William Godolphin (marquis de Blandford)

William Godolphin, marquis de Blandford (1700 - ) était un noble et homme politique anglais qui siégea à la Chambre des communes entre 1720 et 1731.

William Godolphin
Fonction
Membre au Parlement de Grande-Bretagne (d)
Biographie
Naissance
Décès
Formation
Activité
Père
Mère
Fratrie
Mary Osborne, Duchess of Leeds (en)
Harriet Pelham-Holles, Duchess of Newcastle-upon-Tyne (en)
Autres informations
Membre de
7e Parlement de Grande-Bretagne (d)
5e Parlement de Grande-Bretagne (en)

Biographie

Il était le fils aîné de Francis Godolphin (2e comte de Godolphin) et de son épouse, Henrietta Godolphin, née Churchill. Ses grands-parents étaient le comte et la comtesse de Godolphin et le duc et la duchesse de Marlborough.

En 1712, son père devint le second comte de Godolphin (Lord Godolphin avait été promu en 1706). En tant qu'héritier apparent du comte, William prit le titre de courtoisie de vicomte Rialton. Il a fait ses études au Pembroke College, à Cambridge [1].

Le 9 juin 1720, Hugh Boscawen (1er vicomte Falmouth), député de Penryn, fut élevé à la Chambre des lords sous le titre de vicomte Falmouth. Lord Rialton a été élu à la Chambre des communes à sa place le 24 juin 1720, siégeant en tant que Whig. Il était apparenté à Lord Falmouth du côté de son père et de celui de sa mère, puisque Falmouth était un petit-fils de Sir Francis Godolphin et avait épousé Charlotte Godfrey, fille de Arabella Churchill. Rialton a représenté Penryn pour le reste du Parlement et n'a pas été réélu aux élections générales de 1722 [2].

Le 16 juin 1722, le grand-père maternel de lord Rialton, le duc de Marlborough, décède. Sa fille Henrietta lui succède en vertu d'une loi spéciale du Parlement. William Godolphin était désormais l'héritier apparent du duché de sa mère ainsi que du comté de son père et adopta le titre de courtoisie supérieur de marquis de Blandford. Il a été réélu au Parlement aux élections générales de 1727 pour Woodstock le 21 août [2].

Le 25 avril 1729, Lord Blandford épousa Maria Catherina de Jong, fille de Peter de Jong, maire d'Utrecht. La sœur de Lady Blandford, Isabella, était l'épouse du comte de Denbigh. Le 30 août 1730, il fut nommé docteur honoris causa en droit civil par l'Université d'Oxford .

Lord Blandford mourut d'apoplexie au Balliol College d'Oxford le 24 août 1731 [2]. Lord Egmont nota dans son journal que cela avait probablement été provoqué par un état de beuverie. Comme il n'avait ni enfant ni frère survivant, l'héritier du Duché de Marlborough était désormais son cousin germain le comte de Sunderland. Le frère de Lord Sunderland, John Spencer, fut élu au Parlement à la place de Blandford le 22 janvier 1732. Le comté de Godolphin n'avait plus d'héritier, mais Lord Godolphin obtint en 1735 une baronnie permettant à des membres plus éloignés de la famille Godolphin de lui succéder.

Lady Blandford s'est remariée le 1er juin 1734 à Harlington, dans le Middlesex, avec le député conservateur William Wyndham, comme sa deuxième épouse. Elle redevint veuve le 17 juin 1740 et mourut à Sheen le 7 septembre 1779.

Références

  1. William Godolphin (marquis de Blandford) dans (en) J. Venn et J. A. Venn, Alumni Cantabrigienses, Cambridge, Angleterre, Cambridge University Press, 1922–1958 (ouvrage en 10 volumes)
  2. « GODOLPHIN, William, Visct. Rialton (c.1699-1731). », History of Parliament Online (consulté le 21 août 2018)
  • Portail de la politique britannique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.