William Stanhope (1er comte de Harrington)

William Stanhope, 1er comte de Harrington, PC (c. 1683  ) était un homme d'état et diplomate britannique.

William Stanhope
Fonctions
Membre au Parlement de Grande-Bretagne (d)
Lord président du Conseil
Lord lieutenant d'Irlande
Biographie
Naissance

Elvaston (en)
Décès
Formation
Activités
Père
John Stanhope (d)
Mère
Dorothy Agard (d)
Fratrie
Enfants
William Stanhope
Thomas Stanhope (d)
Autres informations
Membre de
Royal Society
7e Parlement de Grande-Bretagne (d)
5e Parlement de Grande-Bretagne (en)

Biographie

Il a été un des plus jeunes fils de John Stanhope, d'Elvaston, Derbyshire, et un frère de Charles Stanhope (1673-1760), un homme politique actif pendant le règne de George Ier. Son ancêtre, Sir John Stanhope (d. 1638), était un demi-frère de Philip Stanhope (1er comte de Chesterfield). Il a fait ses études à Eton, puis est entré dans l'armée et a servi en Espagne pendant la Guerre de Succession d'Espagne comme lieutenant et capitaine dans le 2e Gardes à Pied (1703), capitaine et lieutenant-colonel dans le 3e Foot Guards (1710), colonel d'un régiment de fantassins (1711-12), d'un régiment de Dragons (1715-1718), et du 13e Dragons (1725-1730), major-général (1735), lieutenant-général (1739) et général (1747)[1].

Il a s'est tourné vers des activités plus pacifiques, s'est rendu en mission à Madrid et a représenté son pays à Turin. Lorsque la paix fut conclue entre la Grande-Bretagne et en Espagne, en 1720, Stanhope est devenu l'ambassadeur de Grande-Bretagne dans ce pays, et il a conservé ce poste jusqu'en mars 1727, après avoir construit sa réputation en tant que diplomate au cours d'une période difficile. Il a été nommé Vice-Chambellan de la maison entre 1727 et 1730 et conseiller privé, le 31 mai 1727. En 1729 il a participé à la négociation du Traité de Séville entre la Grande-Bretagne, la France et l'Espagne, et pour ses services, a été créé baron Harrington en janvier 1730.

Plus tard dans la même année, il fut nommé secrétaire d'État pour le Département du Nord sous la direction de Sir Robert Walpole, en remplacement de Charles Townshend, mais, à l'instar de George II, il était impatient d'aider l'empereur Charles VI dans sa guerre contre la France, tandis que Walpole était favorable à une politique de paix. Harrington est resté secrétaire jusqu'au grand ministre de l'automne en 1742, lorsqu'il a été transféré à l'office de Lord président du Conseil et fut créé comte de Harrington (Harrington, dans le Northamptonshire) et vicomte de Petersham dans le (Surrey).

En 1744, en raison de l'influence de ses alliés politiques, Henry Pelham et Thomas Pelham-Holles, il est retourné à son ancien poste de secrétaire d'État, mais il a rapidement perdu la faveur du roi, et il a quitté son poste en octobre 1746. Il était Lord lieutenant d'Irlande de 1747 à 1751, et il est mort à Londres le 8 décembre 1756.

en 1741, il a été élu Fellow de la Royal Society[2].

Il avait épousé Anne, fille et héritière du colonel Edward Griffith, et avait deux fils jumeaux:

Références

  1. « STANHOPE, William (c.1683-1756). », History of Parliament Online (consulté le 11 mai 2014)
  2. « Fellows Details », Royal Society (consulté le 11 mai 2014)

(de) « Publications de et sur William Stanhope (1er comte de Harrington) », dans le catalogue en ligne de la Bibliothèque nationale allemande (DNB).

(en) « William Stanhope (1er comte de Harrington) », dans Encyclopædia Britannica, 1911 [lire en ligne] [ (en) Lire en ligne sur Wikisource]

  • Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la politique britannique
  • Portail du XVIIIe siècle
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.