Fame des Harlequins en 2002[7].

Palmarès

Rugby à XV

Wavell Wakefield remporte quatre victoires dans le Tournoi des Cinq Nations : trois Grands Chelems en 1921, 1923 et 1924 ainsi qu'une victoire partagée avec l'Écosse et le pays de Galles en 1920[8]. Il est également vainqueur du Varsity Match en 1922 avec l'équipe de rugby de Cambridge.

Détails du parcours de Wavell Wakefield dans le Tournoi des Cinq Nations
Édition Rang Résultats
Angleterre
Résultats
W Wakefield
Matches
W Wakefield
Cinq Nations 1920 1 3 v, 0 n, 1 d 3 v, 0 n, 1 d 4/4
Cinq Nations 1921 1 4 v, 0 n, 0 d 4 v, 0 n, 0 d 4/4
Cinq Nations 1922 2 3 v, 0 n, 1 d 3 v, 0 n, 0 d 4/4
Cinq Nations 1923 1 4 v, 0 n, 0 d 4 v, 0 n, 0 d 4/4
Cinq Nations 1924 1 4 v, 0 n, 0 d 4 v, 0 n, 0 d 4/4
Cinq Nations 1925 3 2 v, 1 n, 1 d 2 v, 1 n, 1 d 4/4
Cinq Nations 1926 4 1 v, 1 n, 2 d 1 v, 1 n, 2 d 4/4
Cinq Nations 1927 3 2 v, 0 n, 2 d 0 v, 0 n, 2 d 2/4

Légende : v = victoire ; n = match nul ; d = défaite ; la ligne est en gras en cas de Grand Chelem

Athlétisme

Il est champion de Grande-Bretagne militaire du 440 yards.

Statistiques en équipe nationale

Entre 1920 et 1927, Wavell Wakefield dispute 31 matches avec l'équipe d'Angleterre au cours desquels il marque six essais. Il participe notamment à huit Tournois des Cinq Nations et il est capitaine du XV de la Rose à treize reprises de 1924 à 1926[6].

Détails des matches de Wavell Wakefield en équipe d'Angleterre[3]
Année Compétition Matches Points[4] Essais
1920 Cinq Nations431
1921 Cinq Nations4--
1922 Cinq Nations4--
1923 Cinq Nations431
1924 Cinq Nations431
1925 Test matches1--
Cinq Nations462
1926 Cinq Nations431
1927 Cinq Nations2--
Total31186

Notes et références

  1. (en) « Flight Lieut Wavell Wakefield », sur hansard.millbanksystems.com, UK Parliament (consulté le 29 décembre 2009)
  2. (en) « Wavell Wakefield » [archive du ], sur www.rugbyhalloffame.com, International Rugby Hall of Fame (consulté le 29 décembre 2009)
  3. (en) Sotic, « Wavell Wakefield (statistics) », sur www.espnscrum.com, ESPN (consulté le 14 novembre 2009)
  4. À cette époque, un essai vaut 3 points, la transformation de l'essai 2 points, la pénalité 3 points et le drop 4 points (voir Décompte des points au rugby à XV).
  5. C'est le surnom donné à l'équipe de Nouvelle-Zélande de rugby à XV.
  6. Richard Escot, op. cit., p.176
  7. (en) « Quins add to their Hall of Fame », sur www.rfu.com, RFU, (consulté le 29 décembre 2009)
  8. Outre ses victoires en Tournoi, Wakefield remporte trois Triples Couronnes (1921, 1923 et 1924) et cinq Calcutta Cups (en 1920, 1921, 1922, 1923 et 1924).

Annexes

Bibliographie

  • (en) Wavell Wakefield, Rugger : The History, Theory And Practice Of Rugby Football, Hesperides Press, , 508 p. (ISBN 978-1-4437-3609-1)
  • Richard Escot, Portraits légendaires du rugby, Tana éditions, , 222 p. (ISBN 978-2-8456-7539-1)

Liens externes

  • Portail du rugby à XV
  • Portail de l’Angleterre
  • Portail de la politique britannique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.