Werner Bischof

Werner Bischof (, Zurich - ) est un photographe et photojournaliste suisse, un des premiers photographes de l'agence Magnum.

Pour les articles homonymes, voir Bischof.
Werner Bischof
Biographie
Naissance
Décès
[1] (à 38 ans)
Trujillo
Nationalité
Formation
Activités
Conjointe
Rosellina Bischof (d) (de à )
Autres informations
Membre de
Site web

Son père gère une entreprise qui fabrique des produits pharmaceutiques.

Biographie

En 1931, il entre à l'École normale de Schiers et l'année d'après s'inscrit à l'École des arts et métiers de Zurich au cours de photographie où il choisit principalement comme sujet : les coquillages et les végétaux.

En 1936, après ses études et son service militaire, il ouvre son atelier de photographie et de dessin publicitaire à Zurich.

Il contribue en 1939 à l'installation de l'Exposition nationale suisse (au pavillon des arts graphiques). Il s'installe dans un atelier à Paris pour faire de la peinture mais est mobilisé pendant deux ans à la guerre. Werner Bischof commence à faire des reportages et réalise L'Invalide en 1944 sur le thème du cirque. Il se décide ensuite à partir faire avec un ami un grand reportage sur les ravages de la guerre dans les pays (Allemagne, France, Pays-Bas).

Il va à l'étranger (Italie, Grèce, Autriche, Europe de l'Est…) car il passe son temps à aider « Don Suisse » (organisation de secours internationale) et continue ses reportages. Il rejoint l'agence Magnum en 1949. Il voyage aussi en Italie, en Sardaigne et en Islande. Il couvre l'important évènement de la famine en Inde (1951) et il publie son reportage dans Life qui le rend célèbre.

Il découvre le Japon, la Corée du Sud qu'il appréciera et y approfondira ainsi son style artistique puis il devient correspondant de guerre en Indochine pour Paris Match.

En 1954, alors qu'il voyage en Amérique du Sud, il décède tragiquement dans un accident, sa voiture tombant d'une falaise dans les montagnes andines au Pérou. Aucun des quatre passagers n'a survécu.

Il accompagnait le géologue hongrois Ali de Szepessy[1].

L'année suivante, il est le premier récipiendaire, à titre posthume, du prix Nadar.

Expositions personnelles

Exposition collectives majeures

Références

  1. V.H., « Werner Bischof, grand Suisse », Connaissance des arts, Paris, no 747, , p. 42.

Bibliographie

  • Georges Arnaud " Indiens pas morts ", photographies de Werner Bischof, Robert Franck et Pierre Verger, Robert Delpire éditeur, Paris, 1956
  • Werner Bischof, Helvetica, Daniel Girardin (dir.), Lausanne, Suisse, Noir sur Blanc / Musée de l’Élysée, 2016, 148 p. (ISBN 978-2-88250-418-0)

Liens externes

  • Portail de la photographie
  • Portail arts et culture de la Suisse
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.