William Dobson

William Dobson (28 octobre 1646) était un portraitiste et un des premiers peintres britanniques.

William Dobson
Endymion Porter
Naissance
Décès
(à 36 ans)
Oxford
Activité
Lieux de travail

Biographie

Il est soupçonné d'avoir eu accès à la Collection royale et d'avoir copié des œuvres du Titien et d'Antoine Van Dyck. La couleur et la texture de Dobson ont été influencées par l'art vénitien, mais le style de Van Dyck a eu peu d'influence sur Dobson.

À la mort de Van Dyck en 1641, Dobson a pris le relais pour faire les portraits des principaux acteurs du drame national qui se déroulait à cette époque. Sa courte carrière s'est limitée au début des années 1640, à partir du départ de Londres du roi Charles Ier et de sa cour en janvier 1642, et le retour dans la capitale des loyalistes après leur défaite pendant l'été 1646. Tous ses clients furent impliqués dans la fièvre de guerre et les espoirs initiaux de Nottingham en 1642, et furent affectés par les longues défaites qui aboutirent à la bataille de Naseby en 1645. Il a réalisé beaucoup de portraits d'hommes, portant armure et ceintures d'officiers et leurs expressions témoignent des émotions qui s'exprimèrent dans les deux parties du conflit[1].

Il a probablement succédé à Van Dyck en tant que sergent-peintre du roi, mais les preuves manquent.

En raison de ses allégeances politiques, il fut rejeté de sa fonction de régisseur de la Compagnie des Peintres[2].

Après avoir réalisé le portrait d'Endymion Porter, il fut contraint de s'exiler en France[3].

Il est mort prématurément dans la pauvreté, dans une mansarde du nouveau quartier des artistes de la rue Saint-Martin près de Westminster[2]

Œuvres

  • Bourreau à la tête de saint Jean-Baptiste (~1630), Liverpool, Walker Art Callery ;
  • Portrait de la femme de l'artiste (~1635-40), Londres, Tate Gallery ;
  • Portrait d'un homme âgé et d'un jeune homme (1641-1642), huile sur toile, 110 × 119 cm, Courtauld Gallery, Londres[4]
  • Endymion Porter (1642-1645), huile sur toile, 150 × 127 cm, Tate Britain, Londres[3]

Notes et références

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « William Dobson » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) John Hofer et Michèle Lefort, The Courtauld Gallery : at Somerset House, Courtauld Institut of Art, (ISBN 0-500-95993-5), p. 58
  2. (en) Richard Humphreys, The tate Britain Companion to British Art, Tate Publishing, (ISBN 185437 369 2), p. 41-42
  3. Endymion Porter, Tate
  4. Double portrait, Courtauld Gall.

Bibliographie

  • (en) Malcolm Rogers, William Dobson, 1611-46, National Portrait Gallery, Londres, 1983, 92 p. (ISBN 0-904017-53-2) (publié à l'occasion de l'exposition qui s'est tenue du 21 octobre 1983 au 8 janvier 1984 à la National Portrait Gallery de Londres).
  • (en) Ian Chilvers, The Oxford Dictionary of Art and Artists, Oxford University Press, , 694 p. (ISBN 9780199532940, lire en ligne), p. 181

Liens externes

  • Portail de la peinture
  • Portail du Royaume-Uni
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.