Yatagan

Le yatagan est une arme turque à lame recourbée et dont le tranchant forme, vers la pointe, une courbe rentrante. Dérivé probablement de la machaira, ce sabre mesure de 60 à 80 cm de long. Le yatagan donna sa forme aux baïonnettes du XIXe siècle, car sa forme (légèrement flammée) lui permettait d'être fixé tout près de l'âme du fusil sans diminuer la précision du tir et sans être brûlé par la poudre.

Pour les articles homonymes, voir Yatagan (homonymie).
Yatagan.

Avant le début de la colonisation française et l’introduction de la guillotine en Algérie en 1843 (et même après), le yatagan servira à la décapitation des condamnés à mort (Alger était alors vassal de l'Empire ottoman).

Apparitions

En héraldique, le yatagan peut se retrouver dans des armoiries modernes.

Homonymie

  • Le yatagan désigne également à tort un couteau de poche basque d'environ 12 cm de long. Il a été créé à l'origine pour les planteurs de tabac de la région du sud-ouest de la France et utilisé dans le Bergeracois. La présence traditionnelle des rosettes sur le manche permettait de mieux tenir le couteau. Ce couteau n'a aucun lien avec le Pays basque et n'y a, d'ailleurs, jamais été fabriqué.

Références

    • Portail des armes
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.