William Lygon

William Lygon (New York, ), 7e comte Beauchamp, est un homme politique britannique qui devint maire de Worcester à l'âge de 23 ans.

William Lygon
Portrait du 7e comte Beauchamp
Fonctions
Lord président du Conseil
-
Gouverneur de Nouvelle-Galles du Sud
-
First Commissioner of Works (en)
Lewis Harcourt Harcourt (en)
Alfred Emmott (en)
Membre du Conseil privé du Royaume-Uni
Captain of the Honourable Corps of Gentlemen-at-Arms (en)
Henry Strutt (en)
Lord Steward
Cecil Foljambe (en)
Edwyn Scudamore-Stanhope (en)
Membre de la Chambre des lords
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Naissance
Décès
(à 66 ans)
New York
Nationalité
Formation
Activité
Père
Mère
Mary Catherine, Countess Beauchamp (d)
Fratrie
Margaret Russell (en)
Lady Maud Hoare (en)
Enfants
Mary Lygon
Dorothy Lygon (en)
Hugh Lygon (en)
Sibell Lygon (en)
William Lygon (en)
Lettice Lygon (en)
Richard Edward Lygon (d)
Autres informations
Parti politique
Distinction

Biographie

Progressiste, il fut surpris de se voir offrir le poste de vingt et unième gouverneur de Nouvelle-Galles du Sud en mai 1899. Bien qu'il eut les compétences pour l'emploi et sut s'attirer les grâces des artistes et écrivains locaux, il fut impopulaire dans la colonie en raison d'une série de gaffes et de malentendus, en particulier sur la référence aux origines «de basse classe» des Australiens descendants de condamnés. Beauchamp retourna en Grande-Bretagne en 1900, où il rejoignit le Parti libéral.

Beauchamp fut Lord Steward of the Household du roi Édouard VII puis conseiller privé en 1906. Il fut membre du gouvernement libéral en tant que Lord President of the Council de juin à novembre 1910, First Commissioner of Works de 1910 à 1914, à nouveau Lord Président de 1914 à 1915, et chef du Parti libéral à la Chambre des Lords de 1924.

Famille

Il eut sept enfants. Une de ses filles, Lady Mary Lygon, épousa le prince Vsevolod Ivanovitch de Russie.

Liens externes

  • Portail de la politique britannique
  • Portail de la Nouvelle-Galles du Sud
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.