Yangambi

Yangambi est une localité du territoire d'Isangi dans la Province de la Tshopo, en République démocratique du Congo. Elle située sur la rive droite du fleuve Congo, à 100 kilomètres à l'ouest de la ville de Kisangani.

Réserve de biosphère de Yangambi

235 000 hectares de forêt autour de Yangambi ont été déclarés Réserve de biosphère en 1976, dans le cadre du Programme sur l’homme et la biosphère (MAB) de l’UNESCO.

La Réserve de biosphère de Yangambi est l’une des principales aires protégées menacées par l’anthropisation dans la région[2].

Le site est très important du point de vue de la biodiversité car il abrite des espèces d'arbres menacées, telles que l'Afrormosia (Pericopsis elata). Il abritait autrefois des éléphants (Loxodonta africana cyclotis), mais ils ont maintenant disparu localement[3]. En 2018, une étude a confirmé la présence de chimpanzés communs (Pan troglodytes) dans le paysage de Yangambi[4].

Institut national pour l'étude agronomique du Congo belge

Bâtiment principal de l'INERA Yangambi.

Mis sur pied par l'Institut national pour l'étude agronomique du Congo belge (INEAC), le centre de recherche de Yangambi fut un centre de référence dans les années 1950.

Les archives de l'INEAC sont conservées aux Archives générales du Royaume (Belgique) et sont ouvertes à la recherche.

L'INEAC (1933-1962) était l'un des plus importants centres de recherche agricole mondiaux, créé au Congo par le gouvernement belge pour étudier l'agronomie en climat tropical.

Après l'indépendance, l'INEAC est devenu l'Institut national pour l'étude et la recherche agronomique (INERA), une institution congolaise. Cependant, des décennies de conflit et d'instabilité politique ont entraîné un déclin progressif du centre de recherche de Yangambi.

Événements récents

Depuis 2017, avec un financement de l'Union européenne[5], le Centre de recherche forestière internationale (CIFOR) et plusieurs partenaires internationaux et congolais visent à faire du paysage de Yangambi un pôle mondial pour le développement, la science et la conservation[6]. Les initiatives récentes comprennent la restauration des terres dégradées[7], de nouvelles infrastructures, la recherche sur la faune et la flore menacées d'extinction, le soutien aux entrepreneurs locaux et la formation d'experts forestiers congolais[8].

En 2018, le Jardin botanique de Meise et l'INERA ont rénové l'herbier de Yangambi, qui possède une collection de 150000 spécimens de plantes séchées[9].

En 2019, le Musée royal de l'Afrique centrale (MRAC) a inauguré un nouveau laboratoire de biologie du bois à Yangambi, le premier du genre en Afrique subsaharienne[10].

À partir de 2020, Yangambi abritera la première tour de flux de covariance des turbulences du bassin du Congo, qui sera installée par l'Université de Gand[11].

Notes et références

  1. Musée royal de l'Afrique centrale.
  2. Justin Kyale Koy, David Andrew Wardell, Jean-Fiston Mikwa et Joël Masimo Kabuanga, « Dynamique de la déforestation dans la Réserve de biosphère de Yangambi (République démocratique du Congo) : variabilité spatiale et temporelle au cours des 30 dernières années », Bois et forêts des tropiques, vol. 341, , p. 15–28 (ISSN 1777-5760, DOI 10.19182/bft2019.341.a31752, lire en ligne, consulté le 29 décembre 2019)
  3. (en) Nathalie van Vliet, Jonas Muhindo, Jonas Kambale Nyumu et Olivier Mushagalusa, « Mammal Depletion Processes as Evidenced From Spatially Explicit and Temporal Local Ecological Knowledge », Tropical Conservation Science, vol. 11, , p. 1940082918799494 (ISSN 1940-0829, DOI 10.1177/1940082918799494, lire en ligne, consulté le 29 décembre 2019)
  4. « Des chimpanzés en voie de disparition découverts en RDC avec l'aide de pièges photographiques », sur FORETS (consulté le 29 décembre 2019)
  5. « Un nouveau projet du CIFOR, financé par l’Union européenne, au service des populations et des forêts de la République démocratique du Congo », sur EEAS - European External Action Service - European Commission (consulté le 29 décembre 2019)
  6. « Contexte du projet », sur FORETS (consulté le 29 décembre 2019)
  7. « Revitalisation des terres dégradées du bassin du Congo | AFR100 », sur afr100.org (consulté le 29 décembre 2019)
  8. « Rencontrez la prochaine génération d'experts forestiers congolais », sur CIFOR Forests News, (consulté le 29 décembre 2019)
  9. « Protéger les trésors botaniques du Congo », sur CIFOR Forests News, (consulté le 29 décembre 2019)
  10. « Une première en Afrique subsaharienne : ouverture d’un laboratoire de biologie du bois en République démocratique du Congo | Musée royal de l'Afrique centrale - Tervuren - Belgique », sur www.africamuseum.be (consulté le 29 décembre 2019)
  11. « Yangambi Pôle Scientifique (YPS) », sur FORETS (consulté le 29 décembre 2019)
  • Portail de la république démocratique du Congo
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.