Wazon

Wazon, né vers 980 et mort le , fut prince-évêque de Liège de 1042 à 1048. Il fut également enseignant et un important théologien. Sa vie est relatée par Anselme de Liège.

Wazon
Fonction
Prince-évêque de Liège
-
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Autres informations
Religion
Maître

Biographie

En 1046, il consacra, en présence d'Henri III du Saint-Empire, la collégiale Sainte-Gertrude de Nivelles, l'une des plus grandes églises romanes dans le domaine spirituel de l'ancien diocèse de Liège classée au Patrimoine majeur de Wallonie.

Issu des écoles liégeoises, Wazon fut un impérialiste ardent à qui l'on prête cette parole : « Si l'empereur me faisait arracher l'œil droit, j'emploierais l'œil gauche pour son honneur et son service[1]. » Il fut protecteur des juifs et des cathares.

Il fut enterré dans la cathédrale Notre-Dame-et-Saint-Lambert de Liège. Sur sa pierre tombale (aujourd'hui disparue ?) on pouvait lire : « Le monde périra avant que renaisse un autre Wazon. »[2][3].

Toponymie

La rue Wazon à Liège lui rend hommage.

Notes et références

  1. Daris 1890, p. 367.
  2. (la) Ante ruet mundus quam surget wazo secundus
  3. Daris 1890, p. 375.

Voir aussi

Bibliographie

  • Joseph Daris, Histoire du diocèse et de la principauté de Liége depuis leur origine jusqu'au XIIIe siècle, Liège, Louis Demarteau, , 760 p. (lire en ligne), « La principauté et le diocèse sous Wazon », p. 361-376
  • Jules Closon, « Wazon, évêque de Liège (1042-1048) », Chronique archéologique du pays de Liège, t. XXVIII, no 4, , p. 57-70 (lire en ligne)

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de Liège
  • Portail du catholicisme
  • Portail du Moyen Âge central
  • Portail du Saint-Empire romain germanique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.