Y (lettre)

Y (la lettre se nomme « i grec » et se prononce isolée /i/) est la 25e lettre de l'alphabet latin moderne.

Pour les articles homonymes, voir Y.
Cette page contient des caractères spéciaux ou non latins. Si certains caractères de cet article s’affichent mal (carrés vides, points d’interrogation, etc.), consultez la page d’aide Unicode.

Y
Graphies
Capitale Y
Bas de casse y
Lettre modificative ʸ
Utilisation
Alphabets Latin
Ordre 25e
Phonèmes principaux /i/, /y/, /j/...

Le graphème majuscule est le même que celui de l'upsilon de l'alphabet grec.

Linguistique

Langue française

Phonétique et phonologie

  • C'est à la fois une voyelle (/i/, comme dans cycle) et une semi-voyelle (/j/, comme dans « yeux »).
  • Le y est la seule voyelle de l'alphabet français à ne supporter aucun des trois accents (grave, aigu, circonflexe) ; il n'est cependant pas exempt de tout diacritique puisqu'il peut être coiffé d'un tréma (comme dans Aÿ, chef-lieu de canton de la Marne).
  • Il peut avoir dans certains mots l'équivalent de deux i lorsqu'il est encadré par deux voyelles, comme dans appuyer (/a.pɥi.je/). Dans des mots où le  y  est précédé d'un  a  ou d'un  o , on a d'abord l'équivalent d'un digramme  ai  /e/ comme dans abbaye (/a.be.i/) ou  oi  /wa/ comme dans aboyer (/a.bwa.je/). Enfin, dans une suite consonne + y + voyelle (CyV), il peut aussi avoir une valeur de /i.j/, comme dans embryon (/ɑ̃.bʁi.jɔ̃/) ou dans la prononciation locale de Lyon (/li.jɔ̃/).

Adverbe et pronom

Y a pour signification : « en ce », « dans ce » comme adverbe et « à ce » comme pronom, par exemple :

  • Dans cet endroit : « J'y suis, j'y reste » (je suis ici, je reste ici) ou encore « Vas-y » (vas là-bas).
  • Dans cet endroit (figuré, en termes de disponibilité) : « Je n'y suis pour personne. » (je ne suis disponible ici pour personne)
  • Dans cette affaire : « Je n'y suis pour rien. » (je ne suis pour rien dans cette affaire)
  • Dans cette hypothèse : « N'y comptez pas. » (ne comptez pas que cela se fasse)
  • Dans cela : « y compris » (en ce compris)
  • À cette tâche : « On y travaille actuellement. » (on travaille à cela)
  • À cette mission : « Bien s'y prendre. » (se prendre habilement à ce travail)


Dans certaines régions, comme en Auvergne-Rhône-Alpes[1] ou en Suisse[2] francophone, la forme « y » est utilisée à la place du pronom « le » quand il réfère à un objet :

  • « Attention à ne pas y perdre » au lieu de « Attention à ne pas le perdre ».
  • « Fais-y ! » au lieu de « Fais-le ! ».
  • « J'y sais bien ! » pour « Je le sais bien ! ».

Pour retranscrire la prononciation informelle des pronoms « il » et « ils », c'est-à-dire /i/ sans la.consonne finale, on utilise parfois « y » :

  • « Y va bien. » au lieu de « Il va bien. »
  • « Y vont bien. » au lieu de « Ils vont bien. »

Nom

En latin, Y est appelé Y graeca, « Y grec », et prononcé I graeca, « I grec », puisque le son du grec classique /y/, semblable au ü de l'allemand moderne ou au u français, n'était pas un son natif pour les locuteurs latins, la lettre ayant été initialement utilisée pour épeler des mots étrangers. Dans les langues romanes, cette histoire a conduit à la norme moderne du nom de la lettre : en espagnol, Y est appelé i/y griega, en galicien i Grego, en catalan i Grega, en français et en roumain i grec, en polonais Igrek - tous signifient « i grec » (sauf pour le polonais, où c'est tout simplement une transcription phonétique du nom français) ; en néerlandais, on utilise à la fois Griekse ij et i-grec. Le nom original grec upsilon a également été adapté dans plusieurs langues modernes : en allemand, par exemple, il est appelé Ypsilon, et en italien le nom est ípsilon ou ípsilo. En portugais, les deux noms sont utilisés, soient ípsilon et i Grego[3].

Le vieil anglais a emprunté le Y latin pour écrire le son natif de cette langue /y/, écrit précédemment avec la rune Ūruz ᚣ. Le nom de la lettre peut être liée à ui (ou vi) dans différentes langues médiévales ; en moyen anglais, il était wi /wiː/, qui, via le grand changement vocalique est devenu le wy /waɪ/ de l'anglais moderne.

Codage

Informatique

Radio

Fichier audio
Y en code morse
Des difficultés à utiliser ces médias ?
Des difficultés à utiliser ces médias ?

Références

  1. Mathieu Avanzi, « Le « y » dit savoyard : laissez-moi vous y expliquer ! », sur lefrançaisdenosrégions.com, Université de Neuchâtel, (consulté le 1er octobre 2019)
  2. « Termes régionaux de Suisse romande et de Savoie. » (consulté le 1er octobre 2019)

Autres

Signalisation Langue des signes Écriture
Braille
Pavillon Sémaphore française québécoise

Voir aussi

  • Portail de l’écriture
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.