Wings de Cincinnati

Les Capitols d'Indianapolis, renommés les Wings de Cincinnati suivant un déménagement en cours de saison, sont une franchise de hockey sur glace professionnel ayant évolué au sein de la Ligue centrale de hockey professionnel au cours de la saison 1963-1964.

Capitols d'Indianapolis
Wings de Cincinnati
Fondation 1963
Disparition 1964
Siège Indianapolis (Indiana)
Cincinnati (Ohio)
États-Unis
Patinoire (aréna) Indianapolis Fairground Coliseum
Cincinnati Gardens
Couleurs Rouge, blanc
           
Ligue LCHP
Équipe(s) affiliée(s) Red Wings de Détroit

Historique

Logo des Capitols d'Indianapolis.

Créés en 1963, les Capitols d'Indianapolis sont l'une des franchises fondatrices de la Ligue centrale de hockey, une ligue mineure de développement mis en place par la Ligue nationale de hockey. Les Capitols sont alors affiliés aux Red Wings de Détroit[1]. Le nom du nouveau club fait référence aux Capitals d'Indianapolis, une franchise de la Ligue américaine de hockey de 1939 à 1952 et qui était également un club-école de Détroit[2]. Indianapolis joue son premier match le 9 octobre à domicile au Indianapolis Fairground Coliseum, une défaite 2-1 face aux Knights d'Omaha. Trois jours plus tard, l'équipe enregistre sa première victoire lors de la visite programmée des Braves de Saint-Louis. Alors sous le coup de poursuites judiciaires pour impayés datant de l'époque quand il était le propriétaire de l'équipe locale en LAH, Arthur Wirtz déclare craindre de voir l'équipement de sa nouvelle équipe confisquer. En l'absence des Braves, les Capitols sont alors récompensés d'un succès sur forfait 1-0. Indianapolis enchaine ensuite quatre défaites concutives avant de remporter son premier point sur la glace grâce à un score nul lors de la venue de Saint-Louis le 26 octobre, les problèmes de Wirtz ayant entre-temps été réglés. Cette rencontre prouvera être la dernière jouée par l'équipe au Coliseum[3].

Le 31 octobre, alors que les Capitols se préparent pour une série de matchs à l'extérieur, une tragédie frappe la patinoire au cours d'un spectacle de patinage artistique. Une fuite de gaz provoque une explosion causant la mort de 73 personnes. Les dégâts matériels sont tels que le Coliseum est rendu inutilisable pour le futur proche. Le bail entre le club et les gérants de l'infrastructure est alors rompu à l'amiable. Plusieurs options pour accueillir les Capitols sont alors envisagées. Jim Browitt propose le Freedom Hall de Louisville, dans le Kentucky, tandis que Conn Smythe offre le Maple Leaf Gardens de Toronto pour des rencontres programmées le dimanche[3]. Finalement, le choix va pour le Gardens de Cincinnati, dans l'Ohio. Les Capitols jouent deux rencontres supplémentaires avant de changer de nom et devenir les Wings de Cincinnati[4]. Finalement, Indianapolis compte une victoire pour sept défaites et un nul au cours de son seul mois de compétition. La faible affluence de spectateurs à domicile encourage également les Red Wings à confirmer que l'équipe ne reviendra pas une fois le Coliseum réparé[3].

Après deux parties disputées à l'extérieur sous ses nouvelles couleurs, l'équipe joue sa première rencontre dans sa nouvelle patinoire le 14 novembre, une défaite 6-2 face à Saint-Louis. Les Wings restent compétitifs jusqu'à Noël avant de s'écrouler[5]. Finalement, l'équipe termine dernière sur 5 équipes avec un bilan de 12 victoires, 53 défaites et 7 parties nulles, les plus mauvaises attaque et défense de la ligue et moitié moins de points que l'équipe classée quatrième[6]. Comme à Indianapolis, le club échoue a attiré les spectateurs. La franchise est alors une nouvelle fois déménagée en vue de la saison 1964-1965 pour le Tennessee où elle devient les Wings de Memphis[5].

Statistiques

Statistiques par saison[2]
Saison PJ  V   D N% V BP BCPts Classement Séries éliminatoiresEntraîneur
1963-1964721253721,5207394315e de la ligueNon qualifiéTony Leswick

Joueurs

36 joueurs portent les couleurs de l'équipe au cours de son unique saison. Howie Menard et Wayne Muloin sont ceux qui disputent le plus de rencontres avec 69 apparitions lors des 72 parties jouées par la franchise. Menard est également le joueur le plus offensif de l'effectif avec 25 buts et 37 aides pour un total de 62 points inscrits tandis que Muloin est celui le plus pénalisé avec 169 minutes reçues[7], le troisième total de la ligue au cours de la saison 1963-1964[8]. Quatre gardiens de but font partie de l'effectif, le plus usité étant Robert Champoux[7].

Tony Leswick est le seul entraîneur-chef de l'équipe[2].

Liste exhaustive des joueurs de la franchise[9]
Nom Pos  PJ  B   A  Pts Pun Saison(s)
Bassen, HankHank BassenG7000121963-1964
Beaudin, NormNorm Beaudin (en)AD54193049141963-1964
Campbell, BryanBryan CampbellC513421963-1964
Champoux, RobertRobert ChampouxG6000001963-1964
Chiz, DonDon Chiz (en)AG58212647121963-1964
Robert CoxC67163147981963-1964
Daley, JoeJoe DaleyG100001963-1964
Faulkner, AlexAlex Faulkner (en)C11481261963-1964
JackFaulknerAG301101963-1964
Finney, SidSid FinneyC1333641963-1964
Gray, HarrisonHarrison Gray (en)G300001963-1964
Harris, RonRon HarrisD66421251291963-1964
Ash, EarlEarl Ash (en)AG200061963-1964
Frank HincksAD6310233381963-1964
Kassian, DennisDennis Kassian (en)AG45121830161963-1964
Lafreniere, RogerRoger Lafreniere (en)D66324271121963-1964
Laufman, KenKen LaufmanC5519274661963-1964
Leopold, RonRon Leopold (en)AD203912161963-1964
Libett, NickNick LibettAG302201963-1964
Marshall, BertBert Marshall (en)D100001963-1964
McIntyre, JackJack McIntyre (en)AG12044121963-1964
Menard, HowieHowie Menard (en)C69253762751963-1964
Messier, DougDoug Messier (en)D16257341963-1964
Mestinsek, MaxMax Mestinsek (en)AD101101963-1964
Mitchell, BillBill Mitchell (en)D200001963-1964
Muloin, WayneWayne Muloin (en)D69411151691963-1964
Stuart PaulC101151963-1964
Peters, JimmyJimmy Peters (en)C530301963-1964
Rathwell, DennisDennis Rathwell (en)AG299817261963-1964
Ross, BarrieBarrie Ross (en)C2212142681963-1964
Ross, RayRay Ross (en)C44151530211963-1964
Shearer, PetePete Shearer (en)C499918261963-1964
Spencer, IrvIrv SpencerD233811341963-1964
Wall, BobBob WallD59102030161963-1964
Watson, JimJim Watson (en)D61257361963-1964

Références

  1. (en) « Adams Heads New League », The Gazette, , p. 23 (lire en ligne)
  2. (en) « Indianapolis Capitols / Cincinnati Wings Statistics and History », sur The Internet Hockey Database (consulté le 29 janvier 2015)
  3. (en) Andrew Smith, « The Capitols: Indy's forgotten team », sur www.hockeyresearch.com (consulté le 29 janvier 2014)
  4. (en) « Hockey Returns to Cincinnati », Toledo Blade, , p. 57 (lire en ligne)
  5. (en) Andrew Smith, « Cincinnati Wings », sur www.scsr.org (consulté le 29 janvier 2014)
  6. (en) « 1963-64 Central Professional Hockey League Standings », sur The Internet Hockey Database (consulté le 29 janvier 2015)
  7. (en) « Indianapolis Capitols / Cincinnati Wings all-time player roster », sur The Internet Hockey Database (consulté le 29 janvier 2015)
  8. (en) « CPHL 1963-64 League Leaders », sur The Internet Hockey Database (consulté le 29 janvier 2015)
  9. « Franchise All-Time Stats - TP - Cincinnati Wings », sur www.eliteprospects.com (consulté le 28 janvier 2018)
  • Portail du hockey sur glace
  • Portail d'Indianapolis
  • Portail de Cincinnati
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.