William Russell Flint

William Russell Flint (1880 – 1969) est un peintre, illustrateur et graveur britannique. Cet article écossais est principalement connu pour ses aquarelles de femmes. Il a aussi travaillé à l'huile, au tempera et la gravure.

William Russell Flint
Biographie
Naissance
Décès
(à 89 ans)
Londres
Nationalités
Britannique, Britannique (jusqu'au )
Formation
Stewart's Melville College (en)
Heatherley School of Fine Art (en)
Activités
Autres informations
Membre de
Œuvres principales
Gypsy Women at Les Saintes Maries, Provence (d)
Pour les articles homonymes, voir Flint.

Biographie

William Russel Flint est né à Édimbourg le . Il étudie au Stewart's Melville College (en) puis à la Royal Scottish Academy[1].

De 1894 à 1900, Flint devient apprenti en dessin lithographique pendant ses cours au Royal Institute of Art[2]. De 1900 à 1902, il travaille comme illustrateur médical (en) à Londres pendant ses études à temps partiel à la Heatherley's Art School[3]. Il poursuit ses études de façon indépendante au British Museum.

Il devient artiste contributeur pour The Illustrated London News de 1903 et 1907 et réalise des illustrations pour des ouvrages, et en particulier Savoy Operas (1909) de William S. Gilbert[4], Les Mines du roi Salomon de Henry Rider Haggard (1885)[5], Le Morte d'Arthur (1910-1911) de Thomas Malory[6] et Les Contes de Canterbury (1912) de Geoffrey Chaucer[2]. Il participe à The Queen's Book of the Red Cross (en) en 1939 : c'est un ouvrage publié au moyen d'une collecte de fonds effectuée par la Croix-Rouge dans le contexte de la Seconde Guerre mondiale.

Membre de la Royal Society of Painter-Printmakers en 1933, Flint est élu président de la Royal Society of Painters in Watercolours (aujourd'hui la Royal Watercolour Society) en 1936 et conserve le poste jusqu'en 1956 ; il est fait chevalier en 1947[1],[7].

Pendant ses visites en Espagne, Flint est impressionné par les danseurs espagnols et les représente fréquemment pendant sa carrière[3]. Il profite d'un succès commercial considérable, mais souffre de peu de respect de la part des critiques d'art, perturbés par le traitement érotisé de la femme qu'ils jugent grossier[3].

Flint reste actif comme artiste jusqu'à sa mort à Londres le .

Notes et références

  1. « Sir William Russell Flint », sur russellflint.com (consulté le 9 mai 2017).
  2. (en) Theo Cowdell, « Flint, Sir William Russell », sur Oxford Art Online (consulté le 9 mai 2017).
  3. Postle et Vaughan 1999, p. 76.
  4. « Savoy Operas: With Illustrations in Colour by W. Russell Flint en ligne », sur archive.org (consulté en 9 ami 2017).
  5. (en) William Russell Flint's illustrations for King Solomon's Mines (Londres, Cassell and Co., 1907).
  6. (en) Thomas Malory (ill. W. Russell Flint), Le morte Darthur, Londres, P. L. Warner, publisher to the Medici Society (4 vols.), 1910–1911 (lire en ligne).
  7. « Fiche de William Russel Flint », sur colombart.co.uk (consulté le 9 mai 2017).

Annexes

Bibliographie

  • (en) Martin Postle et William Vaughan, The artist's model from Etty to Spencer, Londres, Merrell Holberton, (ISBN 1-85894-084-2)

Liens externes

  • Portail de la peinture
  • Portail de la gravure et de l'estampe
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.